Ouvrir le menu principal

Escadre aérienne de la force de défense du Botswana

Escadre aérienne de la force de défense du Botswana
Image illustrative de l’article Escadre aérienne de la force de défense du Botswana
Drapeau

Création
Pays Drapeau du Botswana Botswana
Allégeance Force de défense du Botswana
Type Armée de l'air
Effectif 500
Garnison Aéroport de Thebephatshwa (en)
Couleurs Cocarde du Botswana

L' Escadre aérienne de la force de défense du Botswana (anglais : Botswana Defence Force Air Wing) est la composante aérienne de la Force de défense du Botswana.

HistoireModifier

 
Un CF-5 du Botswana en 2002.

Elle est formé en avril 1977 lors de la constitution de la force de défense du Botswana d'après une force de police[1]. Le , un Britten-Norman Defender est accidenté[2]. Le , un autre Defender est abattu par un hélicoptère Alouette III de la Rhodesian Air Force, les deux pilotes sont tués[3].

Le , un BAe 125-800 transportant le président Ketumile Masire dans l'espace aérien angolais, et qui n'a pas été identifié par la défense angolaise, est visé par une batterie de missiles sol-air lançant quatre missiles sans succès, puis est endommagé par deux missiles air-air tirés par un MiG-23 de la Force aérienne nationale angolaise, pilotés par un pilote de l'armée de l'air cubaine et effectue un atterrissage d'urgence. Plusieurs passagers, dont le président, sont blessés[4].

Le Botswana commença à recevoir des BAC Strikemaster d'occasion anciennement koweïtiens et kényans reconditionnés en 1987, dont deux furent par la suite transférés à la Côte d'Ivoire[5]. Ils sont retirés en 1997 et remplacés par un premier lot de dix Canadair CF-5A monoplaces et trois Canadair CF-5D biplaces modernisés anciennement de l'Aviation royale canadienne, achetés pour environ 50 millions de dollars américains à Bristol Aerospace (en), désignés localement BF-5. Ils sont livrés entre et et assignés à l'escadron Z28, mais un CF-5A s'écrase en lors d'un spectacle aérien. Trois autres CF-5A et deux CF-5D sont livrés en 2000. Armés de paniers de roquettes et de bombes, ils ne disposent pas, à priori, de missiles air-air.

 
Aéroport de Kigali au Rwanda en 2006: des policiers ougandais ayant participé pendant un an à la mission de l'Union africaine dans la guerre civile au Darfour montent en à bord d'un C-130 du Botswana.

Le , un Britten-Norman Islander est accidenté, entrainant la mort de trois membres d'équipage. Le , un CASA C-212 est détruit, entrainant la mort de trois personnes[2]. Le , un CF-5 s'est écrasé, tuant son pilote[6].

OrganisationModifier

 
Un Gulfstream IV alors utilisé pour le transport des autorités gouvernementales en 2008. Il est remplacé depuis 2015 par un Bombardier Global Express.

Ses escadrons sont désignés par la lettre Z suivie d'un numéro.

Sa principale base aérienne jusqu'au début des années 1990 se situe sur l'aéroport international de Gaborone

Depuis la base principale est l'aéroport de Thebephatshwa (en) à 24 km de Molepolole qui a été construit principalement par des entrepreneurs étrangers à partir de 1992 et a été achevé en 1996 pour accueillir les CF-5.

Une troisième base se situe à Francistown[7].

Les pilotes de chasse lors de la réception des CF-5 dans les années 1990 ont été formés sur T-38 Talon par l’USAF. En 2013 et 2014, plusieurs pilotes de F-5 effectuent des entrainements chez l'entreprise Tactical Air Support, Inc (en)[6]. En octobre 2017, seuls cinq pilotes, sur les onze qualifiés pour piloter le chasseur, étaient opérationnels en raison du très faible nombre (3) d'heures de vol par mois[6].

