Erwan Brenterch

cycliste français

Erwan Brenterch né le à Lorient, est un coureur cycliste français.

Erwan Brenterch
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes amateurs
2003-2007Hennebont
2008-2009Côtes d'Armor
2010-2011AVC Aix-en-Provence
2012-2013VC Rouen 76
2014-2015Hennebont
2016VC Rouen 76
2017Laval 53

BiographieModifier

Durant son enfance, Erwan Brenterch se consacre principalement à la voile. Il s'affirme comme étant l'un des meilleurs voiliers français dans les juniors, en devenant notamment champion de France de la discipline chez les jeunes. En parallèle, il prend une licence en cyclisme à l'Hennebont Cyclisme, à l'âge de seize ans[1]. Il délaisse la voile à compter de 2005 pour se consacrer pleinement au vélo[2].

Il s'illustre durant la saison 2007 en s'imposant sur une épreuve de la Mi-août bretonne, devançant notamment Julien Simon et Christopher Froome[3]. L'année suivante, il rejoint l'équipe Côtes d'Armor. Lors de sa second année au sein de ce club en 2009, il gagne la classique vendéenne Jard-Les Herbiers ainsi qu'une étape du Tour du Léon. Il termine entre autres cinquième du Circuit des plages vendéennes, de La Gainsbarre et septième de la Roue tourangelle. À l'issue de cette saison, il est recruté par l'AVC Aix-en-Provence[4]. Il se met rapidement en valeur sous ses nouvelles couleurs en 2010 dès le mois de janvier, en prenant la seconde place de l'Emirates Cup, compétition de l'UCI Asia Tour.

Il signe de bonnes performances en début d'année 2011, finissant cinquième des Boucles catalanes et du Grand Prix du Pays d'Aix, puis huitième de la Route bretonne. Il réalise ensuite plusieurs places d'honneur sur des épreuves UCI, en se glissant à trois reprises parmi les cinq premiers sur l'An Post Rás. Il se classe également cinquième d'une étape sur le Tour de Serbie. Au cours de l'été, il termine troisième de l'Étoile d'or puis second d'une épreuve de la Ronde finistérienne, avant de s'imposer sur le Circuit des deux provinces, en dominant au sprint ses compagnons d'échappée[5]. Au mois de septembre, il s'adjuge la dernière étape des Quatre jours des As-en-Provence et termine neuvième du Tour de Moselle.

En 2012, il rejoint l'équipe du VC Rouen 76[6]. Il décroche un bouquet fin mai, à l'occasion de la Ronde briochine[7]. Il finit entre autres second d'une étape sur l'Essor breton et du Tour de Seine-Maritime, et obtient de bons résultats en Coupe de France DN1, en classant huitième du Grand Prix de Luneray et neuvième du Grand Prix de la ville de Buxerolles. Lors de l'année 2013, il remporte le classement général du Tour du Jura au mois d'avril, une épreuve élite nationale. Il est également durant ce premier semestre troisième de La Gainsbarre, quatrième de la Route bretonne, mais également sixième du Grand Prix Souvenir Jean-Masse et neuvième du Grand Prix Cristal Energie, deux manches de la Coupe de France DN1. Après une période plutôt creuse en résultats, minée par des problèmes personnels[8], il se remobilise durant l'été en décrochant des victoires sur des épreuves bretonnes « toutes catégories ». Malgré cette excellente saison, il envisage cependant à mettre un terme à sa carrière en fin d'année, ne parvenant pas à se faire embaucher par une équipe professionnelle[9]. Il change finalement d'avis et décide de retourner dans les rangs de son club d'origine Hennebont Cyclisme[10].

Au cours de l'année 2014, il remporte une étape et le classement général du Tour du Pays de Lesneven, les Boucles dingéennes, le Critérium de Pluemelec ainsi que le Circuit Rance Émeraude. Au mois de mai, il se distingue sur l'Essor breton, course référence sur le sol breton, en prenant la seconde place de l'épreuve, après en avoir porté le maillot de leader jusqu'à la dernière étape[11]. Sa saison 2015 est perturbée par une pneumonie, attrapée lors d'un stage dans le sud pour préparer l'Essor breton. Il se voit alors contraint d'arrêter la compétition pendant un mois. Il réalise néanmoins de nombreuses places d'honneur, en briguant six places de deuxième et autant de places de troisième[12]. Durant l'été, il prend contact avec Jean-Philippe Yon, directeur sportif de son ancienne équipe du VC Rouen 76, qui lui propose de réintégrer sa formation à partir de la saison suivante. Lui accordant une réponse positive, le Lorientais retrouve ainsi la DN1, expliquant également ce choix par le désir d'étoffer son calendrier de courses[13].

