Ouvrir le menu principal

Escadrille 20S
Création
Dissolution
Type Recherche et développement des voilures tournantes
Garnison BAN Saint-Raphaël
Équipement Sikorsky HSS, Alouette II, Alouette III, Super Frelon, Westland WG.13 Lynx[1]


L’escadrille 20S est une escadrille d'hélicoptères de l'aviation navale française, créée le et dissoute le pour être incorporée dans l'Escadrille 10S[2].

HistoriqueModifier

Le 2 décembre 1959, la rupture du barrage de Malpasset, qui a entraîné la mort de 433 personnes, endommage gravement neuf hélicoptères (six Sikorsky HSS et trois Alouette III ). Huit avions (six Nord-1002, un Broussard et un Lancaster ) de l'escadrille 10S (qui partage alors le site avec la 20S), sont également irrémédiablement détruits[3].

BaseModifier

L'escadrille 20S était stationnée à la Base d'aéronautique navale de Fréjus-Saint Raphaël (février 1956-janvier 1991)[4],[5],[6]. Il est à noter que ce terrain d'aviation est celui qui a vu s'envoler le , l'aviateur Roland Garros pour la première traversée aérienne de la Méditerranée[7].

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Contre Amiral Jean Corret, 1995 : L'aéronautique navale à Fréjus-Saint Raphaël, Éditions Ardhan.

Notes et référencesModifier

  1. Westland WG.13 "Lynx"-Escadrille 20.S (1978-1991) Site ffaa.net
  2. « Historique de l'escadrille 20S », sur www.ffaa.net (consulté le 15 juillet 2019)
  3. « La nuit du 2 décembre 1959 à la base aéronavale de Fréjus-Saint Raphaël par Jean-Pierre Dubois », sur frejus59.fr (consulté le 15 juillet 2019)
  4. Histoire de la BAN de Fréjus-Saint Raphaël Site "FOrVM JVLII (Fréjus)"
  5. « BAN-HISTOIRE de la BAN », sur forum-julii.pagesperso-orange.fr (consulté le 15 juillet 2019)
  6. L'aéronautique navale à Fréjus - Saint-Raphaël Site Orange Ardhan Éditions
  7. Roland Garros Site "FOrVM JVLII (Fréjus)"