Esteban Boix

graveur espagnol
Esteban Boix
Image dans Infobox.
1. Indulgence intitulée Santiago Apostol Patron de España gravée par Esteban Boix d'après un dessin d'Antonio Guerrero, burin, Biblioteca Nacional de España.
Naissance
Décès
 ?
Nationalité
Activité
Formation
École des beaux-arts de Barcelone
Maître
Manuel Salvador Carmona (1734-1820)

Esteban Boix, né en à Barcelone et mort vers , est un graveur espagnol.

BiographieModifier

Esteban Boix est né en 1774 à Barcelone[1]. Étudiant à l'école des beaux-arts de Barcelone, il fut l'élève pensionné de Manuel Salvador Carmona (1734-1820)[2]. Il a remporté en 1799 le prix de l'Académie de San Fernando et a participé avec les autres disciples de Carmona à certaines des plus grandes entreprises de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle comme la série de portraits des célébrités espagnoles. Son talent se manifeste tant dans les portraits que dans les reproductions de tableaux célèbres. Il a également illustré des livres[3]. Artiste habile, il a gagné une réputation enviable[2].

Style et techniqueModifier

Esteban Boix réalisa en 1798 une gravure d'interprétation de la Madeleine repentante de Charles Le Brun d'après un burin du graveur français d'origine flamande Gérard Edelinck. Ce dernier était un buriniste très apprécié des graveurs espagnols pour sa technique[4]. La comparaison des deux estampes (fig. 2 et 3) permet d'examiner la maitrise technique des deux graveurs.

ŒuvresModifier

  • La Visitación (1784)[5]
  • Santo Domingo de Guzmán[5]
  • Retrato de Fr. Francisco Camacho[5]
  • Virgen amparando a los Dominicos[5]
  • Santiago Apostol Patron de España[5] (fig. 1)
  • Triunfo de la Religión y del Rey Fernando VII[5]
  • Visita de Nuestra Señora a su Prima Sta Isabel[5]
  • Diploma del Consejo de Indias dedicado a Fernando VII[5]
  • Retrato de Pedro Rodríguez de Campomanes[5]
  • Retrato de Pedro de Rivadeneyra[5]
  • Día 10 de marzo de 1820 en Cádiz (avec Manuel Roca)[5]
  • D. Pedro Rodríguez Campomanes (avec Fernando Selma)[5]
  • La Visitación[6]
  • Compendio histórico de las vidas de los Santos canonizados y beatificados del sagrado órden de predicadores (collaboration)[6]
  • Vista de la Puerta de Alcalá (co-créateur)[6]
  • Vista del Palacio del Duque de Berwick (co-créateur)[6]
  • Vista de la fuente de Cibeles (co-créateur)[6]
  • Vista de la Iglesia del Buen Suceso. Madrid - Grabado (co-créateur)[6]
  • Retrato de Melchor Cano[6]
  • Santa María Magdalena[6] (fig. 3)

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Boix, Esteban », sur fundartes.com (consulté le ).
  2. a et b (en) « Esteban Boix », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit  , sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  3. Cf. Fundación Museo de Artes.
  4. Parmi ceux-ci, on peut citer Antonio González Ruiz (1711-1788), Manuel Salvador Carmona (1734-1820) et José Gómez de Navia (1758-?). Cf. Frédéric Jiméno, « Charles Le Brun et l'Espagne : réception artistique et politique d’un modèle français (1746-1808) », dans Julien Lugand (éd.), Les échanges artistiques entre la France et l’Espagne (XVe-fin XIXe siècles), Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, (ISBN 978-2-35412-151-8), p. 275-292.
  5. a b c d e f g h i j k et l « Esteban Boix », sur europeana.eu (consulté le ).
  6. a b c d e f g et h « Esteban Boix », sur europeana.eu (consulté le ).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :