Erkelenz

ville d'Allemagne

Erkelenz
Erkelenz
Blason de Erkelenz
Héraldique
Drapeau de Erkelenz
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia.svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Heinsberg
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
9
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Peter Jansen CDU
2004-2009
Partis au pouvoir CDU
Code postal 41812
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 3 70 004
Indicatif téléphonique + 49 - 2431
Immatriculation HS
Démographie
Population 44 759 hab. (31 décembre 2006)
Densité 381 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 04′ 48″ nord, 6° 18′ 56″ est
Altitude 92 m
Superficie 11 735 ha = 117,35 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Voir sur la carte topographique de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie
City locator 14.svg
Erkelenz
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Erkelenz
Liens
Site web www.erkelenz.de

Erkelenz est une commune d'Allemagne et la plus grande de l'arrondissement de Heinsberg dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Elle est située au nord du bassin de Cologne, à mi-chemin entre Aix-la-Chapelle et Düsseldorf près de Mönchengladbach. Au cours des prochaines années, un tiers du territoire de la commune sera déblayé pour creuser des mines de lignite à ciel ouvert. Plus de 5 000 habitants de dix villages doivent quitter leurs villages et quartiers notamment Immerath (de) pour s'installer à Neu-Immerath (de)[1].

GéographieModifier

GéologieModifier

Le paysage est formé par une surface plane et peu ondulée dont la terre consiste en un plateau de lœss d'une épaisseur de plus de 11 mètres. Au sous-sol se trouvent des graviers et des sables de la période glaciaire, apportés par le Rhin et la Meuse. Plus bas se trouvent de fortes couches de charbon. La ville appartient à la région de tremblement de terre du fossé rhénan.

ClimatModifier

Le climat est influencé par le Gulf Stream atlantique, à la transition entre un climat océanique et un climat continental. Des vents du sud-ouest sont prédominants, et il y a des précipitations pendant toute l’année. La quantité de précipitations annuelles s’élève à 710 mm. Les étés sont chaudes et les hivers doux. Au mois de juillet, la température moyenne est 19 °C, au mois de janvier 3 °C. La durée de la période froide d’une température au-dessous de 0 °C, se chiffre à moins de 60 jours. Le nombre des jours d’été d’une température de plus de 25 °C est de trente, dont huit jours tropicaux d’une température de plus de 30 °C peuvent s’installer. Le printemps, qui est marqué par la floraison des cerisiers, débute entre le 29 avril et le 5 mai. L'été, dont le début est marqué par la moisson du seigle, commence entre le 10 et le 16 juillet[2].

PaysageModifier

La majorité de la terre fertile est cultivée. Seulement 1,4 % est couverte des forêts. Au nord commence le bas pays du Rhin inférieur, riche en forêts, ruisseaux et lacs. À l’ouest, hors du territoire communal et jusqu’à 60 mètres plus bas, se situe la plaine basse de la rivière Roer.

TerritoireModifier

Le territoire de la commune possède une étendue de 11 km du nord au sud et de 20 km de l’est à l’ouest. La ville telle qu'elle est aujourd'hui a été créée par une loi de 1971 entraînant la fusion des arrondissements d'Erkelenz et de Geilenkirchen-Heinsberg. Erkelenz perdait le statut d'arrondissement, mais s’agrandissait de 25,30 à 117,35 km².

HéraldiqueModifier

Les armoiries sont partagées en deux. Dans la partie supérieure sur un fond bleu, un lion à double queue marche de droite à gauche. Dans la partie inférieure sur un fond blanc (d’argent) se trouve une fleur rouge de néflier. Tant le lion que la fleur rappellent les liens de la ville avec le duché de Gueldre.

 
Vue sur le marché à l'église Saint Lambert, Erkelenz

HistoireModifier

L'église Saint-Lambertus, quartier Immerath à Erkelenz, avant sa démolition, pour laisser la place à une mine de lignite. Mars 2016.

De partout de la ville et de ses villages, il y a des témoins de l’âge de pierre. À Erkelenz-Kückhoven on a trouvé un puits en bois de 5100 av. J.-C. qui est l’édifice en bois le plus vieux du monde. À Erkelenz-Kleinbouslar, une colonne romaine est venue au jour. Des briques romaines au sous-sol du marché et de l’église de la cité d’Erkelenz. Là, on a découvert des tombeaux francs et du Moyen Âge. Cependant, un habitat permanent de la période romaine jusqu’à la période franque n’est pas attesté.

Le premier écrit où Erkelenz est mentionnée ("herclinze") est un acte de donation du comte lorrain Immo au chapitre de Sainte-Marie à Aix-la-Chapelle. L'empereur Otton le Grand certifiait cet acte à l’occasion d’une Diète d'Empire à Aix-la-Chapelle le 17 janvier 966. Dès lors le chapitre était propriétaire du tout le terroir à Erkelenz, tandis que les comtes exerçaient la suzeraineté.

En 1326 le comte, plus tard duc Renaud II de Gueldre octroyait le privilège de ville à Erkelenz. Elle était une exclave des ducs de Gueldre sur le territoire des ducs de Juliers.

Erkelenz est assiégée en 1610 durant de la guerre de Succession de Juliers.

Erkelenz fit partie du département de la Roer lors de l'occupation française entre 1798 et 1814.

En février 1945, la ville fut entièrement détruite par des bombardements alliés ; sa reconstruction dura une dizaine d'années.

PolitiqueModifier

Conseil de ville d'ErkelenzModifier

Composition du conseil de ville depuis 1994[3]
1989 1994 1999 2004 2009 2014
CDU 24 22 21 22 21 21
SPD 16 15 12 10 8 9
Verts 2 4 4 7 8 9
FDP 3 2 2 3 5 3
NPD 0 0 0 0 1 1
REP 0 0 1 1 0 0
Listes locales 0 2 4 7 6 5
Total 45 45 44 50 50 48

Liste des maires d'ErkelenzModifier

À voirModifier

  • Vieux château fort (1370)
  • La tour de l'église Saint-Lambert (1458)
  • Vieil Hôtel de ville (1546)
  • Le moulin « Blancken-Mühle » (1799)
  • Maison « Spiess » (1806), ancien domicile de l’administrateur français sous Napoléon Ier.

JumelagesModifier

  Saint-James (France) depuis le

Personnalités liées à la communeModifier

  • Theodoor van Loon (1581 ou 1582 - 1649), peintre flamand de la période baroque, né à Erkelenz
  • Anton Raky (1868 - 1943), pionnier du forage profond et de la prospection géologique, fondateur de la « Internationale Bohrgesellschaft AG » à Erkelenz
  • Karl-Hans Laermann (1929 -), homme politique allemand membre du Parti libéral-démocrate (FDP), ministre fédéral de l'Éducation d'Allemagne, né à Erkelenz
  • Dietmar Kamper (1936 - 2001), penseur, écrivain et sociologue allemand, né à Erkelenz
  • Burhan Qurbani (1980 -), réalisateur de film germano-afghan, né à Erkelenz
  • Lewis Holtby (1990 -), footballeur allemand, né à Erkelenz

Notes et référencesModifier

  1. « En Allemagne, des villages entiers sont rasés pour laisser place à de gigantesques mines de charbon », sur Basta ! (consulté le 18 août 2020).
  2. Renseignements de la station météorologique d’Erkelenz
  3. « Kommunalwahlen », sur www.wahlergebnisse.nrw (consulté le 13 septembre 2020)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :