Ernesto Alfredo Piñón de la Cruz

criminel mexicain

Ernesto Alfredo Piñón de la Cruz, dit El Neto[1], né le et mort le [2] à Ciudad Juárez (État de Chihuahua), est un criminel mexicain connu pour être le leader de Los Mexicles, un gang de rue, allié au cartel de Sinaloa.

Ernesto Alfredo Piñón de la Cruz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Surnom
El NetoVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Los Mexicles (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Biographie

modifier

Ernesto Alfredo Piñón de la Cruz naît le [1]. Sa carrière criminelle a commencé alors qu'il n'avait même pas atteint l'âge de la majorité[3].

En , les autorités de l’État de Chihuahua arrêtent « El Neto » à Ciudad Juárez. On lui attribue alors 30 enlèvements, dont celui d'un magistrat[4].

Le , Ernesto Alfredo Piñón de la Cruz est condamné au total à 224 ans d'emprisonnement[5].

Leader de Los Mexicles

modifier

D'après le bureau du procureur général de l'État de Chihuahua, « El Neto » remplace Jesús Eduardo « El Lalo » Soto Rodríguez, en 2020, à la tête de Los Mexicles[6].

Le a lieu une attaque contre la prison dans laquelle est incarcéré Ernesto Alfredo Piñón de la Cruz. Dix gardes et sept détenus sont tués pendant ces événements. Le commando permet alors l'évasion d'Ernesto Alfredo Piñón de la Cruz ainsi que d'une vingtaine d'autres détenus, Ernesto sera tué quatre jours après cette évasion. En outre, César « El Chilín » Vega Muñoz, deuxième dans la hiérarchie du gang, après « El Neto », meurt au cours de l'attaque[7],[8],[9].

Références

modifier
  1. a et b (es) Juan Ortiz, « Sacan del penal de Ciudad Juárez a 200 integrantes de "Los Mexicles" » [archive du ]  , sur La Silla Rota,
  2. (en-US) M. N. D. Staff, « Fugitive gang leader, ‘El Neto,’ killed in confrontation with police », sur Mexico News Daily, (consulté le )
  3. (es) « PERFIL: ‘El Neto’, el joven que tuvo en jaque a Ciudad Juárez », sur El Financiero (consulté le )
  4. (es) « Capturan a “El Neto”, autor de 30 secuestros » [archive du ]  , sur El Universal,
  5. (es) Carlos Coria Rivas, « Sentencian a 224 años de prisión a secuestrador en Chihuahua » [archive du ]  , sur Excélsior,
  6. (es) Antonio Flores Schroeder, « El origen de “Los Mexicles” y “El Neto”, y lo que se esconde detrás de ellos » [archive du ]  , sur Nortedigital,
  7. (es) « Así fue como un comando ingresó al Cereso de Ciudad Juárez y sacó a líder criminal » [archive du ]  , sur SinEmbargo, (consulté le )
  8. (es) Ricardo Holguin, « Durante motín en Cereso 3 falleció "El Chilín"; era mano derecha de "El Neto" » [archive du ]  , sur El Heraldo de Chihuahua,
  9. « Mexique : après l’arrestation du fils d’El Chapo, des scènes de chaos dans la ville de Culiacan », sur huffingtonpost.fr