Ouvrir le menu principal

Estancarbon

commune française du département de la Haute-Garonne

Estancarbon
Estancarbon
L'école primaire
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Saint-Gaudens
Intercommunalité Communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges
Maire
Mandat
Jean-Paul Fabé
2014-2020
Code postal 31800
Code commune 31175
Démographie
Gentilé Estancarbonais, Estancarbonaises
Population
municipale
598 hab. (2016 en diminution de 1,64 % par rapport à 2011)
Densité 96 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 06′ 20″ nord, 0° 47′ 12″ est
Altitude Min. 325 m
Max. 392 m
Superficie 6,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Estancarbon

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Estancarbon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Estancarbon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Estancarbon
Liens
Site web www.estancarbon.com

Estancarbon est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Estancarbonais et les Estancarbonaises.

GéographieModifier

Commune de l'aire urbaine de Saint-Gaudens située dans le Comminges, à 4 km à l'est de Saint-Gaudens.

Communes limitrophesModifier

Estancarbon est limitrophe de six autres communes.

 
Communes voisines.

Les HameauxModifier

Deux hameaux sont sur la commune d'Estancarbon.

  • Les Deux Villages
  • La Roche

HydrographieModifier

La commune est bordée par la Garonne dans sa partie sud.

Géologie et reliefModifier

La superficie de la commune est de 623 hectares ; son altitude varie de 325 à 392 mètres[2].

Voies de communication et transportsModifier

Accès par l'autoroute A64 sortie no 18 et avec le réseau Arc-en-ciel ainsi qu'en gare de Saint-Gaudens.

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 500 et 1 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de quinze[3],[4].

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne, de la communauté de communes Cœur et Coteaux de Comminges et du canton de Saint-Gaudens avant le Estancarbon faisait partie de la communauté de communes du Saint-Gaudinois.

La commune est également membre du SIVOM de Saint-Gaudens Montréjeau Aspet Magnoac.

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Jean-Claude Madamour    
mars 2008 En cours Jean-Paul Fabé PS Cadre

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6]. En 2016, la commune comptait 598 habitants[Note 1], en diminution de 1,64 % par rapport à 2011 (Haute-Garonne : +6,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
373709375433523562554545508
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
517527564523505470463417428
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
421413397370345311333288296
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
314313398465509530542608598
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[9] 1975[9] 1982[9] 1990[9] 1999[9] 2006[10] 2009[11] 2013[12]
Rang de la commune dans le département 243 174 199 198 202 215 219 212
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

ÉconomieModifier

Le village possède plusieurs zones d'activités : la Z.A.C des Landes avec le Centre Commercial Saint-Gopôle et son hypermarché E.Leclerc et la Z.A.C Paban avec notamment un Supermarché Casino et un magasin Biocoop.

EnseignementModifier

Estancarbon fait partie de l'académie de Toulouse.

L'éducation est assurée sur la commune par un groupe scolaire : maternelle et primaire[13].

 
Aire de jeux

Culture et festivitéModifier

Comité des fête, foyer rural, belote,

Activités sportivesModifier

Football,

Écologie et recyclageModifier

Plan de prévention du risque inondation et plan communal de sauvegarde[14].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  4. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031261.html.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  10. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  11. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  12. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  13. http://www.journaldesfemmes.com/maman/ecole/ecole-d-estancarbon/etablissement-0310461H
  14. http://www.estancarbon.com/index.php/la-commune/la-prevention-des-risques
  15. « Chateau Mariande Chambres d’hôtes », sur chateaumariandechambresdhotes.business.site (consulté le 6 août 2019)