Les Eoras sont un peuple aborigène de la région de Sydney, en Australie et ayant vécu au sud du fleuve Georges, au nord du fleuve Hawkesbury et à l'ouest de Parramatta. Les populations autochtones utilisaient ce mot pour se décrire lorsqu'ils ont rencontré les premiers Européens. « Eora » a ensuite été utilisé par les Britanniques pour désigner ce peuple. Le peuple Eora est constitué de plusieurs familles ou clans.

ÉtymologieModifier

Le mot Eora (parfois orthographié Iora ou Iyora) est un mot dérivé de « ici » ou « lieu », et signifie « le peuple »

ClansModifier

Les Eora comprennent généralement trois clans principaux: Cadigal, Wanegal, et les peuples Cammeraygal.

LangageModifier

La langue Dharuk (ou Eora) a été reconstruite à partir des nombreuses notes qui lui sont faites par les premiers colons. Certains des mots de la langue autochtone encore en usage aujourd'hui, sont de la langue Eora (et peut-être Dharawal) comprennent les mots suivants : dingo, woomera, wallaby, wombat, waratah, et boobook.

Notes et référencesModifier

Le des documents, considérés comme un trésor, en langues autochtones de toute l'Australie sont découverts au sein de la bibliothèque State Library of New South Wales de Nouvelle-Galles du Sud. Les comptes des premiers contacts entre les peuples autochtones et les colons européens sont découverts, documents inédits, déposés dans les sous-sol de l'édifice, et sont peut-être le témoignage et les traces les plus précis de la langue Eora jamais vus[1],[2].

  1. (en)(en) « Early Indigenous language documents unearthed at NSW library », sur www.abc.net.au, (consulté le 26 août 2013).
  2. (en)(en) Deborah Rice, « Treasure trove of Indigenous language documents unearthed at NSW State Library », sur www.au.news.yahoo.com, (consulté le 26 août 2013).