Félicien Mallefille

auteur dramatique et vaudevilliste français

Pierre Jean Félicien Mallefille, né à Port-Louis (île Maurice) le et mort à Bougival le , est un romancier et auteur dramatique français.

Félicien Mallefille
Image dans Infobox.
Félicien Mallefille
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
BougivalVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Mallefille, Félicien (tombe).jpg
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

Charles Monselet a dit de lui : « Il n'a qu'un œil. Dans un feuilleton qui remonte à cinq ou six ans, M. Eugène Pelletan a raconté la vie orageuse de l'auteur des Sept Infans de Lara : des voyages, des tempêtes, la mort et la résurrection. Randal est un beau drame, trop peu connu ; Le Cœur et la Dot n'a que des portions réussies[1]. »

Théophile Gautier le jugeait ainsi : « C'était un vrai hidalgo de lettres. Sa tête fine et maigre, au nez busqué, aux cheveux déjà argentés sur les tempes, avait un caractère héroïque et rappelait celle de Miguel de Cervantes. [...] Son ambition fut plus haute que son vol. C'était un aigle sans doute, et qui avait toujours l'œil fixé sur le soleil, mais son essor était parfois inégal, pénible ; il manquait quelques plumes à cette grande aile fiévreusement palpitante. [...] Mallefille avait guerroyé dans cette grande armée romantique de 1850, dont les rangs, hélas ! s'éclaircissent de jour en jour. S'il n'a pas commandé en chef, c'était un officier brillant et hardi ; il a tenu haut son enseigne pendant la bataille, et, le combat fini, il ne l'a pas abaissée. Quel que soit le talent qu'il ait montré, l'impression qui reste de Félicien Mallefille, c'est qu'il était plus grand que son œuvre[2]. »

ŒuvresModifier

Théâtre
Livret
Romans et nouvelles
Contient : Marcel. Les Amours d'un rossignol et d'une rose. Roland au Rhin. Léna.
  • Monsieur Corbeau, 1859 Texte en ligne
  • Mémoires de Don Juan, 2 vol., 1859
  • La Confession du gaucho, 1865

Notes et référencesModifier

  1. Charles Monselet, La Lorgnette littéraire : dictionnaire des grands et des petits auteurs de mon temps, Paris, Poulet-Malassis et de Broise, 1857, p. 142.
  2. Théophile Gautier, Histoire du romantisme, Paris, Charpentier, 1874, p. 172-173.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :