Ouvrir le menu principal

Escles

commune française du département des Vosges

Escles
Escles
Chapelle et grotte Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau (depuis le )[1]
Canton Darney
Intercommunalité Communauté de communes des Vosges côté Sud Ouest
Maire
Mandat
Patrick Vagner
2014-2020
Code postal 88260
Code commune 88161
Démographie
Gentilé Escloniens, Escloniennes
Population
municipale
435 hab. (2016 en augmentation de 1,16 % par rapport à 2011)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 07′ 47″ nord, 6° 10′ 43″ est
Altitude 330 m
Min. 285 m
Max. 420 m
Superficie 22,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Escles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Escles

Escles est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Escloniens.

GéographieModifier

Escles est une commune de la Vôge constituée de trois hameaux : Maupotel, le Void d'Escles et le Centre. Épine dorsale des monts Faucilles, la ligne de partage des eaux entre mer du Nord et Méditerranée délimite le sud du territoire : le Madon, affluent de la Moselle, y naît à quelques kilomètres de la source de la Saône à Vioménil.

ToponymieModifier

HistoireModifier

Escles, dont on ne connaît pas le nom antique, était une bourgade gallo-romaine sur la voie allant de Corre (Haute-Saône) à la vallée de la Moselle.

Un gué (vadum) traversant le Madon explique la dénomination du Void.

Chef-lieu d'un ban comprenant aussi Lerrain et Vioménil, Escles appartenait au bailliage de Darney. Son église, sous le vocable de saint Étienne, était le siège d’un doyenné de l'archidiaconé d'Épinal, au diocèse de Saint-Dié. La cure était à la collation du chapitre de Remiremont et au concours.

À la Révolution, Escles devient le chef-lieu d'un canton du district de Darney, canton absorbé en 1801 par celui de Darney.

La population atteint son apogée en 1846 avec 1 560 habitants.

Le village, au centre de la rafale descendante du 11 juillet 1984, a subi d'importants dégâts par la grêle et le vent.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 mars 1977 Maurice Colin (1922-2006)    
mars 1977 juin 1995 André Georges (1919-2012)   Agriculteur
juin 1995 mars 2001 Philippe Aubry    
mars 2001 avril 2014 Jean-Marie Riat UMP  
avril 2014 En cours Patrick Vagner    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 435 habitants[Note 1], en augmentation de 1,16 % par rapport à 2011 (Vosges : -2,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
1 1081 1811 1731 3551 4501 5341 5321 5641 440
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 4341 4091 3911 2561 2381 1181 027960910
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
872787741629618586511477420
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - -
393386389411466430435--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Église de l'Invention-de-Saint-Étienne.
Article détaillé : Vallon de Saint-Martin.
  • Le cuveau des Fées (bloc qu'on suppose abandonné par des carriers) dans le Vallon de Saint-Martin.
  • Chapelle et grotte Saint-Martin.
  • Le Châtelet (motte castrale).
 
Le cuveau des Fées après les fouilles.
  • L'église de l'Invention-de-Saint-Étienne.

Personnalités liées à la communeModifier

Héraldique, logotype et deviseModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et fortifications de la France au Moyen Âge, Strasbourg, éditions Publitotal, 1978, reprint 1991, 1287 p. (ISBN 2-86535-070-3)
    Une vision d’ensemble de l’architecture castrale. Page 451 : Escles

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier