Ouvrir le menu principal

Entre-Deux

commune française du département d'outre-mer de La Réunion
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Entre deux.

Entre-Deux
Entre-Deux
Vue sur L'Entre-Deux.
Blason de Entre-Deux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région La Réunion
Département La Réunion
Arrondissement Saint-Pierre
Canton Saint-Louis-2
Intercommunalité CASUD
Maire
Mandat
Bachil Valy
2014-2020
Code postal 97414
Code commune 97403
Démographie
Gentilé Entre-Deusiens
Population
municipale
6 894 hab. (2016 en augmentation de 9,69 % par rapport à 2011)
Densité 103 hab./km2
Géographie
Coordonnées 21° 14′ 55″ sud, 55° 28′ 13″ est
Altitude Min. 109 m
Max. 2 352 m
Superficie 66,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : La Réunion

Voir la carte administrative de La Réunion
City locator 14.svg
Entre-Deux

Géolocalisation sur la carte : La Réunion

Voir la carte topographique de La Réunion
City locator 14.svg
Entre-Deux
Liens
Site web Village-entredeux.fr

l'Entre-Deux, ou Entre-Deux, est une commune française, située dans le département d'outre-mer de La Réunion.

Ses habitants sont appelés les Entre-Deusiens.

GéographieModifier

La commune tire son nom du fait qu'elle est située entre les deux principaux affluents de la rivière Saint-Étienne : le Bras de Cilaos à l'ouest et le Bras de la Plaine à l'est. Cette situation géographique explique aussi sa devise : Deux bras, un cœur.

Elle est reliée au Tampon par le Sentier du Bras de la Plaine.

HistoireModifier

 
La commune lors de sa création en 1882.

Le , un arrêté érigea L'Entre-Deux en section spéciale de la commune de Saint-Pierre (5e section). Auparavant, elle dépendait civilement et économiquement de Saint-Pierre, où l'on enregistrait baptêmes, mariages et décès. Un adjoint administre alors l'entité.

L'Entre-Deux reçut ainsi un adjoint spécial en 1840. Ce fut alors Vital Hoarau qui, le premier, prit la direction administrative du village.

Jusqu'en 1845, les habitants de l'Entre-Deux n'avaient pas encore d'église. Pour remplir leur devoir religieux ils devaient faire un long et pénible voyage jusqu'à Saint-Louis ou Saint-Pierre.

Le village devient indépendant en 1882 et Corneille Hoarau en sera le premier maire.

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

L'Entre-Deux appartient à l’arrondissement de Saint-Pierre et au canton de Saint-Louis-2 depuis le redécoupage cantonal de 2014. Avant cette date, elle était le chef-lieu et unique commune du canton d'Entre-Deux.

Pour l’élection des députés, L'Entre-Deux fait partie de la troisième circonscription de La Réunion, représentée depuis 2017 par Nathalie Bassire (LR).

IntercommunalitéModifier

Avec Saint-Joseph, Saint-Philippe et Le Tampon, la commune appartient à la communauté d'agglomération du Sud (CA Sud) qui compte 127 041 habitants en 2016 selon les données légales de l'INSEE.

 
Logo de la commune.

En Juillet 2019, l'Entre-Deux se dote d'un logo créé par l'agence de communication Baracom, agence de Thierry Galarme. https://www.baracom.re/project/realisation-de-lidentite-visuelle-de-la-commune-de-lentre-deux/

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Antonin Payet CRADS  
1945 Gérard Dujardin (1902-1962)   Curé
Alfred Marc Hoarau UNR puis DVD Conseiller général du canton d'Entre-Deux (1958 → 1982)
Daniel Tholozan DVD Médecin
Conseiller général du canton d'Entre-Deux (1982 → 2008)
en cours Bachil Moussa Valy MoDem puis
UDI-DS
Commerçant
Conseiller général du canton d'Entre-Deux (2008 → 2015)
Conseiller régional de La Réunion (2015 → )

Tendances politiques et résultatsModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961, premier recensement postérieur à la départementalisation de 1946. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 6 894 habitants[Note 1], en augmentation de 9,69 % par rapport à 2011 (France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2009 2014 2016
3 5673 7233 7453 7054 2605 1706 1766 6346 894
De 1961 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Insee de 1968 à 2006[4] puis à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Le village de l’Entre-Deux se développe grâce à la culture du café introduit dans l’île en 1715, culture qui marquera l’essor de la colonie pendant tout le XVIIIe siècle. Pendant le XIXe siècle, le café reste une des grandes cultures de l’Entre-Deux ; la canne à sucre y rencontre également un certain succès.

À partir des années 1950, l’Entre-Deux connaît une série de mutations profondes qui sortent la commune de sa torpeur. Routes, édifices, citernes d’eau et réseaux électriques durant les années 1960-1970, comme de nombreuses autres communes des Hauts de l’île, l’Entre-Deux bénéficie de la manne publique de l’État et des collectivités locales.

Mais cet effort s’accentue avec les années 1980-1990. Sous l’égide du commissariat à l’aménagement des Hauts, un plan de restructuration du bourg est mis en œuvre, contribuant à la physionomie actuelle du centre. Si l’agriculture demeure la principale activité de la commune, certaines cultures ont été abandonnées, comme le tabac et le géranium.

D’autres activités ont vu le jour, comme l’élevage de poulets, l’Entre-Deux étant avec Salazie l’une des principales régions avicoles de l’île. Le dynamisme de la commune, à partir des années 1980, se traduit par l’augmentation de sa population : de 3624 habitants en 1961, ce chiffre passe à 4 260 habitants en 1990 et à 5 713 en 2006.

De nos jours, la population active de l’Entre-Deux est de 60 % et le chômage représente donc près de 40 %. Le tissu économique se caractérise de la manière suivante : des entreprises de taille réduite, une majorité d’entre elles n’ont pas de salariés. Les entreprises individuelles sont par ailleurs en forte augmentation.

Par ailleurs, on note la présence d'un tissu économique commercial réduit avec une supérette, quelques boutiques et primeur. On trouve un coiffeur, trois restaurants dont un gastronomique, des tables d'hôtes et gîtes.

L'agriculture est bien représentée sur le village. On note une importance des cultures maraîchères et fruitières, signe d'un développement de la diversification.

En revanche le nombre d’exploitants est en diminution depuis l’année 1989. L’élevage hors-sol se développe avec l’atelier volaille Couvée d’or situé au Bras-Long. Sur l’Entre-Deux, l’activité touristique se développe depuis les années 1990.

La commune organise chaque année en juillet la fête du choca.

InfrastructuresModifier

On trouve sur le territoire communal plusieurs écoles maternelles et primaires, un collège public, le collège Le Dimitile, qui comptait 412 élèves à la rentrée 2005. Il n'y a pas de lycée.

La commune est équipée de nombreux équipements publics dont : un hôtel****-restaurant (le Dimitile), une bibliothèque, un gymnase, un dojo, une piscine, un stade municipal, un stade synthétique, une salle de quartier, une salle d'animation et de loisirs, une crèche parentale, un espace public multimédia, une succursale Enfance-Famille-Action de Santé-PMI.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :