Espèce extirpée

espèce localement éradiquée

En biologie et écologie, une espèce extirpée est une espèce qui n'existe plus à un endroit ou dans un pays, mais que l'on peut retrouver dans d'autres régions du monde. On parle d'extinction locale.

Origine de l'expressionModifier

Le terme « espèce extirpée » est une traduction de l'anglais « extirpated species » qui a le sens d' « espèces disparues » en anglais[note 1]. L'office québécois de la langue française recommande le terme « espèce disparue du pays (ou du lieu) », plutôt que le terme « espèce extirpée » dont le sens en français qui signifie « espèce arrachée » varie par rapport à l'expression anglaise[1].

On peut aussi trouver le terme « possiblement extirpée »[2].

Exemple de casModifier

  • En 2020, la grenouille Loa (Telmatobius dankoi) a été extirpée de son habitat naturel situé dans le nord du Chili. Les 14 individus restants ont été transportés au parc zoologique de la capitale du pays, Santiago, dans le cadre d'un programme de sauvetage[3]. Les individus ont été réinsérés dans un autre endroit, toujours au nord du pays, où les conditions exactes de l'eau ont été nécessaires afin de les maintenir en vie.
  • Le loup gris en France[4].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Voir définition du dictionnaire  : définition d' « Extirpation ».

RéférencesModifier

  1. Office québécois de la langue française, 2016, « Grand dictionnaire terminologique - espèce disparue »  , sur gdt.oqlf.gouv.qc.ca (consulté le )
  2. « CDC CA | Compréhension des rangs »  , sur accdc.com (consulté le )
  3. Sciences et Avenir et AFP, « Une espèce de grenouilles sauvée in extremis de disparition »  , sur Sciences et Avenir, (consulté le )
  4. Julie FLUHR et supervisé par Christophe DUCHAMP et Olivier DURIEZ, Analyse spatio-temporelle du régime alimentaire du loup (Canis lupus) dans les Alpes françaises, , 80 p. (lire en ligne), p. 1

Voir aussiModifier