Ouvrir le menu principal

Ermentrude (fille de Louis le Bègue)

fille de Louis le Bègue
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ermentrude.

Ermentrude (née vers 875 † vers 892) était fille de Louis II le Bègue, roi de Francie occidentale et de sa première épouse, Ansgarde de Bourgogne, fille d'Hardouin de Bourgogne. Elle était ainsi soeur des successeurs de Louis II, Louis III et Carloman, et demi-soeur de Charles le Simple[1].

La vie d'Ermentrude est presque inconnue et elle n'apparaît pas dans les chroniques de son époque. Son existence n'est guère prouvée que grâce au fait qu'elle figure dans une Tabula Genealogica carolingienne du XIe siècle[2], où elle est indiquée comme arrière-grand-mère de l'impératrice Cunégonde de Luxembourg. Il apparaît qu'Ermentrude était mariée, peut-être avec Évrard de Sulichgau[réf. nécessaire], fils d'Unroch III de Frioul, en 888. Elle en eut deux filles :

  1. Cunégonde (888/895 † après 923), qui épousa en 909 Wigéric (890 - 919), comte de Bidgau et comte palatin de Lotharingie, puis en 922 Ricuin, comte de Verdun († 923).
  2. Judith de Sulichgau qui épousa Arnulf Ier de Bavière[réf. nécessaire]


Il est possible qu'Ermentrude ait contracté une deuxième union, avec Régnier Ier de Hainaut[3]. Cependant, cette hypothèse est controversée, en particulier chez les historiens qui considèrent Giselbert comme le troisième mari de la fille d’Ermentrude, Cunégonde.

RéférencesModifier

  1. (de) Detlev Schwennicke, Europäische Stammtafeln, Band I.1 (2005), Tafel 3–7, Band I.2 (1999), Tafel 202
  2. (la) MGH Scriptores 2, 314: „Karolus rex Franchorum et patricius Romanorum. Primus imperator in Francia. Hludowicus rex cognomento pius, imperator. Karolus rex Franciae et Hispaniae. Hludowicus res Franciae. Irmindrud. Cynigund. Sigifridus comes. Cynigund imperatrix.“
  3. (de) Eduard Hlawitschka, Die Ahnen der hochmittelalterlichen deutsche Könige, Kaiser und ihrer Gemahlinnen. Ein kommentiertes Tafelwerk., , Band I: 911–1137, 2 Teile, MGH Hilfsmittel 25, 1–2