Eva-Maria Liimets

politicienne estonienne

Eva-Maria Liimets
Illustration.
Fonctions
Ministre estonienne des Affaires étrangères

(1 an, 4 mois et 8 jours)
Premier ministre Kaja Kallas
Gouvernement Kallas
Prédécesseur Urmas Reinsalu
Successeur Andres Sutt (intérim)
Biographie
Date de naissance (48 ans)
Lieu de naissance Tallinn (Estonie)
Nationalité Estonienne
Parti politique Indépendante
Diplômée de Université de Tartu
École de commerce estonienne

Eva-Maria Liimets, née le à Tallinn, est une femme politique estonienne, ministre des Affaires étrangères du 26 janvier 2021 au 3 juin 2022 dans le gouvernement Kaja Kallas.

Eva-Maria Liimets (2021)

CarrièreModifier

Eva-Maria Liimets obtient une licence en administration publique à l'Université de Tartu puis un master en gestion des relations internationales à l'École de commerce estonienne[1].

De 2014 à 2017, elle est consul générale d'Estonie à New York puis devient, en 2017, ambassadrice d'Estonie en République tchèque avec des accréditations en Slovénie et en Croatie, poste qu'elle quitte en 2021[2].

Indépendante, elle est nommée sous l'égide du Parti du centre d'Estonie[3] au poste de ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Kaja Kallas le [4]. Deux jours après son entrée en fonction, Liimets annonce le début du « mois arctique » dans le but de proposer la candidature de l'Estonie en tant que pays observateur au Conseil de l'Arctique la même année[5]. Le 3 juin 2022, elle quitte son poste quand le Parti du centre se retire du gouvernement.

RéférencesModifier

  1. (en-US) « Estonian Ambassador to Croatia Eva-Maria Liimets presented her credentials », sur Prague, (consulté le )
  2. « Eva-Maria Liimets », sur Eesti Vabariigi Valitsus (consulté le )
  3. (en) « From prefect to interior minister: Jaani to help Center beat corruption », sur ERR, (consulté le )
  4. (en) « New foreign minister wants to bring her expertise to Center and government », sur ERR, (consulté le )
  5. « Estonian ForMin launches month-long series of Arctic-themed events », sur www.baltictimes.com (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :