Ouvrir le menu principal

Ernest Laroche

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laroche.

Ernest Laroche
Fonctions
Député 1928-1932
Député 1936-1940
Gouvernement IIIe république
Groupe politique SFIO
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Châteldon
Date de décès
Lieu de décès Puy-Guillaume
Résidence Puy-de-Dôme

Ernest Laroche est un homme politique français, né le à Châteldon (Puy-de-Dôme) et décédé le à Puy-Guillaume (Puy-de-Dôme)

Sommaire

BiographieModifier

D'abord verrier, puis administrateur de coopératives et membre du conseil d'administration de La Montagne, il est élu maire de Puy-Guillaume le 6 février 1926. Candidat socialiste aux législatives de 1928, il bat de justesse le maire de Thiers, Jean-Jacques Cotillon par 8 975 voix contre et 8 512. En 1932, il cède son siège au « socialiste indépendant » Claude Pradel par 9 136 voix contre 9 667 puis retrouve l'assemblée nationale dès le premier tour de scrutin avec la victoire du Front populaire en 1936. Le 10 juillet 1940, il vote pour les « pleins pouvoirs » demandés par Pétain[1].

Dans son activité parlementaire, il a notamment défendu la coutellerie thiernoise et participé aux commissions de l'hygiène, des colonies, et des douanes. Il était décoré de la Croix de guerre, de la Médaille militaire et de la Légion d'honneur.

Une rue porte son nom à Puy-Guillaume.

Mandats parlementairesModifier

Mandats politiques locauxModifier

  • 1926 - ? Maire de Puy-Guillaume

Notes et référencesModifier

  1. Biographie d' Ernest Laroche sur le site de l'Assemblée nationale

SourcesModifier

  • « Ernest Laroche », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externesModifier