Ouvrir le menu principal

Esther Lederberg

microbiologiste américaine
Esther Lederberg
Esther Lab.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
StanfordVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Esther Miriam ZimmerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Esther Miriam Zimmer Lederberg (née le 18 décembre 1922 dans le Bronx et morte le 11 novembre 2006 à Stanford) est une microbiologiste américaine, pionnière dans le domaine de la génétique des bactéries. Ses principales découvertes sont celle du phage lambda, du transfert des gènes entre bactéries par transduction, du facteur de fertilité des bactéries. On lui doit le développement de la culture bactérienne par réplication (en)[1],[2].

BiographieModifier

Née le 18 décembre 1922 dans le Bronx de David Zimmer (imprimeur) et Pauline Geller Zimmer, Esther Lederberg vient d'une famille juive orthodoxe pauvre. Elle étudie au Hunter College de New York puis obtient un master de biochimie à Stanford. Elle y rencontre son premier mari, Joshua Lederberg, et ils partent ensemble s'installer à l'université du Wisconsin. Ils collaborent pendant de nombreuses années, Esther y recevant son doctorat et effectuant principalement un travail expérimental nécessaire aux découvertes dont les deux époux partagent la paternité au fur et à mesure des années[3]. Bien que peu récompensée officiellement de son vivant, l'obtention du Prix Nobel de médecine par son mari en 1958, et d'autres récompenses dont les prix Pasteur et Eli Lilly, est en partie liée au travail d'Esther.

Esther Lederberg a fondé et dirigé le Plasmid Reference Center de l'université Stanford, où elle a observé, nommé et distribué des plasmides de différents types, y compris ceux qui codent la résistance aux antibiotiques.


RéférencesModifier

Liens externesModifier