Pour son retour au plus haut niveau amateur en 2016, il se montre rapidement à son avantage en se classant quatrième du Grand Prix du Pays d'Aix, première manche de la Coupe de France DN1. Une semaine plus tard, il s'impose en solitaire sur le Grand Prix de Saint-Hilaire-du-Harcouët, épreuve dominée par le VC Rouen 76 qui place quatre de ses coureurs parmi les sept premiers[14]. Le lendemain, il prend la septième place du Tour du Pays du Roumois. Sixième de La Gislard en avril, il termine le mois suivant second d'étape au Tour de la Manche, troisième d'un étape sur l'Essor breton, sixième des Boucles de l'Austreberthe et septième du Grand Prix de Luneray. Le 5 juin, il devient champion de Normandie sur route[15]. Durant le second semestre, il se classe second du Grand Prix de Dinan, quatrième du Grand Prix de la Saint-Laurent et huitième du Tour d'Auvergne. Avec ses coéquipiers Dylan Kowalski et Christopher Piry, il gagne le Trio normand, disputé sur 50 kilomètres autour de Lillebonne. Il conclut sa saison au Souvenir René-Lochet, qu'il remporte[16].

En octobre 2017, il dispute le Tour de Nouvelle-Calédonie au cours duquel il est blessé en heurtant une ambulance, dans un accident qui coûte la vie à Mathieu Riebel[17],[18]. Le classement final de l'épreuve étant arrêté à l'issue de la huitième étape, Erwan Brenterch termine sur la troisième marche du podium.

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2009 2010 2011
UCI Europe Tour 1 039e[19] 705e[20] 1 261e[21]
UCI Asia Tour 85e[22]

Notes et référencesModifier

  1. « Vélo mais aussi voile et triathlon », sur directvelo.com,
  2. « Erwan Brenterch, l'homme qui a devancé Froome », sur ouest-france.fr,
  3. Dominique Turgis, « Erwan Brenterch a retrouvé l'envie », sur directvelo.com,
  4. Michael Gilson, « Erwan Brenterch à l'AVC Aix-en-Provence », sur directvelo.com,
  5. Dominique Turgis, « Circuit des 2 Provinces : Les réactions », sur directvelo.com,
  6. Nicolas Gachet, « Erwan Brenterch : « Je pense avoir progressé » », sur directvelo.com,
  7. Nicolas Gachet, « Ronde Briochine : Classement », sur directvelo.com,
  8. Dominique Turgis, « Erwan Brenterch a retrouvé l'envie », sur directvelo.com,
  9. Nicolas Gachet, « Erwan Brenterch raccroche », sur directvelo.com,
  10. « Erwan Brenterch voulait pourtant tout arrêter », sur ouest-france.fr,
  11. Dominique Turgis, « Brenterch : « Passé l'âge d'être content pour un podium » », sur directvelo.com,
  12. Nicolas Gachet, « Six arrivées aux VC Rouen 76 », sur directvelo.com,
  13. Dominique Turgis, « Erwan Brenterch voulait un programme motivant », sur directvelo.com,
  14. « Cyclisme - Saint-Hilaire du-Harcouët : Brenterch en confiance », sur paris-normandie.fr,
  15. « Championnats de Normandie. Brenterch et le VC Rouen 76 raflent la mise », sur ouest-france.fr,
  16. « L'expérience d'Erwan Brenterch a parlé », sur ouest-france.fr,
  17. « Mathieu Riebel est mort », sur directvelo.com, (consulté le 20 octobre 2017)
  18. « Un coureur décède sur le Tour cycliste, un autre est blessé », sur la1ere.francetvinfo.fr, (consulté le 20 octobre 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  22. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier