Eugène Damaré

flûtiste, chef d'orchestre et compositeur français

Eugène Pierre Damaré, né le à Bayonne et mort le à Courbevoie[1], est un flûtiste, chef d'orchestre et compositeur français.

BiographieModifier

Élève de Léo Delibes au Conservatoire de Paris, il entre comme flûtiste dans l'orchestre Lamoureux et rédige une méthode pour flûte avec une annexe pour le piccolo[2].

Célèbre dans les orchestres populaires de son temps, il joue ses compositions enjouées tel Le Merle Blanc, dans le monde entier, ainsi qu'en France sur les nombreux kiosques à musique et les casinos des villes d’eaux[3]. À Paris, il devient chef d’orchestre des fêtes de l’Hôtel de ville[4].

On lui doit près de 220 compositions, dont 40 pour piccolos, qui comprennent des musiques de chansons, des pièces de musique classique pour piano et flûte, des danses et, entre autres, de la musique de scène[5].

Quelques œuvresModifier

  • Fantaisie sur Yedda, opus 103
  • Feux Follets – Rondo Fantaisie, opus 378
  • Le Bouquet de Roses, opus 408
  • Les amours d'un rossignol, opus 160
  • 1876 : Un Nez entre deux côtelettes, opérette en 1 acte, de Lucien Gothi et Albert de Bausset, Folies-Bergère (16 décembre)
  • 1883 : Fifrelinette, polka (pour orchestre avec solos de flûte ou flageolet), op. 98
  • 1894 : L'alouette, polka solo pour flûte ou flageolet, op. 172
  • 1897 : Fleurs et papillons, polka rondeau pour orchestre avec solos de flûte ou flageolet, op. 211

Notes et référencesModifier

  1. Archives départementales des Hauts-de-Seine Acte de décès no 578, vue 169 / 265
  2. Revue internationale de musique française, vol. 4, 1983, p. 71
  3. Catherine Rossi, Georges : Un musicien-brancardier de la Grande Guerre, , p. 45
  4. (es) Diego Sánchez Haase, La música en el Paraguay, , p. 72
  5. The Instrumentalist, vol. 51, no 1-6, p. 26

Liens externesModifier