Enlèvement de Hannah Anderson

Enlèvement de Hannah Anderson
Titre Enlèvement de Hannah Anderson
Fait reproché homicide et enlèvement
Chefs d'accusation meurtre, incendie et enlèvement
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville Boulevard (Californie)
National City (Californie)
Cascade (Idaho)
Nature de l'arme arme blanche, objet incendiaire, arme à feu
Type d'arme pied de biche, pistolets
Date et
Nombre de victimes Christina Anderson
Ethan Anderson
James Lee DiMaggio (auteur présumé)

Hannah Anderson, (née le ) fut enlevée à l'âge de seize ans, dans l'après-midi du après son entraînement de pom-pom girl au lycée de Sweetwater à National City, en Californie. Le suspect fut identifié plus tard par les autorités comme étant James DiMaggio, un homme de quarante ans, propriétaire d'une maison à Boulevard, en Californie, se trouvant à environ une heure de route du lycée, où Hannah, sa mère Christina et son frère Ethan avaient été invités pour la nuit la veille au soir.

Les corps de Christina, d'Ethan Anderson et du chien de la famille, Cali, furent retrouvés dans la maison brûlée de DiMaggio. Une alerte AMBER fut émise à la suite de l'enlèvement pour retrouver Hannah, qui fut retrouvée vivante à Cascade, Idaho, le , une semaine après avoir été enlevée. DiMaggio fut tué par des agents du FBI lors d'une fusillade à la Frank Church–River of No Return Wilderness, dans l'Idaho, où il faisait du camping avec Hannah[1].

L'enlèvement et la chasse à l'hommeModifier

Les meurtres de BoulevardModifier

James DiMaggio avait invité Christina Anderson et ses enfants à son domicile au 2071 avenue Ross à Boulevard, soi-disant pour leur dire au revoir parce qu'il avait l'intention d'aller au Texas[2]. La famille Anderson, qui vivait à Lakeside, à environ 45 milles (72 km) de distance, est restée à son domicile[3]. Le père de famille, Brett Anderson était alors en voyage d'affaire dans le Tennessee[4].

Le , un incendie fut signalé à la maison de DiMaggio ; les pompiers trouvèrent les corps de la mère, Christina, de son fils Ethan, et du chien Cali[5],[6]. Christina Anderson est morte d'une blessure semblant avoir été causée par un pied-de-biche. Elle fut apparemment torturée, et son corps recouvert d'une bâche. Cali fut abattue et recouverte d'un sac de couchage[7]. Après la découverte, un mandat d'arrestation fut émis contre DiMaggio[8].

À la fin de , le bureau de médecine légale du comté de San Diego publia les résultats des autopsies de Christina et d'Ethan Anderson. L'autopsie de Christina révéla que des attaches de câble en plastique furent utilisées pour lier ses chevilles, et que du rouleau adhésif fut enroulé autour de son cou et de sa bouche. Son bras droit et ses deux jambes furent fracturées, et il y avait une coupure sur son cou. Elle avait été frappée au moins douze fois à la tête. L'autopsie d'Ethan Anderson détermina que le garçon était mort à cause de l'incendie, mais des fractures pouvaient avoir été provoquées par les événements de la journée des meurtres[9].

Enlèvement signaléModifier

Le , les grands-parents Anderson appelèrent la police et signalèrent que leurs petits-enfants avaient disparu, incitant la police à émettre une alerte AMBER dans tout l'État[10]. La première alerte fut envoyée aux téléphones portables en Californie[11]. Comme le corps de l'enfant trouvé dans les restes de la maison brûlée était trop calciné pour procéder à une reconnaissance, l'alerte AMBER incluait à la fois Hannah et Ethan. La chasse à l'homme s'étendit de la colombie-Britannique, au Canada jusqu'à la Baja California, au Mexique[12],[13].

Les recherches dans l'IdahoModifier

Le , deux personnes correspondant à la description de DiMaggio et Hannah Anderson auraient été vues par des cavaliers à Cascade, dans l'Idaho. Le lendemain, les autorités en furent informées, les cavaliers ayant regardé un bulletin d'information à propos de l'enlèvement[14],[15].

Fusillade et sauvetageModifier

Le même jour, le véhicule de DiMaggio, une voiture Nissan Versa, fut découvert près de la franchise de Frank Church River of No Return Wilderness. Les plaques d'immatriculation avaient été retirées et des bruissons avaient été utilisés pour cacher le véhicule.

