Ouvrir le menu principal

Fédération internationale de la presse cinématographique

La fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI) regroupe des critiques de films du monde entier, soit environ 300 membres.

Elle a été fondée à Bruxelles le 4 juin 1930.

Lors des principaux festivals de cinéma internationaux, un jury de ses membres décerne le prix FIPRESCI.

Par ailleurs, elle décerne depuis 1999 un Grand prix de la FIPRESCI récompensant le meilleur film de l'année.

Le siège de la fédération internationale de la presse cinématographique est à Munich (Allemagne).

Sommaire

Grand prix de la FIPRESCIModifier

Depuis 1999, un vote général des membres de la FIPRESCI est organisé pour désigner le meilleur film de l'année selon les critiques. Le prix est remis lors du Festival international du film de Saint-Sébastien.

Le vote se fait selon tous les films sortis dans l'année (le créneau d'éligibilité est en milieu d'année, le festival de Saint-Sébastien se déroule à l'automne). À plusieurs reprises et depuis 2014, le vote se fait en deux tours, le premier pour déterminer plusieurs films finalistes, le second pour élire le vainqueur. D'autres fois, le vote se déroule en un tour unique, chaque critique désigne ses films favoris.

Paul Thomas Anderson gagna trois fois le prix, Les réalisateurs à avoir obtenu deux fois le prix sont Pedro Almodóvar, Michael Haneke et Aki Kaurismäki.

Années 1990/2000Modifier

Désigné après un vote général des membres, surpassant d'une voix Dancer in the Dark[2].

Années 2010Modifier

Prix FIPRESCIModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Almodovar garners Fipresci top prive », sur Variety,
  2. Les résultats complets (source : « A Magnolia az év filmje », sur Film Kultura - FIPRESCI-hírek, ) sont :
    1. Magnolia de Paul Thomas Anderson (70 voix),
    2. Dancer in the Dark , Lars von Trier (69)
    3. Le vent nous emportera , Abbas Kiarostami (43)
    4. fils John Malkovich / peau de John Malkovich , Spike Jonze (39 )
    5. Yi Yi de Edward Yang (35)
    6. Eureka , Shinji Aoyama (19)
    7. In the Mood for Love de Wong Kar-wai (17)
    8. Trolösa / Unfaithful Liv Ullmann ( 15)
    9. Harmonies Werckmeister , Bela Tarr (15)
    10. Gohattu / Taboo , Nagisa Oshmima (15)
    11. Devils sur le seuil , Jiang Wen (15)
    12. Pas un de moins , Zhang Yimou (13)
    13. Luna Papa , Bakthiar Khudojnazarov (13)
    14. Human la Lune / Homme sur la Lune , Milos Forman (13)
    15. Ressources humaines de Laurent Cantet (12)
    16. Nuages de mai de Nuri Bilge Ceylan (10)
  3. Désigné à partir d'un vote général (source : « FIPRESCI top films 2001-2 », sur Jigsaw Lounge, le classement :
    1. Mies Vailla Menneisyytta, Aki Kaurismaki (137 votes) English title The Man Without a Past
    2. Hundstage de Ulrich Seidl (89 votes) Dog Days
    3. Lundi Matin de Otar Iosseliani (57 votes)
    4. Ex-æquo :
      • Yadon Ilaheyya, Elia Suleiman (54 votes) Divine Intervention
      • Habla con ella, Pedro Almodovar (54 votes) Talk to Her
    5. L'Emploi du Temps, Laurent Cantet (51 votes) Time Out
    6. Gosford Park de Robert Altman (43 votes)
    7. Russki Kovcheg, Alexander Sokurov (36 votes) Russian Ark
    8. Le Fils, Luc and Jean-Pierre Dardenne (34 votes) The Son
    9. Y Tu Mama Tambien, Alfonso Cuarn (30 votes) And Your Mother Too
    10. Monster’s Ball, Marc Foster (28 votes)
    11. L'Anglaise et le Duc, Eric Rohmer (26 votes)
    12. 8 Femmes de Franois Ozon (25 votes)
  4. a b c d e et f (en) « FIPRESCI Grand Prix 2007/2008 : Paul Thomas Anderson's There Will Be Blood »
  5. (en) « Richard Linklater's Boyhood Wins 2014 Fipresci Grand Prix », sur Variety,
  6. « Mad Max Fury Road: le choix détonnant de la critique international », sur Écran Noir,
  7. (en) « Maren Ade's Toni Erdmann Wins 2016 Fipresci Grand Prix », sur Variety,
  8. « Aki Kaurismaki's The Other Side of Hope Wins FIPRESCI Grand Prize », sur The Hollywood Reporter,

Articles connexesModifier

Liens externesModifier