Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galpérine.
Evgueni Galperine
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Oural (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père

Evgueni Galperine est un compositeur franco-russe né en 1974 à Tcheliabinsk en Russie. Fils du compositeur Youli Galperine, il est principalement connu pour ses musiques de film, qu'il compose souvent avec son frère, Sacha Galperine.

Sommaire

BiographieModifier

Evgueni Galperine est né à Tcheliabinsk, en Oural, où il passe sa petite enfance avant de partir pour Kiev avec ses parents et son frère Sacha qui, à l’époque, avait à peine un an. Quatre années plus tard, la famille déménage à Moscou où Evgueni continue ses études d’abord dans un conservatoire d'arrondissement puis au conservatoire Gnessine. A 16 ans, toute la famille s'installe en France où Evgueni poursuit des études de composition au conservatoire de Boulogne. Admis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en 2000, il y étudie l'analyse musicale, l'écriture, la composition. Il enchaîne dès lors avec la composition pour le concert (Beatles Fantasy, Requiem fantastique...), le théâtre, la publicité.

Depuis 2003, il se consacre principalement à la musique de film, d'abord en solo, puis en duo (depuis 2009) avec son frère Sacha Galperine. La carrière des deux frères connait un vif démarrage grâce à la bande originale composée pour le film d'Eric Lartigau "L'Homme qui voulait vivre sa vie". Leur travail est vivement salué par la critique et le milieu du cinéma. Depuis, navigant entre le cinéma populaire et le cinéma d’auteur, Evgueni et Sacha Galperine déploient un style percutant, au service de l’image et de l’histoire, tout en laissant transparaître un goût prononcé pour l’expérimentation musicale, la recherche de sons organiques et novateurs.

S’inscrivant dans un courant minimaliste, entre Arvo Pärt et Trent Reznor, la musique des deux frères se caractérise par un certain dépouillement, une quête obsédante de l’accord juste et incisif. Si certaines compositions reflètent, par le choix de l’instrumentation et de la rythmique, leurs racines slaves (La famille Bélier, Malavita ou Nine Lives), d’autres s’en détachent pour s’alimenter de façon autonome. Le surprenant Farewell de The Hunger Games, l’épuré Requiem pour un combat de Grace à Dieu de François Ozon ou l’ambiance éreintante d’un Baron Noir annoncent un virage plus radical.

À ce jeu, « Faute d’Amour » d’Andrey Zvyagintsev (Leviathan) représente une pièce majeure dans ces 15 années de carrière et définit très justement la patte audacieuse et novatrice des frères Galperine. Il suffit d’écouter 11 cycles of E, morceau bâti sur une seule note, un seul rythme et un seul accord pour se convaincre de l’ingéniosité du duo et de sa capacité d’apporter au film un vrai complément d’histoire.

Outre le cinéma européen, Evgueni et Sacha s’invitent chez des réalisateurs aussi confirmés que Barry Levinson (Good Morning Vietnam, Rain Man), Barry Sonnenfeld (La Famille Adams, Men in Black) ou Asghar Farhadi (La Séparation, Le Passé).

Des univers aux antipodes, preuve d’un éclectisme et d’une exigence définissant finalement bien le tandem, prêt à rabattre les cartes de son jeu pour embrasser de nouvelles perspectives.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Longs métragesModifier

Compositions avec Sacha GalperineModifier
Compositions soloModifier

Courts métragesModifier

TélévisionModifier

Séries téléviséesModifier

TéléfilmsModifier

Liens externesModifier