Le , la police découvrit le campement de DiMaggio et un agent du FBI le tua, près de Morehead Lake autour de dix-sept heures. DiMaggio avait tiré une fois sur les officiers, provoquant les représailles de ceux-ci et causant sa mort[16]. DiMaggio se fit tirer dessus six fois : dans la tête, les bras et le haut du torse. Hannah n'avait pas de blessures visibles, mais fut transportée à l'hôpital local pour une prise en charge psychologique[17]. Par la suite, lorsqu'on lui demanda si elle était heureuse que James DiMaggio soit mort, elle répondit : « oui, absolument »[18]. Selon elle, James DiMaggio, alors qu'ils étaient en fuite, l'aurait menacé de tuer, elle et tous ceux qui essayeraient de lui porter secours[19].

Le suspectModifier

James Everet Lee DiMaggio, Jr (né le – mort le ), âgé de quarante ans, était un technicien en télécommunications de San Diego[20]. Selon un ami de DiMaggio, son père, James Everet Lee Sr, serait mort exactement quine ans jour pour jour avant son fils. L'ami dira que le vieux DiMaggio, qui avait été accusé de tentative d'enlèvement, en 1988, de la fille, âgée de seize ans, d'une ex-petite amie, s'était suicidé le . Toutefois, les dossiers indiquent que ce suicide avait été commis le [21].

DiMaggio était le meilleur ami du mari de Christina, Brett Anderson, et il était comme un oncle pour les enfants[22]. Il les avait aidés dans diverses tâches, comme conduire Hannah et un ami à une rencontre de gymnastique[23], au cours de laquelle il l'avait énervée en disant qu'il aimerait sortir avec elle, s'ils avaient le même âge. Lors d'un voyage à Los Angeles avec Anderson, DiMaggio s'était également plaint du fait qu'elle « ne lui prêtait pas assez d'attention ». Les amis d'Anderson disaient qu'elle n'aimait pas être seule avec lui et qu'il l'avait « effrayée » par ses commentaires sur le trajet pour la rencontre sportive[24].

DiMaggio avait inscrit la mère de Brett Anderson comme bénéficiaire de son assurance-vie en 2011, alors qu'il vivait avec elle. Il prévoyait de léguer 112 000 de dollars aux enfants, mais il n'avait pas confiance en leurs parents pour gérer ce legs. Cette révélation poussa les membres de la famille de DiMaggio à demander un test de paternité afin de déterminer s'il était le père des enfants Anderson. Brett qualifia cette demande de « dégoûtante » et une porte-parole de la famille déclara que DiMaggio n'avait pas rencontré Christina avant qu'elle fut enceinte de six mois de Hannah[25]. La famille de DiMaggio, par la suite, retira cette demande de tests ADN[26].

Selon une enquête, DiMaggio reçut des lettres d'Hannah Anderson qui furent retrouvés à son domicile par les enquêteurs, et échangea plus d'une dizaine d'appels avec elle avant que le meurtre n'eut lieu[27]. Cependant, le shérif Bill Gore du comté de San Diego, déclara qu'Hannah Anderson était une « victime dans tous les sens du terme » et n'avait pas suivi DiMaggio de son plein gré. Les enquêteurs ne soupçonnèrent aucune complicité de sa part[28]. Gore déclara également que les autorités ne pourraient jamais être pleinement en mesure de déterminer les raisons ayant poussé DiMaggio à son acte criminel.

