Ouvrir le menu principal
Ernest Burnat
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
VeveyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Ernest Burnat, né le à Vevey et mort le dans la même ville, est un architecte établi à Vevey, dans le canton de Vaud, en Suisse.

Notes biographiquesModifier

Fils de rentier, Ernest Burnat étudie au Gymnase libre (privé) à Genève, puis entre à l’école de dessin industriel de Mulhouse, où il travaille au côté de l’architecte Émile Müller, concepteur d’un type célèbre de maison ouvrière[1]. Puis il se rend à École des beaux-arts de Paris (1855-1860). Rentré en Suisse, il pratique l’architecture à Vevey de 1861 - 1881, associé depuis 1861 à Charles Nicati.

Il enseigne l'architecture à l'école spéciale de Lausanne (1863-1865). Membre de la commission de restauration du château de Chillon, de la commission technique de la cathédrale de Lausanne, il joue un rôle important dans la restauration de ces édifices majeurs. Son buste a été sculpté par Raphaël Lugeon sur le grand portail de la cathédrale[2].

Un portrait, peint à l’huile par Charles Giron en 1876, se trouve au Musée historique de Vevey[1].

ConstructionsModifier

On doit entre autres à ce bureau d’architecture plusieurs hôtels importants, notamment: hôtel des Crêtes à Clarens (1864); hôtel du Lac à Vevey (1866-1868); hôtel des Salines à Bex (1869-1872); hôtel National (1872-1874) et le Kursaal (1880-1881) à Montreux, ce dernier de style néo-mauresque[1].

BibliographieModifier

  • Justine Chapalay, « Burnat & Nicati: trajectoires de deux familles d’architectes associés », Revue vaudoise de généalogie et d’histoire des familles, vol. Trajectoires d’architectes vaudois. Douze carrières de constructeurs des XIXe et XXe siècles,‎ , p. 75-85.
  • Paul Bissegger, « Ernest Burnat et ses concours d'architecture à l’École des Beaux-Arts de Paris (1855-1860) », Revue suisse d’art et d’archéologie,‎ , p. 229-249.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c Justine Chapalay, « Burnat & Nicati: trajectoires de deux familles d’architectes associés », Revue vaudoise de généalogie et d’histoire des familles, vol. Trajectoires d’architectes vaudois. Douze carrières de constructeurs des XIXe et XXe siècles,‎ , p. 75-85.
  2. Paul Bissegger, « Burnat, Ernest » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .