Ouvrir le menu principal
Eugene Richards
Eugene richards 2010.jpg
Eugene Richards au Texas Book Festival en 2010.
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Distinctions

Eugene Richards[1] ( à Dorchester dans le Massachusetts aux États-Unis - ) est un photojournaliste américain.

BiographieModifier

Son père est ouvrier peintre dans un chantier naval et sa mère est femme de ménage.

De 1962 à 1968, il est étudiant à l'Université de Boston et obtient un diplôme d'anglais et de journalisme. Il milite contre la guerre du Viêt Nam. À l'Institut de technologie du Massachusetts, il apprend la photographie avec Minor White.

Il se met ensuite au service de l'association Volontaires au Service de l'Amérique et participe à la fondation Respect, (organisme humanitaire).

Il devient membre de l'agence Magnum en 1978.

Il photographie le service des urgences de l'Hôpital Salvador en 1982. Sa première femme, Dorothea Lynch, meurt d'un cancer du sein l'année d'après. Il emménage alors à New York.

C'est un photographe conçerné qui passe sa carrière « à sillonner les champs de bataille sociaux - drogue, pauvreté, maladie violence »[2]. Il s'intéresse à divers autres sujets comme l'agriculture anglaise, et les problèmes en Afrique.

En 1995, Il démissionne de l'agence Magnum.

En 1996-1997, il étudie pour Life les communautés américaines et continue de faire ses reportages en Amérique et en Afrique.

En 2006, il joint l'Agence VII qu'il quitte en 2008.

RécompensesModifier

ExpositionsModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Il publie son premier livre en 1973, Few Comforts or Surprises: The Arkansas Delta, commence à travailler comme photographe pigiste et publie Dorchester Days ( étude de son lieu de naissance, photographies).

Il publie 50 hours, Exploding into Life, (photographies, journal de la lutte de sa femme contre le cancer).

En 1994, il organise un documentaire vidéo, Cocaine true, cocaine blue et Americans We tous les deux primés.

Notes et référencesModifier

  1. Voir sa notice d'autorité sur le site de la BNF (lien ci-dessus
  2. Voir l'introduction du Photo Poche n°68 qui lui est consacré.

Liens externesModifier