Escoutay

rivière de France

l'Escoutay
Illustration
Pont romain de Viviers
Carte.
la confluence de l'Escoutay (en haut à droite) avec le Rhône
Caractéristiques
Longueur 23,1 km [1]
Bassin 167 km2
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen 3,6 m3/s (Viviers)
Régime pluvial
Cours
Source vignes de Clastre
· Localisation Saint-Jean-le-Centenier
· Altitude 335 m
· Coordonnées 44° 36′ 01″ N, 4° 32′ 47″ E
Confluence le Rhône
· Localisation Viviers
· Altitude 61 m
· Coordonnées 44° 29′ 16″ N, 4° 41′ 36″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive droite La Nègue
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ardèche
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Viviers

Sources : SANDRE, Géoportail

L'Escoutay est une rivière française affluente du Rhône (rive droite) dans le département de l'Ardèche, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Coulant vers l'est en descendant vers le Rhône, il passe successivement à Alba-la-Romaine, Saint-Thomé, Saint-Alban et se jette dans le fleuve au nord de Viviers. De nombreux ruisseaux le rejoignent.

GéographieModifier

De 23,1 km de longueur[1], l'Escoutay prend sa source au pied du plateau du Coiron. Il circule sur des sols calcaires et argilo-calcaires vers le sud-est, et rejoint le Rhône à Viviers.

Communes traverséesModifier

Dans le seul département de l'Ardèche, l'Escoutay traverse les cinq communes[1] suivantes, de l'amont vers l'aval, de Saint-Jean-le-Centenier (source), Saint-Pons, Alba-la-Romaine, Saint-Thomé, Viviers (confluence).

Hydrologie [modifier | modifier le code]Modifier

L'Escoutay à ViviersModifier

À Viviers, le module calculé est de 3.6 m3/s par analogie à d'autres bassins de référence.

Crues et étiagesModifier

Soumis à un régime cévenol, l'Escoutay subit de puissantes crues dues aux fortes pluies automnales. Le reste de l'année le débit de l'Escoutay est faible.

Les crues caractéristiques sont les suivantes: Q10=500 m3/s Q100=900 m3/s et Q1000=1200 m3/s.

.

AffluentsModifier

L'Escoutay a vingt-six affluents contributeurs référencés[1], dont les principaux sont :

  • Ruisseau du Vernet (rg), 8,4 km sur les communes de Berzème, Saint-Jean-le-Centenier, Saint-Gineis-en-Coiron et Saint-Pons avec deux affluents ;
  • Le Vernet (rg), 8,4 km sur les communes de Berzème, Saint-Pons et Sceautres avec un affluent ;
  • Ruisseau de Téoulemale (rg), 9 km sur les communes d'Alba-la-Romaine et Sceautres ;
  • Ruisseau de Léguille (rg), 6,8 km sur les communes d'Alba-la-Romaine et Aubignas avec trois affluents ;
  • Ruisseau du Carme (rg), 6,3 km sur les communes de d'Alba-la-Romaine, Le Teil et Saint-Thomé avec un affluent ;
  • Le Salauzon (rd), 9,4 km sur les communes d'Alba-la-Romaine, Saint-Andéol-de-Berg, Valvignères et Saint-Thomé avec deux affluents ;
  • La Nègue (rd), 14,6 km sur les communes de Gras, Larnas et Saint-Thomé avec six affluents ;

PeintureModifier

L'Escoutay a inspiré plusieurs peintures à Stanley William Hayter lors de ses séjours à Alba-la-Romaine au début des années 1950 (Georges Limbour, Hayter, Le Musée de Poche, Paris, Georges Fall éditeur, 1962, p. 44)

Les bords de la rivière font partie des lieux privilégiés de Fanny Cottençon[2].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 

Les coordonnées de cet article :

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Escoutay (V45-0400) » (consulté le 28 juillet 2014)
  2. Robin Charbonnier, « Fanny Cottençon : "J’aime l’Ardèche, les gens, les odeurs" », sur Le Dauphiné Libéré, (consulté le 26 janvier 2015)