Ewen Cameron

Ewen Cameron
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Ewen Cameron (vers - ) est un officier de l'armée de la République du Texas ayant participé, en 1842 à la tragique expédition Mier (en).

BiographieModifier

Ewen Cameron, naît en Écosse, vers 1811[1]. Il émigre d'Écosse au Kentucky puis arrive au Texas, pendant la révolution texane. Le , il s'engage dans l'armée de la République du Texas (en)[1]. Dans la période qui suit la révolution, il se fait connaître en tant que leader des cow-boys, renommés dans la défense des frontières du Texas du Sud[1].

Fin , l'expédition Mier est un raid sur la colonie frontalière mexicaine de Ciudad Mier (en) qui se transforme en la bataille de Mier, à l'arrivée de l'armée mexicaine. Cameron et les autres Texans sont faits prisonniers, après avoir infligé un grand nombre de pertes à leurs opposants. Au lieu appelé El Rancho Salado, une jarre contenant 159 haricots blancs et 17 haricots noirs est présentée aux prisonniers texans. Chaque homme tire un haricot de la jarre, les yeux bandés. Les 17 prisonniers texans qui tirent des haricots noirs sont exécutés au crépuscule par un peloton mexicain. C'est ce qu'on appelle l'épisode des haricots noirs[2] , qui a lieu le , trois mois après la bataille de Mier.

Ewen Cameron obtient un haricot blanc, ce qui aurait dû lui sauver la vie. Pourtant, il avait gagné l'hostilité du colonel mexicain Antonio Canales Rosillo (en) pour son rôle dans la défaite embarrassante de la bataille de Lipantitlán, au Texas, en , et pour le rôle de Cameron dans la conduite d'une tentative d'évasion. Le colonel Canales exhorte le président mexicain Antonio López de Santa Anna à faire exécuter Cameron. Le , les prisonniers qui avaient tiré des haricots blancs sont transférés à Mexico. Pendant leur voyage, un coursier arrive avec les ordres de Santa Anna pour l'exécution de Cameron. Cameron est abattu par un peloton d'exécution à la prison de Perote (en), dans l'État de Veracruz, le lendemain matin, le . Ewen Cameron refuse de se confesser à un prêtre, et décline l'offre d'un bandeau sur les yeux, déclarant « Pour la liberté du Texas, Ewen Cameron peut regarder la mort en face ». Il ouvre alors sa chemise et crie à ses bourreaux : Fuego ! (en français : Feu !). Ewen Cameron a vraisemblablement été enterré à Perote, Veracruz. Par conséquent, sa dépouille n'est pas parmi celles exhumées quelques années plus tard et restituées au Texas.

Le comté de Cameron[3] et la ville de Cameron, siège du comté de Milam, au Texas, sont baptisés en sa mémoire[1].

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) Thomas W. Cutrer, « Cameron, Ewen », sur le site Texas State Historical Association (consulté le ).
  2. (en) « Black Bean Episode », sur le site Texas State Historical Association (consulté le ).
  3. (en) « Cameron County », sur le site stxmaps.com (consulté le ).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Source de la traductionModifier