Eugène Lachat

Évêque de Bâle
Eugène Lachat
Eugene Lachat 2.jpg
Fonctions
Administrateur apostolique
Diocèse de Lugano
à partir du
Archevêque titulaire (d)
Damiata (en)
à partir du
Évêque catholique
à partir du
Évêque diocésain
Diocèse de Bâle
-
Karl Arnold-Obrist (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
BalernaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion
Consécrateurs
André Raess, Karl Johann Greith (en), Pierre-François de Preux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Eugène Lachat, né le à Réclère et mort le à Balerna, est un évêque de Bâle.

BiographieModifier

Eugène Lachat naît le dans la ferme de Montavon à Réclère[1]. Il est le fils de François, un paysan, et d'Anne-Marie Walser[2]. Dans sa jeunesse, ses parents meurent[3]. Le curé de Grandfontaine prend en charge Eugène et l'initie aux premiers éléments de la langue latine[4]. Eugène étudie à Besançon sous la direction de son frère aîné Jean-François[2].

Il entre dans l'Ordre des Missionnaires du Précieux Sang à l'âge de dix sept ans et est ordonné prêtre le .

Il est élu évêque de Bâle le et le pape Pie IX confirme cette élection le de la même année.

La consécration épiscopale lui est donnée le par l'évêque de Strasbourg de l'époque, Mgr André Raess, dans la cathédrale de Soleure[5].

Le , au cours du Kulturkampf, les autorités diocésaines d'Argovie, de Soleure, de Berne, de Bâle-Campagne et de Thurgovie le démettent de ses fonctions, tandis que Lucerne et Zoug le considère toujours comme l’évêque légitime. Il se retire alors à Lucerne et en 1884 il est nommé archevêque titulaire de Damiette et administrateur apostolique de l'église tessinoise, poste qu'il occupe du jusqu’à sa mort[6].

Il meurt le à Balerna[7].

On compte parmi ses actions le choix de saint Charles Borromée comme patron du diocèse, l'ouverture du séminaire de San Carlo à Lugano et, pendant son vicariat de courte durée, la rédaction de la Loi sur la liberté de l'Église catholique et l'administration des biens ecclésiastiques.

RéférencesModifier

  1. Hornstein 1863, p. 3.
  2. a et b « Eugène Lachat » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  3. Hornstein 1863, p. 11.
  4. Hornstein 1863, p. 13-14.
  5. Vautrey 1884, p. 560.
  6. Leonis XIII pontificis maximi acta, vol. IV, 1884, pp. 198-200.
  7. DHBS.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Edouard Hornstein, Biographie de Monseigneur Lachat, évêque de Bâle, (lire en ligne)  
  • Louis Vautrey, Histoire des évêques de Bâle, vol. 2, (lire en ligne), p. 560  
  • Siro Borrani, Il Ticino Sacro. Memorie religiose della Svizzera Italiana raccolte dal sacerdote Siro Borrani prevosto di Losone, Tip. e Libreria Cattolica di Giovanni Grassi, Lugano 1896.
  • « Lachat », dans Dictionnaire historique et biographique de la Suisse, vol. 4, (lire en ligne), p. 425  
  • Luciano Vaccaro, Giuseppe Chiesi, Fabrizio Panzera, Terre del Ticino. Diocesi di Lugano, Editrice La Scuola, Brescia 2003, 131, 132, 135, 144, 148, 197, 206, 216nota, 217n, 311, 312, 318, 370n, 384, 399, 407, 431.

Liens externesModifier