Ouvrir le menu principal
entreprise française
Sous-classe deentreprise Modifier
PaysFrance Modifier

Une entreprise française est une entreprise domiciliée en France, qui contribue à former le produit intérieur brut (PIB) français.

Les filiales de ces entreprises situées dans d'autres pays contribuent au PIB de ces pays. Réciproquement, les filiales en France des entreprises des autres pays contribuent au PIB français.

Certaines de ces entreprises sont publiques : voir entreprises publiques en France.

Sommaire

DéfinitionModifier

Depuis la Loi de modernisation de l'économie du et son décret no 2008-1354 du , l’entreprise est définie comme « la plus petite combinaison d'unités légales qui constitue une unité organisationnelle de production de biens et services jouissant d’une certaine autonomie de décision, notamment pour l'affectation de ses ressources courantes ». Elle reprend les termes du règlement européen 696/93 du Conseil des communautés européennes adopté en 1993[1].

HistoriqueModifier

Après la Seconde Guerre mondiale, la France connaît une vague de nationalisation dans les secteurs clés de l’économie. Des entreprises comme la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) pour les transports ferroviaires, ou Électricité de France (EDF) pour l'énergie sont créées et nationalisées[2].

La seconde vague de nationalisation en France a eu lieu en 1981[2].

Type d'entrepriseModifier

Entreprise publiqueModifier

À la fin de 2009, l'État contrôle, directement ou indirectement en France, 938 sociétés[3]. C'est-à-dire qu'elle y détient plus de la moitié de leur capital.

Entreprise privéeModifier

En France, l’aide publique aux entreprises privées (subventions de l'Etat français, des régions et de l'Union européenne, exonérations de cotisations sociales) représente chaque année environ 200 milliards d’euros[4].

Notes et référencesModifier

  1. [PDF] Ravi Baktavatsalou, Denise Maury-Duprey, Jean-Philippe Rathle et Stéphane Tagnani, « Les entreprises en France », sur insee.fr, INSEE, (consulté le 12 août 2016), p. 27.
  2. a et b « Les entreprises publiques », sur economie.gouv.fr (consulté le 30 décembre 2013)
  3. « Entreprises publiques », sur insee.fr (consulté le 30 décembre 2013)
  4. « Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! », sur L'Humanité,

AnnexesModifier