AéronefsModifier

Les appareils en service en 2016 sont les suivants[8] :

Aéronefs Origine Type En service Versions Notes
Avion de chasse
Canadair CF-5   Canada Avion de chasse
9

5
CF-5A « Freedom Fighter »

CF-5B Tiger II
13 monoplaces Canadair CF-5 et 5 biplaces CF-5B ex-canadiens livrés entre 1996 et 2000. Ils sont désignés localement BF-5[9],[7]. Un détruit en 1996 et un autre à décompter du tableau en 2018[2].
Avion de reconnaissance
Cessna O-2   États-Unis Avion de reconnaissance
2
O-2 Skymaster
9 livrés pour la lutte contre le braconnage en 1993[7].
Avion de transport
Lockheed C-130 Hercules   États-Unis Avion de transport
3
C-130B
Ex-USAF, livré en novembre 1997, le 22 mars 2000 et en février 2011[10].
Britten-Norman Islander   Royaume-Uni Avion de transport léger
2

6
BN-2

BN-2B
Deux accidentés et un abattu entre 1978 et 1999[2].
CASA C-212   Espagne Avion de transport
2
C-212-300
Un détruit depuis le 9 février 2017[2].
CASA CN-235   Union européenne Avion de transport
2
CN-235M-100
Pilatus PC-12   Suisse Avion de transport
2
PC-12/47E (PC-12NG)
Immatriculés JK-1 et JK-2
Fairchild-Dornier 328   Allemagne Avion de transport VIP
1
Do-328-110
Beechcraft King Air   États-Unis Avion de transport VIP
1
200 King Air
Bombardier Global Express   Canada Avion de transport VIP
1
Utilisé pour le transport présidentiel depuis 2015.
Pilatus PC-24   Suisse Avion de transport VIP
1
Immatriculé DS-1, livré en 2018
Avion d'entraînement
Pilatus PC-7   Suisse Avion d'entraînement
5
PC-7 MkII Turbo Trainer
Livrés en 2012 et entré en service officiellement le 8 février 2013. Ils remplacent 7 PC-7 de première génération en service de 1990 à 2012[11]
Hélicoptère
Aérospatiale AS350 Écureuil   France Hélicoptère utilitaire léger
8
AS350B
Les 3 derniers livrés en 2000[7]
Bell 412   États-Unis Hélicoptère utilitaire
2

5
Bell 412EP

Bell 412SP

Notes et référencesModifier

  1. Henk, The Botswana Defence Force - Evolution of a professional African military in African Security Review, Vol 13, no 4
  2. a b c d et e (en) « Botswana Defence Force Air Wing », sur Aviation Safety Network (consulté le 9 mai 2019).
  3. (en) Jan Josef Šararik, « RHODESIA Post World War II Conflicts », sur http://aces.safarikovi.org, (consulté le 13 octobre 2016).
  4. (en) Dario Leone, « That time a Cuban-flown Angolan MiG-23 accidentally fired two missiles at a BAe 125 business jet carrying the president of Botswana », sur The Aviation Geek Club, (consulté le 8 mai 2018).
  5. (en) Tom Cooper et Alexander Mladenov, « Cote d'Ivoire, since 2002 », sur acig.org, ACIG, (consulté le 29 décembre 2016).
  6. a b et c (en) « Botswana Defence Force - Air Wing », sur The Northrop F-5 Enthusiast Page, (consulté le 9 mai 2019).
  7. a b c et d (en) Arnold ten Pas, « Botswana Defence Force », (consulté le 22 octobre 2016).
  8. International Institute for Strategic Studies; Hackett, James (ed.). The Military Balance 2016. London: Routledge. (ISBN 1857435575).
  9. (en) Arnold ten Pas, « Botswana Defence Force », Scramble.nl (consulté le 27 juin 2017)
  10. (en) « Botswana Defense Force C-130s », sur C-130.net (consulté le 9 mars 2019).
  11. (en) Pilatus News, « Handover of Botswana Defence Force PC-7MkII », sur http://xairforces.net/, (consulté le 9 mars 2019).

Voir aussiModifier