EuroMed Droits

EuroMed Droits (EuroMed Rights en anglais), anciennement le Réseau euro-méditerranéen des droits de l'homme (REMDH) est un réseau de 80 organisations de défense des droits humains, d'institutions et d'individus basés dans 30 pays de la région méditerranéenne. Il a été créé en 1997 en réponse à la Déclaration de Barcelone, qui a conduit à la création du partenariat euro-méditerranéen.

Réseau euro-méditerranéen des droits de l'homme
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Objectif
Organisation
Site web

Objectifs et réalisationsModifier

EuroMed Droits a été créé en relation avec l'existence du Partenariat euroméditerranéen intergouvernemental (EMP), et en particulier le Processus de Barcelone proposé par l'EMP. Le rôle de EuroMed Rights est avant tout un intermédiaire entre les institutions gouvernementales et les organisations de défense des droits humains. Il a reçu la majeure partie de son financement au cours de ses premières années à partir de sources gouvernementales.

Depuis 2008, EuroMed Droits est aussi bien reconnu par les institutions de l'Union européenne (UE) que par les ONG. Ses activités vont de la communication entre les membres des ONG et les campagnes activistes au lobbying des institutions.[réf. souhaitée]

EuroMed Droits se décrit comme un forum régional pour les ONG de défense des droits de l'homme et un bassin d'expertise sur la promotion, la protection et le renforcement des droits de l'homme. La bibliothèque en ligne est une importante collection de communiqués de presse, de déclarations, de lettres ouvertes et de rapports sur la région euro-méditerranéenne.

Histoire du réseauModifier

  • 1997 : Le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme est créé par un groupe de militants des droits de l’Homme du Nord et du Sud de la Méditerranée lors d’une rencontre à l’Institut Danois des Droits de l’Homme à Copenhague. Ces militants sont convaincus que le Partenariat Euro-Méditerranéen, qui vient d’être mis en place, peut être un outil en mesure d’exercer un impact positif sur la région en matière de démocratie et de Droits de l’Homme.
  • Selon eux, la création d’un réseau permettrait d’ouvrir un espace pour la société civile et ferait avancer le processus de Barcelone, tout en favorisant une prise de contact bénéfique entre les diverses ONG de la région.
  • En décembre 1997, l’Assemblée générale constitutive du réseau se tient à Copenhague en présence de représentants de 49 organisations de la région Euro-Méditerranéenne. Un Comité exécutif est mis sur pied, un plan d’action et des statuts constitutifs sont adoptés.
  • 1999 : Le Réseau devient l’un des coorganisateurs du Forum Civil Euromed à Stuttgart.
  • 2000 : Le Réseau bénéficie d’un important accord de financement de l’Union européenne. Lors de sa quatrième assemblée générale à Marseille, un nouveau plan d'action est adopté.
  • De 2000 à 2006 : Le Réseau multiplie ses activités. Il ouvre un bureau à Bruxelles, des antennes à Rabat et Amman, il multiplie les rapports critiques concernant le Partenariat euro-méditerranéen, développe sa stratégie et diversifie ses sources de financement, il accueille également de nouveaux membres.
  • 2015 : Le REMDH devient EuroMed Droits
  • 2017 : EuroMed Droits célèbre son vingtième anniversaire
  • 2018 : La 11e Assemblée générale d'EuroMed Droits a élu Wadih Al-Asmar, Président du Centre Libanais pour les Droits de l'Homme, comme nouveau Président.

