Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Fédération française des télécoms

(Redirigé depuis Fédération Française des Télécoms)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FFT.

Créée en septembre 2007, la Fédération Française des Télécoms est une association régie par la loi de 1901 qui réunit les opérateurs de communications électroniques en France. Elle a pour objet de promouvoir une industrie responsable et innovante au regard de la société, de l’environnement, des personnes et des entreprises, de défendre les intérêts économiques du secteur et de valoriser l’image de ses membres et de la profession au niveau national et international.

Elle est présidée depuis le 12 mai 2017 par Pierre Louette, Directeur Général Délégué chez Orange. Il succède à Régis Turrini, Secrétaire général de SFR.

Sommaire

HistoriqueModifier

À l’origine de la création en 2007, se trouve la volonté des opérateurs de créer une structure commune pour représenter l’ensemble de la profession et « partager les grandes problématiques du secteur, de gagner du temps sur nombre d'entre elles et de structurer un dialogue et une concertation avec tous les interlocuteurs du marché »[1]. La Fédération Française des Télécoms regroupe à ses débuts 7 groupes du secteur : France Telecom, Bouygues Telecom, SFR, Neuf Cegetel, Numericable, Colt et Iliad. Elle est alors dirigée par Yves Le Mouël de France Telecom[2].

En 2009, la Fédération Française des Télécoms perd un de ses membres : Iliad. Le groupe annonce en 2008 son désir de ne pas renouveler son adhésion l'année suivante, se considérant trop isolé des autres opérateurs lors des discussions[3].

Le 1er janvier 2011, la Fédération Française des Télécoms fusionne avec l’Association Française des Opérateurs Mobiles (AFOM) avec la volonté de développer les actions et de renforcer la représentation des opérateurs[4].

La Fédération Française des Télécoms est membre du MEDEF jusqu'en 2015 et siège à son Comité exécutif. Le 20 novembre 2013, le MEDEF annonce en effet la création d'un comité "transformation numérique"[5] qui sera présidé par Pierre Louette, président de la FFTélécoms à cette époque.

La Fédération est membre de l’Association Européenne des Fournisseurs d’Accès à Internet (EuroISPA)[6]. Elle participe à la lutte contre la cybercriminalité et les contenus illicites, la protection des données personnelle.

MembresModifier

ButModifier

La principale mission de la Fédération Française des Télécoms est de « valoriser l’image de ses membres et de la profession au niveau national et international ».

Pour cela, elle organise et développe un dialogue structuré, ouvert, constructif et constant avec l’ensemble des parties prenantes du secteur : pouvoirs publics, partenaires institutionnels, associations de consommateurs…

Elle est le partenaire naturel de l'ensemble de ces interlocuteurs institutionnels ou privés, tant sur les dimensions économiques que sociétales et culturelles.

Elle œuvre en faveur d’un environnement législatif et réglementaire favorable au développement du secteur d’activités des communications électroniques. Elle réalise et publie les études nécessaires à la bonne connaissance du secteur et des impacts des actions qu’elle engage.

À l’image de ses membres, la Fédération est par ailleurs engagée dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale

.

Le fonctionnementModifier

Michel Combot est l'actuel Directeur général de la Fédération Française des Télécoms (depuis avril 2016).

Les positions de la Fédération Française des Télécoms sont définies par des groupes de travail permanents définis par ses statuts ou constitués en tant que de besoin.

Les groupes de travailModifier

Suite à la réforme des statuts de la Fédération de 2015, le groupes de travail de la Fédération sont constitués en tant que de besoin, en fonction de l’actualité et des thèmes à traiter.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier