Enseignement du français dans les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques

Le français est l'une des matières obligatoires d'enseignement littéraire (aux côtés des langues vivantes : LV1, obligatoire, et LV2, optionnelle) dans le programme des première et deuxième années de la filière scientifique des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE)

HorairesModifier

Les horaires alloués à cette matière sont les suivants : 2 heures de cours par semaine[1],[2] (soit un total de 112 heures sur les deux années de classe préparatoire[3]) et une colle de 30 minutes par trimestre[1]. Le nombre de devoirs surveillés par trimestre varie fortement selon les professeurs, de un à deux jusqu'à une dizaine.

Malgré un faible volume horaire par rapport aux matières scientifiques, cette discipline a des coefficients élevés aux concours[1],[2],[4] et permet aux candidats de se distinguer[1],[5].

OrganisationModifier

Il existe une Union des professeurs enseignant les disciplines littéraires dans les classes préparatoires scientifiques (UPLS)[1], membre de la Conférence des classes préparatoires aux grandes écoles.

EnseignementModifier

Cette matière tient autant de la philosophie, telle qu'étudiée en terminale, que de la « matière » français étudiée pendant le second cycle. C'est pour cette qu'on parle généralement de français-philosophie[6],[1].

On peut diviser l'enseignement du cours de français-philosophie en deux parties.

MéthodesModifier

Les méthodes sont principalement étudiées en première année.

Étude des œuvresModifier

Chaque année sont choisis un « thème »[8] et trois œuvres (la plupart du temps deux littéraires et une philosophique) s'y rapportant. L'étude de ce thème au travers des trois œuvres doit permettre à l'élève de disserter sur les sujets des concours ayant un rapport avec le thème de l'année (ou extrêmement rarement à celui de l'année précédente, puisque deux thèmes ont été abordés durant le cursus en CPGE).

Ce système a commencé avec les concours de 1990. Auparavant, de 1971 à 1989, il y avait quatre thèmes, illustrés chacun par une œuvre[9], et selon les concours étaient au programme les quatre œuvres et thèmes, ou seulement un thème, ou aucun.

Les thèmes et œuvres au programme ont été successivement[10],[11],[12] :

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f Manenti-Ronzeaud 2011.
  2. a et b Laurence Gauthier, « Remédiation en langue et outils informatiques : Trois modes opératoires en classe préparatoire aux grandes écoles », Éla. Études de linguistique appliquée, no 158,‎ , p. 195–205 (DOI 10.3917/ela.158.0195, lire en ligne).
  3. Noël Adangnikou, Une évaluation de l'efficacité de l'enseignement supérieur français : Le cas des classes préparatoires scientifiques, Université de Bourgogne, (HAL tel-00250430), p. 53.
  4. Bruno Jeauffroy et Sophie Remy, « Les classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles : Quelle place dans l’enseignement supérieur ? », Reflets de la physique, no 28,‎ , p. 20–22 (DOI 10.1051/refdp/201228020).
  5. « Les matières littéraires : Un incontournable des prépas scientifiques », ONISEP, .
  6. Vincentelli et Cauchi-Bianchi 2009.
  7. « Le concours E3A », sur E3A.
  8. Jean-Marie Frey, « La classe préparatoire dans la continuité de la terminale : Singularité du Lycée français », L'enseignement philosophique, vol. 60,‎ , p. 41–44 (DOI 10.3917/eph.605.0041, lire en ligne).
  9. « Le français-philosophie dans les classes préparatoires scientifiques », sur interlettre.com, .
  10. « Français-philosophie en prépa scientifique : Archives », sur site-margister.com.
  11. « Thèmes archivés CPGE Français-Philosophie en Prépas Scientifiques », sur Ressources et exercices philosophiques de l’académie de Créteil, Académie de Créteil.
  12. « Français – Philosophie », sur Prepator.

Dans le Journal officiel de la République française (JORF), sur Légifrance :

  1. Arrêté du , JORF no 272 du , p. 17152–17153, NOR MENU9502498A.
  2. Arrêté du , JORF no 171 du , p. 11168, NOR MENU9601719A.
  3. Arrêté du , JORF no 199 du , p. 12677, NOR SCOL9702011A.
  4. Arrêté du , JORF no 158 du , p. 10605, NOR MENS9801842A.
  5. Arrêté du , JORF no 71 du , p. 4466, NOR MENS9900557A.
  6. Arrêté du , JORF no 164 du , p. 11001, texte no 44, NOR MENS0001490A.
  7. Arrêté du , JORF no 70 du , p. 4560, NOR MENS0100599A.
  8. Arrêté du , JORF no 97 du , p. 7395, texte no 24, NOR MENS0200994A.
  9. Arrêté du , JORF no 95 du , p. 7211, texte no 11, NOR MENS0300773A.
  10. Arrêté du , JORF no 117 du , p. 8956, texte no 39, NOR MENS0400963A.
  11. Arrêté du , JORF no 162 du , texte no 24, NOR MENS0501372A.
  12. Arrêté du , JORF no 145 du , p. 9541, texte no 15, NOR MENS0601476A.
  13. Arrêté du , JORF no 89 du , p. 6883, texte no 19, NOR MENS0700809A.
  14. Arrêté du , JORF no 154 du , p. 10660, texte no 12, NOR ESRS0813177A.

Dans le Bulletin officiel (BO) du ministère de l'Éducation nationale :

  1. Arrêté du , BO no 27 du , p. 3, NOR ESRS0900270A.
  2. Arrêté du , BO no 17 du , p. 4, NOR ESRS1000116A.
  3. Arrêté du , BO no 24 du , p. 3, NOR ESRS1100188A.
  4. Arrêté du , BO no 26 du , NOR ESRS1200215A.
  5. Arrêté du , BO no 26 du , NOR ESRS1300172A.
  6. Arrêté du , BO no 24 du , NOR MENS1401052A.
  7. Arrêté du , BO no 23 du , NOR MENS1501166A.
  8. Arrêté du , BO no 26 du , NOR MENS1600411A.
  9. Arrêté du , BO no 26 du , NOR ESRS1700064A.
  10. Arrêté du , BO no 24 du , NOR ESRS1800091A.
  11. Arrêté du , BO no 27 du , NOR ESRS1900148A.
  12. Arrêté du , BO no 32 du , NOR ESRS2014851A.
  13. Arrêté du , BO no 28 du , NOR ESRS2119554A.
  14. Arrêté du , BO no 20 du , NOR ESRS2213517A.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Claudia Manenti-Ronzeaud, « La Littérature en classes préparatoires scientifiques : Un exercice de pensée, plus qu'une fin en soi », dans Enseigner la littérature à l'université aujourd'hui (colloque organisé par le Centre interdisciplinaire d'étude des littératures d'Aix-Marseille (CIELAM), Université d'Aix-Marseille, Aix-en Provence, -), Fabula, (lire en ligne).
  • Céline Vincentelli et Frédérique Cauchi-Bianchi, « Quand textes littéraires et textes philosophiques sont étudiés conjointement, qu'est-ce qui change dans l'enseignement de la littérature ? », Le français aujourd'hui, no 167,‎ , p. 37–44 (DOI 10.3917/lfa.167.0037, lire en ligne).

Liens externesModifier