Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Fédération francophone de débat

Fédération francophone de débat
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi 1901
Fondation
Fondation 2013
Fondateur Romain Decharne et Alexandre Ortiz Hervias
Identité
Siège 7 rue de Tournon 75006 Paris
Site web http://www.ffdebat.org

La Fédération francophone de débat (FFD) est une association loi 1901, apolitique et aconfessionnelle qui a pour objectif la promotion de l'art oratoire, de l'éloquence, de l'argumentation et du débat dans le monde francophone[1].

Sommaire

PrésentationModifier

La Fédération Francophone de Débat fédère l'ensemble des fédérations nationales de débat et des clubs de débat de langue française à travers le monde : en Amérique du Nord, en Afrique du Nord, de l'Ouest et Centrale, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est[2].[réf. insuffisante]

Elle organise des événements liés à la francophonie et à l'éloquence avec des enseignements d'expression orale dans les universités partenaires (Sciences Po Paris[3], Université Panthéon-Assas, Paris X, ESCP, HEC, Polytechnique), des chocs inter-universitaires, des révisions de procès historiques, des masterclass et les championnats du monde de débat. La Fédération Francophone de Débat propose également des formations à la prise de parole en public et au débat auprès des communautés francophones du monde entier.[réf. nécessaire]

Le projet pédagogiqueModifier

Le projet pédagogique de la Fédération Francophone de Débat est basé sur l'enseignement de l'art oratoire et de la prise de parole en public auprès des étudiants francophones[4][réf. insuffisante].Les membres de la Fédération Francophone de Débat font ainsi travailler les étudiants sur la forme avec un enseignement sur le souffle, la voix, le regard, la gestuelle, les silences et sur le fond avec des formations spécifiques où les étudiants apprennent l'art de l'argumentation, l'improvisation théâtrale, la spontanéité, la répartie et l'esprit de synthèse[5].

Les événements organisés par la FFDModifier

Les chocs inter-universitairesModifier

La Fédération Francophone de Débat organise des chocs inter-universitaires avec les étudiants des facultés partenaires sous la forme de chocs par équipe. Le modèle de débat développé est de type parlementaire avec une équipe constitué pour le gouvernement et une autre équipe pour former l'opposition[6]. Les sujets débattus sont généralement en lien avec l'actualité politique, réglementaire, économique et judiciaire.

Le 8 avril 2015, la Fédération Francophone de Débat organisait en partenariat avec la Fédération Française des Clubs de Débat, un choc réunissant les meilleurs plaideurs des écoles partenaires au sein du prestigieux Conseil constitutionnel avec un jury composé de Jean-Louis Debré, Maître Benoit Chabert candidat au bâtonnat de Paris, de Maître Xavier Nogueras et de Félicien Juttner pensionnaire de la Comédie-Française. Le plaideur de l'école Polytechnique est élu meilleur orateur du choc des champions[7].

Le 4 mai 2015, la Fédération Francophone de Débat organisait la finale de la Coupe de France de Débat au Conseil constitutionnel sous le haut-patronage de Jean-Louis Debré avec Olivier de Benoist et Francis Szpiner. L'université Panthéon-Assas a été élue et désignée championne de France de débat dans un duel final l'opposant à l'Institut d'études politiques de Paris[8].

Le 26 février 2015, l’Université Saint-Joseph de Beyrouth est le théâtre d’un débat sur le thème de la laïcité. Devant un jury présidé par l’ancien ministre Ziyad Baroud, les étudiants du club libanais « Rhétorix » s'opposent aux étudiants de la Sorbonne, dans une simulation de séance parlementaire[9].

Les Procès HistoriquesModifier

 
Jean Louis Debré lors de la révision du Procès Jésus.

La Fédération Francophone de Débat organise également des révisions de procès historiques au Palais de Justice de Paris avec des avocats, des politiques, des historiens, des acteurs et des magistrats. Les plaidoiries sont réalisées par des avocats de renom et des étudiants lauréats de concours d'éloquence. Passionnés par l'histoire et la rhétorique, les membres de la Fédération Francophone de Débat cherchent à intéresser le public étudiant à l'histoire de France par les procès historiques[10]

La Fédération Francophone de Débat a déjà organisé deux révisions de procès historiques :

Le Procès de NapoléonModifier

La Fédération francophone de débat a organisé le 8 juin 2015 le procès fictif de Napoléon Bonaparte afin de lui offrir « ce procès qu'il n'a jamais eu .»[12] Le procès mettait en scène trois camps distincts : la mort, l'exil et l'acquittement[13] différentes équipes étaient dirigées par des avocats de renom : Maître Pascal Garbarini, avocat des nationalistes corses pour l'acquittement, Maître Emmanuel Daoud, avocat dans l'affaire Strauss-Kahn pour l'exil et Maître Georges Sauveur. Le jury, présidé par Emmanuel de Waresquiel,était notamment composé du Prince Murat, de Dimitri Casali[14], de Jean Etevenaux du Souvenir Napoléonien et de Charles Consigny, journaliste au journal Le Point[15]. Napoléon a donc été acquitté à la Sorbonne deux cents ans après la bataille de Waterloo [16]

Graine d'OrateurModifier

La Fédération Francophone de Débat, sous le haut-patronage du président de l'Assemblée nationale : Claude Bartolone, a initié le projet Graine d'Orateur pour former les lycéens à la pratique du débat parlementaire. Le projet Graine d'Orateur s'inscrit dans la continuité du projet pédagogique suivi par l'ONG. Dans le cadre de ce projet, la Fédération Francophone de Débat organise une compétition inter-lycée avec une finale qui se tiendra à l'Assemblée Nationale[17].

Les Championnats du Monde de DébatModifier

La Fédération Francophone de Débat a déjà organisé quatre éditions, de 2013 à 2016, des Championnats du Monde de Débat[18].

Championnat du Monde de Débat Lieu Dates Vainqueur
Ier   Paris 14 avril-24 avril 2013  
IIe   Paris 12 mai-16 mai 2014  
IIIe   Paris 18 mai-22 mai 2015  
IVe   Paris 20 mars-25 mars 2016  

Lors de ce championnat, des délégations nationales venues des quatre coins du monde s'affrontent au tour par tour afin de remporter la coupe du monde débat francophone [19].

L'édition 2014 s'est soldée par la victoire de l'équipe suisse de l'Université de Lausanne[20] qui s'est exprimée sur les différentes stratégies argumentatives des équipes présentes au championnat du monde lors d'une émission de la Radio télévision suisse diffusée le 26 juin 2014 [21]. Le jury du championnat du monde était composé de Nathalie Kosciusko-Morizet, Francis Szpiner et Arno Klarsfeld[22].

L'édition 2015 s'est déroulée au Conseil constitutionnel sous le haut-patronage de Jean-Louis Debré et s'est soldée par une victoire de l'équipe canadienne. Le jury était présidé par l'ancienne avocate devenue humoriste : Caroline Vigneaux.[réf. nécessaire]

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier