Ernest Chénière

personnalité politique française

Ernest Chénière
Illustration.
Fonctions
Député français

(4 ans et 19 jours)
Élection 28 mars 1993
Circonscription 3e de l'Oise
Législature Xe (Cinquième République)
Groupe politique RPR
Prédécesseur Jean Anciant
Successeur Michel Françaix
Biographie
Date de naissance (78 ans)
Lieu de naissance Rivière-Salée (France)
Nationalité Française
Parti politique RPR
Profession Chef d'établissement scolaire

Ernest Chénière, né le à Rivière-Salée (Martinique), est un homme politique et chef d'établissement scolaire français.

Biographie modifier

Il est avant tout connu pour avoir été confronté, en tant que principal du collège Gabriel Havez de Creil, à la première « affaire du voile islamique » en France en 1989.

Membre du RPR, il est élu député de la 3e circonscription de l'Oise de 1993 à 1997. Il siège à la commission des Lois constitutionnelles, de la Législation et de l'Administration générale de la République de 1993 à 1994, puis à la commission des Affaires culturelles, familiales et sociales de 1994 à 1997.

En 1993, il s'oppose à la politique de prévention de la contamination des toxicomanes par le virus du sida que mènent alors Simone Veil, ministre des Affaires sociales, et Philippe Douste-Blazy, ministre délégué à la Santé. Appelant à la « résistance » contre « le chantage au sida » que pratiquent, selon lui, les consommateurs et les trafiquants de drogue, il regrette qu'« une minorité de marginaux homosexuels et toxicomanes, remarquablement organisés, [aient] lancé une puissante campagne pour faire passer dans le droit non écrit, sous la pression, la légalisation objective de leurs perversions et de leurs déviances »[1]. L'élu se déclare également partisan de « mettre en prison les défenseurs de l'usage du cannabis »[2].

Battu aux élections cantonales et aux élections municipales à Creil, en 1997, après avoir fait un appel du pied au FN, avec lequel il préconisait un rapprochement, il réintègre l’Éducation nationale et est nommé proviseur du lycée de Saint-Witz, dans le Val-d'Oise[3].

Il revient en politique à l'occasion des élections régionales de 2021 dans les Pays de la Loire, en étant candidat sur la liste de Debout la France pour le Maine-et-Loire[4].

Liens externes modifier

Références modifier

  1. « SIDA : S'élevant contre les «perversions» et les «déviances» M. Chénière (RPR) attaque la politique gouvernementale de prévention », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  2. « Voyage à la droite de la droite », L'Express,‎ (lire en ligne).
  3. « Ernest Chénière redevient proviseur », Libération,‎ (lire en ligne).
  4. « Élections régionales. Debout les Pays de la Loire dévoile sa tête de liste dans le Maine-et-Loire », Ouest-France,‎ (lire en ligne).