MembresModifier

Pays Organisation[1]
  Algérie Collectif des familles de disparus en Algérie
Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme (LADDH)
Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP)
  Autriche Fondation des droits de l’homme Bruno KREISKY
  Bulgarie Voice in Bulgaria
  Chypre Institut méditerranéen pour les études de genre (MIGS) à l'université de Nicosie
Action pour l’égalité, le soutien et contre le racisme (KISA)
  Danemark Institut danois pour les droits de l’homme
Dignity
Centre danois pour la recherche et l’information sur le genre, l’égalité et la diversité (KVINFO)
  Égypte Institut Andalus pour l’étude de la tolérance et la lutte contre la violence (AITAS)
  Espagne CEAR – Commission Espagnole pour les réfugiés
Institut Catalan des droits de l'homme (IDHC)
Fédération des associations pour la défense et la promotion des droits de l’homme (FADPHR)
SUDS – internacionalisme solidaritat feminismes
  Finlande Institut de recherche sur la paix de Tampere – projet d’études méditerranéennes (TAPRI) à l'université de Tampere
  France Fédération tunisienne pour une citoyenneté des deux rives (FTCR)
Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen
Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF)
Ligue de l'enseignement
  Grèce Comité grec pour une société démocratique internationale (EEDDA)
Conseil grec pour les réfugiés (GCR)
  Irlande 80:20 éduquer et agir pour un monde meilleur
  Israël
  Palestine
Centre légal pour les droits de la minorité arabe en Israël (ADALAH)
Association arabe pour les droits de l’homme (HRA)
B'Tselem
Comité public contre la torture en Israël (PCATI)
Centre Al Mezan pour les droits de l’homme
Al-Haq
Centre palestinien des droits de l’homme (PCHR)
Centre d’aide légale et de conseil pour les femmes (WCLAC)
  Italie Association ARCI
Conseil italien pour les réfugiés (CIR)
  Jordanie Centre d’amman pour l’étude des droits de l’homme (ACHRS)
Institut solidarité féminine mondiale (SIGI)
Reconnaissance Arabe pour la démocratie et le développement (ARDD)
Mizan – groupe d’avocats pour les droits de l’homme (MLGHR)
  Liban Organisation palestinienne des droits de l’homme au Liban (PHRO)
Institut pour les droits de l’homme (IHR) – association du barreau de Beyrouth
Centre libanais pour les droits de l’homme (CLDH)
  Malte Académie méditerranéenne d’études diplomatiques à l'université de Malte
  Maroc
  République arabe sahraouie démocratique
Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM)
Association marocaine des droits humains (AMDH)
Espace associatif
Organisation marocaine des droits humains (OMDH)
Adala
  Portugal Ligue portugaise de droits de l’homme (LPDHC)
  République Tchèque People in Need
  Royaume-Uni Comité des droits de l’homme du barreau en Angleterre et Pays de Galles (BHRCEW)
Centre des droits de l'homme à l'université d'Essex
Groupe international des procureurs des droits de l’homme (SIHRG)
  Suède Kvinna till Kvinna
  Syrie Comité de défense de la démocratie, des libertés et des droits de l’homme en Syrie (CDF)
Centre de Damas pour l’étude des droits de l’homme (DCHRS)
Centre de Damas d’étude des droits théoriques et civils
Organisation syrienne des droits de l’homme (SWASIAH)
Centre syrien pour les médias et la liberté d'expression (Syrian Center for Media and Freedom of Expression - SCM)
  Tunisie Association tunisienne des femmes démocratiques (ATFD)
Ligue tunisienne des droits de l’homme (LTDH)
Comité pour le respect des libertés et des droits de l’homme en Tunisie (CRLDHT)]
  Turquie Association des droits de l’homme (Turquie)
Assemblée des citoyens
Membres Régionaux Association européenne pour la défense des droits de l’homme (AEDH)
Réseau arabe pour l’information sur les droits de l’homme (ANHRI)
Institut arabe pour les droits de l’homme (AIHR)
Collectif 95 – Maghreb Egalité
Institut du Caire pour l’étude des droits de l’homme (CIHRS)
Assistance aux réfugiés africains et du Moyen-Orient (AMERA)
Membres Associés Amnesty International (Bureau EU)
Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH)
Human Rights Watch
Organisation mondiale contre la torture
Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (WILPF)
International bar association’s human rights institute (IBAHRI)
Comité norvégien d’Helsinki
Association pour la prévention de la torture (APT)

Notes et référencesModifier

  1. « Nos Membres », sur euromedrights.org (consulté le )

Liens externesModifier