Ouvrir le menu principal
Eugène Houdry
Eugene Houdry Fench Passport photo 1919 98-16 Personal 001.tif
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
DarbyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Eugène Houdry ( à Domont, Seine-et-Oise, France - , Pennsylvanie) est un ingénieur et inventeur français, naturalisé américain. Il est l'inventeur de plusieurs procédés fondamentaux liés à la fabrication des carburants à la fin des années 1920 et a reçu de nombreuses récompenses.

BiographieModifier

Ingénieur de l'école nationale supérieure des Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne (promotion 1908).

Houdry mit au point un procédé de production d'essence synthétique à partir de la lignite. Il découvrit un procédé permettant d'obtenir à bas prix de l'essence à très haut indice d'octane.

Il dépose en 1928 un brevet qui présente un craquage catalytique à froid du gazole à l'aide de silicates d'alumine et de titane. Ce procédé permet d'obtenir deux fois plus d'essence qu'avec les procédés classiques.

Il propose son brevet à la Compagnie française des pétroles en 1928, qui n'en veut pas.

S'expatriant aux États-Unis en 1930, il y fonde la Houdry Process Corporation. Son brevet s'arrache et des sociétés américaines obtiennent des essences aviation à 110, 130 et même 145 degrés d'octane.

Au cours des années 1940, l'essence aviation produite aux États-Unis et en Grande-Bretagne est presque totalement produite selon le procédé Houdry. Elle donne à l'aviation alliée une très large supériorité en performances sur les aviations allemande, soviétique et japonaise.

Il déposera ensuite plus de 200 brevets sur l'amélioration des carburants jusqu'à sa mort en Pennsylvanie en 1962.

Eugène Houdry est le fondateur et le premier président de l'association France Forever, fondée à New York le 29 juin 1940, juste après la chute de Paris. Elle regroupa jusqu'à 50 000 adhérents, Français en exil, Américains amis de la France, tous désireux de soutenir le pays occupé. Houdry est ensuite remplacé par Richard de Rochemont[1].

Notes et référencesModifier

  1. « France Forever », sur france-libre.net.

Liens externesModifier