Excoecaria agallocha

espèce de plantes

Arbre aveuglant, Géor, Palétuvier argent, Palétuvier aveuglant

Excoecaria agallocha
Description de cette image, également commentée ci-après
Arbre aveuglant.
Classification selon GRIN
Famille Euphorbiaceae
Sous-famille Euphorbioideae
Tribu Hippomaneae
Sous-tribu Hippomaninae
Genre Excoecaria

Espèce

Excoecaria agallocha
L., 1759

Statut de conservation UICN

(LC)
LC : Préoccupation mineure

Excoecaria agallocha, l'Arbre aveuglant, Géor, Palétuvier argent ou Palétuvier aveuglant, est une espèce d'arbres ou arbustes tropicaux de la famille des Euphorbiaceae et du genre Excoecaria, originaire d'Asie du Sud et du Sud-Est, et d'Océanie. Il pousse principalement sur les littoraux où il peut former des mangroves.

RépartitionModifier

 
Un spécimen en Inde.

L'aire de répartition de l'espèce recouvre l'Asie du Sud et du Sud-Est, ainsi que l'Océanie. L'espèce est présente au nord jusqu'en Chine et au sud jusqu'en Australie[1],[2].

DescriptionModifier

Appareil végétatifModifier

 
Rameaux et feuilles.
 
Houppier.

C'est un arbuste ou petit arbre dioïque pouvant atteindre de 8 à 10 m[3], voire 15 m[4] de haut. Ses racines câblées sont étendues et il possède plusieurs tiges[5]. Elles produisent un latex très irritant, dangereux pour les yeux. Les feuilles sont alternes, pétiolées, elliptiques ou ovées, longues de 4 à 10 cm et larges de 2 à 5 cm, obtuses ou émarginées au sommet, obtuses ou arrondies à la base ; la marge est entière ou un peu crénelée ; il y a entre neuf et douze paires de nervures secondaires[3]. Le feuillage peut être caduque dans les zones plus fraîches/sèches[5].

Appareil reproducteurModifier

 
Fleurs.
 
Fleurs visitées par des butineurs.
 
Fruits.

Les fleurs sont jaunes ou verdâtres, groupées sur des inflorescences en épis longs de 3,5 à 7 cm, axillaires, solitaires ou en fascicules. Les fruits sont des capsules profondément lobées, larges de 4 à 5 mm et longues de 8 mm, de couleur rouge violacé à maturité. En Nouvelle-Calédonie, la floraison et la fructification ont lieu surtout de décembre à février[3] ; en Chine, entre janvier et septembre[4].

Habitat et écologieModifier

 
Spécimen les pieds dans l'eau.

En Nouvelle-Calédonie, cet arbuste pousse sur le littoral, en arrière-plages et sur falaises soumises aux embruns, sur sol sablonneux, sur substrats divers, ou sur falaises calcaires[3]. En Chine, il pousse dans les forêts de mangrove et de marée, les zones saumâtres et les rizières ; du bord de mer jusqu'à 100 m d'altitude[4]. Hibiscus tiliaceus est son principal associé en Chine[5].

SystématiqueModifier

L'espèce est décrite en premier par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1759, qui la classe dans le genre Excoecaria, dont elle est l'espèce type, sous le nom binominal Excoecaria agallocha, dans son ouvrage Systema Naturae[6].

Noms en françaisModifier

Ce taxon porte en français les noms vernaculaires ou normalisés « Arbre aveuglant »[7], « Géor »[7], « Palétuvier argent »[3], « Palétuvier aveuglant »[3].

SynonymesModifier

Excoecaria agallocha a pour synonymes selon GBIF (4 novembre 2021)[2] :

  • Commia cochinchinensis Lour.
  • Excaecaria agallocha var. genuina Müll.Arg.
  • Excaecaria agallocha var. ovalis Müll.Arg.
  • Excoecaria affinis Endl.
  • Excoecaria agallocha subsp. camettia (Willd.) Müll.Arg.
  • Excoecaria agallocha subsp. genuina Müll.Arg.
  • Excoecaria agallocha subsp. lancifolia Pax & K.Hoffm.
  • Excoecaria agallocha subsp. orthostichalis Müll.Arg.
  • Excoecaria agallocha subsp. ovalis (Endl.) Mull.Arg.
  • Excoecaria agallocha var. camettia (Willd.) Müll.Arg.
  • Excoecaria agallocha var. genuina Müll.Arg
  • Excoecaria agallocha var. lancifolia Pax & K.Hoffm.
  • Excoecaria agallocha var. orthostichalis Müll.Arg.
  • Excoecaria agallocha var. ovalis (Endl.) Müll.Arg.
  • Excoecaria camettia Willd.
  • Excoecaria ovalis Endl.
  • Excoecaria sphaerosperma F.Muell.
  • Excoecaria sphaerosperma F.Muell. ex Pax
  • Stilingia agallocha (L.) Baill.
  • Stillingia agallocha (L.) Baill.

Sous-espècesModifier

Il existe deux sous-espèces selon le World Register of Marine Species (4 novembre 2021)[8], non reconnues par GBIF (4 novembre 2021)[2] :

  • Excoecaria agallocha subsp. agallocha L.
  • Excoecaria agallocha subsp. ovalis (Endl.) Mull.Arg.

UtilisationsModifier

Cette espèce est utilisée pour les meubles et les ornements. En Papouasie-Nouvelle-Guinée, elle est utilisée pour soulager la douleur des piqûres de poisson. Elle est également utilisée comme poison pour attraper les poissons[5]. L'espèce est parfois cultivée à des fins ornementales[4].

Notes et référencesModifier

  1. POWO. Plants of the World Online. Facilitated by the Royal Botanic Gardens, Kew. Published on the Internet; http://www.plantsoftheworldonline.org/, consulté le 4 novembre 2021
  2. a b et c GBIF Secretariat. GBIF Backbone Taxonomy. Checklist dataset https://doi.org/10.15468/39omei accessed via GBIF.org, consulté le 4 novembre 2021
  3. a b c d e et f Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie, « Excoecaria agallocha L. », sur endemia.nc (consulté le )
  4. a b c et d (en) « Excoecaria agallocha », dans Flora of China, vol. 11 (lire en ligne), p. 280, 281
  5. a b c et d UICN, consulté le 4 novembre 2021
  6. (la) Carl von Linné et Lars Salvius, Systema naturae per regna tria naturae : secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, vol. 2, Impensis Direct. Laurentii Salvii, (lire en ligne), p. 1288
  7. a et b Base de données mondiale de l'OEPP, https://gd.eppo.int, consulté le 4 novembre 2021
  8. World Register of Marine Species, consulté le 4 novembre 2021

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :