Ouvrir le menu principal
Yermek Shinarbayev
Naissance (66 ans)
Almaty, République socialiste soviétique kazakhe
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Nationalité kazakh
Profession réalisateur, producteur de cinéma
Films notables La Flûte de roseau

Yermek Shinarbayev ou Ermek Shinarbaev est un réalisateur et producteur de cinéma kazakh né le à Almaty.

BiographieModifier

Il étudie à l'Institut national de la cinématographie (VGIK) de Moscou, dans la classe de Boris Babotchkine pour être initialement comédien, puis poursuit ses études à la faculté de réalisation chez Sergueï Guerassimov[1]. Il travaille pour les studios Kazakhfilm depuis 1974[2]. En 1977, il est assistant réalisateur sur le Transsibérien d'Eldor Ourazbaïev[3]. Leur collaboration se renouvelle en 1981, pour le documentaire retraçant la vie de cinéaste kazakh Mazhit Begalin (1922-1978)[2].

En 1982, Shinarbayev réalise un court métrage, La Belle en deuil, qui est le point de départ de Cœur fragile. Son premier long métrage Ma sœur Lucie réalisé en 1985 reçoit un prix spécial du jury du 7e Festival international du film d'Amiens (1987)[4]. Il travaille sur plusieurs scénarios de ses films en tandem avec l'écrivain Anatoli Kim. C'est le cas pour La Flûte de roseau (Mest), qui est présenté au Festival de Cannes en 1989. Le Cœur fragile sortie en 1994 obtient le Prix spécial du jury au Festival international du film de Saint-Sébastien.

Shinarbayev est membre de l'union des cinéastes de l'URSS et travaille dans la rédaction du journal Iskoustvo Kino[1].

Ma vie sur le bicorne obtient un Léopard d'or au Festival de Locarno en 1993.

Après la dislocation de l'URSS, alors que le cinéma national traverse une crise, il se tourne vers les projets télévisés. Il produit notamment en 1995 la série Perekrestok [Le Carrefour][5]. En 2005, il devient le directeur artistique et réalisateur des studios Eurasia Film Production. Il est aussi l'auteur du projet de feuilleton en douze épisodes Astana mon amour («Астана – любовь моя») lancé en 2010[5],[6].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Assistant réalisateurModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (ru) Вера Иванова, « Ермек Шинарбаев: «Комплекс «Киношника» на телевидении» », sur kinoart.ru,‎ (consulté le 9 juin 2016)
  2. a et b (ru) « Ермек Шинарбаев », sur russiancinema.ru (consulté le 14 juin 2016)
  3. (ru) « Ермек Шинарбаев », sur moscowfilmfestival.ru (consulté le 14 juin 2016)
  4. « Historique des Palmarès. Palmarès depuis 1980 », sur filmfestamiens.org (consulté le 9 juin 2016)
  5. a et b (ru) « Режиссер Ермек Шинарбаев на 2Сapitales Radio », sur 2capitales.com,‎ (consulté le 9 juin 2016)
  6. (ru) Надежда Пляскина, « Любовь с подогревом », sur time.kz,‎ (consulté le 10 juin 2016)

Liens externesModifier