Dans la culture populaireModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Kate MatherKate, « Kidnapping suspect killed by FBI; Hannah Anderson in 'good shape' », LA Times, (consulté le 11 août 2013).
  2. (en) « Man suspected of double murder, kidnapping », sur FOX5, (consulté le 10 août 2013).
  3. (en) « California Amber Alert: Kidnapping suspect James DiMaggio shot, killed in Idaho, teen alive », Associated Press,‎ (lire en ligne, consulté le 10 août 2013).
  4. (en) « Emotional Interview: Brett Anderson, Dad of Kidnapped Kids, Murdered Wife Speaks... », Fox News Insider,‎ (lire en ligne, consulté le 10 novembre 2013).
  5. (en) Marty Graham, Reuters, « Kidnapper leaves $112,000 to Hannah Anderson's grandmother », Toronto Sun,‎ (lire en ligne, consulté le 9 octobre 2013).
  6. (en) « Hannah Anderson, abducted California teen, found alive after manhunt ends in alleged kidnapper's death », Associated Press,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2013).
  7. (en) Chelsea J. Carter et Mayra Cuevas, « Affidavits: Hannah Anderson's mother, brother 'tortured and killed' », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le 14 août 2013).
  8. (en) Kate Mather et Hailey Branson-Pott, « Amber Alert suspect James DiMaggio 'planned' crimes, officials say », LA Times,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2013).
  9. (en) Lateef Mungin et Calandra Corder, « Autopsy: Hannah Anderson's mother, brother were beaten and burned », CNN,‎ (lire en ligne).
  10. (en) Leslie Holland, « Key moments in the manhunt for James DiMaggio and Hannah Anderson », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2013).
  11. (en) Tony Perry, Kate Mather et Ashley Powers, « Hannah Anderson kidnapping totally 'irrational act,' sheriff says », LA Times,‎ (lire en ligne, consulté le 12 août 2013).
  12. (en) « U.S. man suspected of murder and child abduction could be B.C.-bound 0 », Toronto Sun,‎ (lire en ligne, consulté le 14 août 2013).
  13. (en) Erin Donaghue, « James DiMaggio Manhunt: Suspected Calif. abductor may have abandoned car and rigged it with explosives, police say », CBS News,‎ (lire en ligne, consulté le 14 août 2013).
  14. (en) Mariano Castillo et Michael Martinez, « Authorities hunt for Amber Alert suspect, girl in Idaho wilderness », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2013).
  15. (en) Andrew Lafferty, Olivia Santini et Henry Austin, « Missing siblings: Kidnap suspect's car may have been spotted, authorities say », NBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2013).
  16. (en) Todd Dvorak et Elliot Spagat, Associated Press, « Sheriff: Suspect in Idaho exchanged gunfire », Yahoo! News,‎ (lire en ligne, consulté le 12 août 2013).
  17. (en) Rebecca Boone, Associated Press, « Teen safe in Idaho; alleged abductor killed, described as close to family », Ravalli Republic,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2013).
  18. (en) Casey Wian, « Friend: Hannah Anderson speaks about kidnapping on social media », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2013).
  19. (en) Zachary Stieber, « Hannah Anderson on Ask.fm: Rescued Teen Answers Questions Online », The Epoch Times, (consulté le 9 octobre 2013).
  20. (en) Associated Press, « Amber Alert for Hannah Anderson includes warning of explosives in James DiMaggio car », ABC7,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 9 octobre 2013).
  21. (en) Josh Levs et Casey Wian, « Reports: Father of Hannah Anderson's abductor has violent past », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le 6 septembre 2013).
  22. (en) « Kidnap girl's horrific ordeal over » (consulté le 20 juin 2017).
  23. (en) « Amber Alert: Friend Says Kidnapping Suspect Had a Crush on Hannah Anderson – Moms », Wetpaint.com (consulté le 11 août 2013).
  24. (en) Erin Donaghue, « James DiMaggio Manhunt: Suspected Calif. abductor may have abandoned car and rigged it with explosives, police say », CBS News (consulté le 11 août 2013).
  25. (en) Elliot Spagat, « Hannah Anderson kidnapping: Family of suspect wants DNA test to see if he was her father », Associated Press,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2013).
  26. (en) Elliot Spagat, Associated Press, « Kidnapper James DiMaggio's sister drops bid for Hannah Anderson DNA tests », NBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 9 octobre 2013).
  27. (en) Associated Press, « Hannah Anderson sent James Lee DiMaggio letters, warrants reveal », CBS News,‎ (lire en ligne, consulté le 6 septembre 2013).
  28. (en) Associated Press, « Q&A about kidnapping of Hannah Anderson », KFMB-TV,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2013).
  29. (en) « Kidnapped: The Hannah Anderson Story », Lifetime (consulté le 11 mai 2015).
  30. (en) Molly Eichel, « 'Cleveland Abduction' continues the public obsession with kidnapping stories », The A.V. Club,‎ (lire en ligne, consulté le 11 mai 2015).
  31. (en) Debbi Baker, « Lakeside teen angry over movie about what Lifetime says 'really happened' with her kidnapper » (consulté le 20 juin 2017).