Ewa Wiśnierska

Ewa Wiśnierska, née le à Nysa, en Pologne, est une parapentiste allemande[1], vice-championne du monde de sa discipline en 2005. Elle est également connue pour avoir survécu à une ascension incontrôlable de plus de 9 000 mètres jusqu'à une altitude de près de 10 000 m à l'intérieur d'un cumulonimbus et avoir ainsi survécu au froid, au gel, à la foudre, et au manque d'oxygène.

Ewa Wiśnierska
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
NysaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Sport

L'accidentModifier

Le , à Manilla, Australie, les services météorologiques annoncent des orages violents. Malgré ces prévisions, Ewa Wiśnierska, qui s'entraîne alors pour les championnats du monde de 2007, décide de voler. Elle sera prise au piège lorsque deux cellules orageuses fusionnent.

Elle est soudainement emportée à une altitude de 9 946 mètres[2], partant d'une altitude de 760 m, par un courant ascendant dans un orage où régne, selon les services australiens de météo, une température de −50 °C. Le GPS mesurera des vitesses verticales de +20 m/s (77 km/h) en montée[3] et de −33 m/s (118 km/h) en descente. Les autorités et l'équipe d'Ewa Wiśnierska pouvaient suivre son parcours ascensionnel grâce à son équipement GPS, son tracklog, et sa radio. Cernée d'éclairs, des grêlons de 15 cm de diamètre la frappent et il fait nuit en plein jour[1]. Lors de son ascension qui durera moins d'une quinzaine de minutes, Ewa Wiśnierska perd connaissance. Elle aurait dû en principe décéder par manque d'oxygène, mais le froid fera entrer son corps en hibernation ; ainsi, étant évanouie, son corps n'a eu besoin que de peu d'oxygène : ces deux facteurs auront pour conséquence de lui sauver la vie. Elle restera pendant près de 45 minutes à décrire un large cercle à une altitude comprise entre 9 et 10 000 mètres. Mais, à cause de la glace, son parapente décroche et elle chute à une vitesse d'environ 60 m/s. À 6 900 mètres, son parapente va se déployer à nouveau. Elle reviendra à elle juste après sa chute, vers 6 000 m d'altitude et pourra ainsi se poser sans encombre près d'une ferme à 60 km du point de décollage. Sa combinaison est couverte de glace, Ewa présente des gelures aux oreilles et au bas des jambes, à des endroits frappés par la grêle. Elle n'aura cependant passé qu'une heure en observation à l'hôpital.

Le même jour, le parapentiste chinois He Zhongpin perdra la vie après avoir été également emporté par le nuage. D'après l'autopsie, il aurait été frappé par un éclair[4]. Son corps sera retrouvé 75 km plus loin[1].

Ewa Wiśnierska a, peu après cet incident exceptionnel, repris sa carrière sportive. Elle fut classée no 1 mondial féminine du parapente en 2008 et remportera notamment le championnat d'Europe cette même année.

FilmographieModifier

En 2010, un film documentaire, Miracle in the Storm réalisé par Guy Norris et Leo Farber, relatera l'aventure d'Ewa Wiśnierska[5]. Ce film a été récompensé du Prix spécial du jury lors de l'édition 2011 des Écrans de l'aventure, le festival international du film d'aventure de Dijon[6].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Paraglider Cheats Death In Thunderstorm », CBS News, .
  2. Dominique Musto, Parapente Vol de distance, Marseille, Éditions du Chemin des Crêtes, , 208 p. (ISBN 978-2-9539191-4-1), p. 169.
  3. (en) « Paraglider survives wild flight », Herald Sun, (consulté le ).
  4. (en) Lightning killed paraglider - The Sydney Morning Herald, 20 février 2007.
  5. (en) Nouvelle sur site de la maison de production, consulté le 20 juin 2013.
  6. Palmarès de l'édition 2011 du festival international du film d'aventure de Dijon, consulté le 20 juin 2013.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier