Fédération française de force

La Fédération Française de Force (FFForce) dont le siège se situe à Paris [1] a été créée le [2] à la suite de la scission de la FFHMFAC. Son but est d'organiser, de contrôler et de développer la pratique de la force athlétique, du développé couché[3], du culturisme, du Bras de Fer Sportif [4] et du Kettlebell en France. La FFForce dispose d'un département formation et prépare au Brevet fédéral 1°, 2° et 3°[5]. Elle est la seule fédération agréée à organiser des compétitions officielles en France dans les disciplines qu'elle gère. Elle est affiliée à l'International Powerlifting Federation (IPF) ainsi qu'à la World Armwrestling Federation (WAF), et à l'International Union of Kettlebell Lifting (IUKL). Au , la FFForce compte 14122 licenciés pour 245 clubs membres.

HistoriqueModifier

La FFForce démarre ses activités le , est reconnue par le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports par décret du (publication au journal officiel du ). Elle devient membre du Comité National Olympique et Sportif Français lors de l'Assemblée Générale Ordinaire du et elle obtient la délégation du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports par arrêté du (publication au journal officiel du ) pour la force athlétique et le développé couché.

Bureau Directeur [6]Modifier

Président : Stéphane HATOT

Vice-Président : Xavier de PUYTORAC, en charge de la Force Athlétique.

Vice-Président : Aymeric PRADINES, en charge du Bras de Fer Sportif.

Vice-Président : Christian LACROIX, en charge du Culturisme.

Vice-Président : Laurent FAUCHER, en charge du Kettlebell.

Secrétaire Général : Daniel LONGELIN.

Secrétaire Générale adjointe : Christine LESELLIER.

Trésorier : Grégory DUFOUR.

Trésorière adjointe : Leila DUHEM.

Notes et référencesModifier

  1. 12 impasse Boutron - 75010
  2. sous l'impulsion de Stéphane HATOT
  3. Fédération française de force : Statuts
  4. « FFForce.fr Fédération Française de Force », sur FFForce.fr Fédération Française de Force (consulté le 28 février 2021)
  5. Formation des entraîneur de la FFForce
  6. « FFForce.fr Fédération Française de Force », sur FFForce.fr Fédération Française de Force (consulté le 28 février 2021)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier