Exemple

cept servant à expliquer, à illustrer ou à conforter une affirmation générale, ou à fournir un cas particulier faisant office de modèle pour le cas général

En rhétoriqueModifier

L'exemple est une figure de style courante en rhétorique.

En sciences de l'éducationModifier

l'exemple est utilisé pour nous montrer visuellement une démonstration.

En mathématiquesModifier

En mathématiques, un exemple est un cas particulier visant à illustrer une définition, un théorème ou un raisonnement. Ainsi, on pourra trouver dans un manuel de mathématiques :

« Les fonctions   définies sur   par   sont appelées fonctions affines.
Par exemple, la fonction   définie sur   par   est une fonction affine. »

Un exemple ne suffit en général pas pour démontrer une proposition universelle[1]. En revanche, un contre-exemple suffit pour réfuter une telle proposition, autrement dit pour démontrer que cette proposition est fausse.

Notes et référencesModifier

  1. C'est-à-dire une proposition qui affirme qu'une propriété est vraie pour tous les objets considérés, tous les entiers naturels par exemple, en d'autres termes, une proposition qui commence par un quantificateur universel.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :