Eugen Dühring
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Köllnisches Gymnasium (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Karl Eugen Dühring (né le à Berlin et mort le ) était un philosophe et économiste allemand.

BiographieModifier

Dühring a étudié le droit de 1856 à 1859 et étudié la philosophie à l'université de Berlin de 1864 à 1877. Il a contribué à faire connaître Auguste Comte en Allemagne[1]. Il était un critique inflexible dont les cibles incluent le militarisme, le marxisme, la religion, le judaïsme et les universités. C'était un savant polyvalent, qui a écrit des traités sur la philosophie, l'économie, les mathématiques, la physique, et la littérature[2]. À partir de 1880, il multiplie les écrits antisémites à prétention scientifique[3].

Dühring a maintenu le point de vue optimiste d'après lequel les hommes possèdent des instincts qui engendrent naturellement de la sympathie envers autrui. Cette attitude a conduit certains critiques à qualifier son socialisme de trop utopique. La même notion, transférée à sa théorie économique, l'a amené à rejeter la notion de darwinisme social, c'est-à-dire d'une lutte constante pour l'existence parmi les hommes, au profit d'une « société libre », dans laquelle toutes les relations humaines fondées sur la puissance sont abolies[4].

Ses théories ont été critiquées par Friedrich Engels qui a écrit un essai intitulé Monsieur E. Dühring bouleverse la science, plus connu sous le nom d'Anti-Dühring. Nietzsche s'est moqué de lui dans Généalogie de la morale[5].

Articles connexesModifier

ŒuvresModifier

  • Kapital und Arbeit (1865)
  • Der Wert des Lebens (1865)
  • Natürliche Dialektik (1865)
  • Kritische Geschichte der Philosophie (von ihren Anfängen bis zur Gegenwart) (1869)
  • Kritische Geschichte der allgemeinen Principien der Mechanik (1872)
  • Kursus der National und Sozialokonomie (1873)
  • Kursus der Philosophie (1875), intitulé dans une deuxième édition : Wirklichkeitsphilosophie
  • Logik und Wissenschaftstheorie (1878)
  • Der Ersatz der Religion durch Vollkommeneres (1883).
  • Die Judenfrage als Frage der Racenschädlichkeit für Existenz, Sitte und Cultur der Völker (1881, « La question juive comme question de la nocivité raciale pour l’existence, les coutumes et la culture des peuples »)

RéférencesModifier

  1. « Karl Eugen Dühring », Encyclopédie Larousse.
  2. (en) Jaime Wisniak, « Karl Eugen Dühring: Scientist and political extremist », Journal of Phase Equilibria, vol. 22,‎ , p. 616 (ISSN 1054-9714, lire en ligne, consulté le 9 août 2019).
  3. Henry Laurens, La Question de Palestine T.1 - L'invention de la terre sainte, Fayard 1999, p. 94
  4. (en) « Eugen Dühring  », Encyclopædia Britannica.
  5. Nietzsche, Généalogie de la morale, Troisième dissertation, § XIV.