Ouvrir le menu principal

Ermengarde de Bourgogne

duchesse de Bourgogne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ermengarde.

Ermengarde de Bourgogne
Titre
Comtesse d'Autun
v.945
Comtesse de Chalon, de Beaune et de Dijon
v.945
Duchesse de Bourgogne
Prédécesseur Emma
Successeur Hedwige de Saxe
Comtesse principale de Bourgogne
v. 945
Biographie
Dynastie Bivinides
Date de naissance v.905
Date de décès v. 945
Père Richard de Bourgogne
Mère Adélaïde de Bourgogne
Conjoint Gilbert de Chalon
Enfants Ingeltrude
Ingeltrude (morte jeune)
Adélaïde
Liégearde

Ermengarde de Bourgogne, née v. 905 et morte v. 945, est la fille du duc de Bourgogne Richard le Justicier. Elle est la troisième duchesse de Bourgogne après sa mère et sa belle-sœur.

Sommaire

Origines et ascendanceModifier

Ermengarde de Bourgogne appartient à la dynastie des Bivinides. Elle est la fille de Richard de Bourgogne (868-921), premier duc de Bourgogne et d'Adélaïde de Bourgogne (v.870-929), comtesse d'Auxerre.

Elle a pour frères et sœur :

Mariage et descendanceModifier

Ermengarde de Bourgogne, alors comtesse d'Autun (921-v.945), épouse en 928 Gilbert de Vergy († 956[1]), alors comte de Chalon, de Beaune et de Dijon.

Ils ont deux enfants connus :

(1) avant 950, Robert Ier de Vermandois († après le 19 juin 966) comte de Meaux, fils de Héribert II comte de Vermandois et de sa femme Adela (capétien) ;
(2) en 955 vers Pâques, Otton de Bourgogne (~945-22 ou 23 fév. 965), fils de Hugues le Grand et comte d'Auxerre à l'époque de son mariage ; il succède à Gilbert comme duc de Bourgogne en 960. En 958 Rodolphe de Dijon capture le château de Beaune, où le roi Lothaire a installé Otton en 956, et kidnappe Adelaïs ; mais Otton reconquiert le château aux calendes de mai. Bouchard affirme que le comte Rodolphe épouse Adelaïs mais n'en fournit pas la preuve ; cependant le Chronicon d'Odorannus de Sens suggère qu'Adelaïs a cocufié Otton avec Rodolphe (sans préciser si l'acte est volontaire ou forcé)[1].

  • Liegearde, épouse :

(1) en 955, Lambert de Chalon († 22 fév. 979), comte de Chalon et d'Autun[1].
(2) le 2 ou 9 mars 979 (elle est sa deuxième femme) Geoffroy Ier Grisegonelle († 21 juill. 987), comte d'Anjou, fils de Foulques II comte d’Anjou et de sa première femme Gerberge (Gerberge de Maine ?)[1].

RègneModifier

Lorsqu'il accède au trône de Francie, en 923, le frère d'Ermengarde de Bourgogne, Raoul, préfère confier le duché de Bourgogne à son ancien lieutenant, Gilbert de Chalon, qui devient son beau-frère cinq ans plus tard, plutôt qu'à son propre frère cadet, Hugues.

Par son mariage avec Gilbert de Chalon, en 928, Ermengarde de Bourgogne devient, outre comtesse de Chalon, de Beaune et de Dijon, la troisième duchesse de Bourgogne.

En 936, son frère Hugues et Hugues le Grand (898-856), alors comte de Paris, marquis de Neustrie, et duc des Francs, contestent tous deux la décision du roi Raoul et revendiquent le duché de Bourgogne.

En 938, un traité signé à Langres divise celui-ci en trois part égales respectivement attribuées à Gilbert de Chalon, Hugues de Bourgogne le Noir et Hugues le Grand. Chaque bénéficiaire prend alors le titre de duc de Bourgogne.

Ermengarde de Bourgogne demeure duchesse mais règne de fait, avec son mari, sur un territoire réduit ; Hedwige de Saxe (922-965), fille d'Henri Ier l'Oiseleur, empereur d'Occident et femme d'Hugues le Grand, prend le titre ducal. Hugues le Noir n'étant pas marié, il n'y a donc que deux duchesses.

Cette division prend fin en 943 par décision de Louis IV d'Outremer, roi des Francs, qui confie l'intégrale des droits sur le duché de Bourgogne à Hugues le Grand, et donne à Hugues le Noir et à Gilbert de Chalon le titre de comte principal de Bourgogne. Dès lors, ces derniers continuent de jouir de la part qui leur avait été attribuée mais deviennent des vassaux du duc.

Ermengarde de Bourgogne meurt vers 945.

TitulatureModifier

Ermengarde de Bourgogne est titrée comtesse d'Autun (921-v.945) puis, après son mariage en 928, comtesse de Chalon, de Beaune et de Dijon (928-v.945), duchesse de Bourgogne (928-943). Après la perte du titre ducal en 943, comtesse principale de Bourgogne (943-v.945)

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) Charles Cawley, « Gilbert de Chalon », dans « Burgundy duchy – Dukes of Burgundy », ch. 2 : « Dukes of Burgundy [918]-956 », section B : « Duke of Burgundy 936-956 », sur Medlands (consulté le 16 novembre 2017).

Voir aussiModifier