Enfant lune

album de Gringe
Enfant lune

Album de Gringe featuring DJ Pone, Orelsan, Vald, Suikon Blaz AD, Némir, Léa Castel et Diamond Deuklo
Sortie
Durée 50:59
Genre Rap français
Format 33t, CD, téléchargement numérique
Producteur Wagram Music
Label 7th Magnitude / 3e Bureau / Wagram Music

Albums de Gringe

Singles

  1. Qui dit mieux
    Sortie :
  2. Scanner
    Sortie :
  3. Pièces détachées
    Sortie :

Enfant lune est le premier album studio solo du rappeur français Gringe, produit par Wagram Music.

Originellement prévu pour le [1], il sort finalement le [2]. Il publie pour l'occasion le clip vidéo de son titre Qui dit mieux, en collaboration avec Orelsan, Vald et Suikon Blaz AD[3]. L'album est certifié disque d'or, représentant l'équivalent de 50 000 exemplaires, en octobre 2019.

ProductionModifier

Le projet d'un album solo a pris du temps pour Gringe, qui s'est retrouvé seul pour les choix de production, Orelsan et Skread étant trop pris par les tournées. Il se consacre à l'écriture durant un an et demi, au cours duquel l'orientation sérieuse des titres l'amènent à écarter des textes plus humoristiques, dans la veine de ceux écrits pour les Casseurs Flowters[4].

AnalyseModifier

Ce premier album solo est très personnel, l'auteur évoque des évènements marquants de sa vie.

Enfant lune, single homonyme de l'album fait référence à la grande sensibilité de l'auteur. Mémo, titre introductif est une synthèse de son vécu et marque la transition entre le groupe Casseurs Flowteurs et cet album, individuel. Scanner évoque la maladie de son petit frère devenu schizophrène suite à une prise de drogue trop lourde à 17 ans. Pièces détachées continue sur ce sujet, l'auteur parle de l'absence de son père, parti refaire sa vie après le diagnostic de la maladie. Quelques morceaux sont en liens avec sa longue relation amoureuse, aujourd'hui terminée, avec une femme qui l'aura profondément marqué, et dont il a eu du mal à se remettre: Déchiré, Retourne d'où tu viens, Jusqu'où elle m'aime et Pour la nuit. Étant athée, dans Karma, il nous donne un point de vue personnel sur la religion.

Le chanteur n'hésite pas à travers cet album à évoquer sa dépendance aux drogues dures comme la cocaïne, évoquée dans le titre LMP, alors que ce sujet est habituellement tabou dans le rap[5],[6].

Liste des titresModifier

Enfant lune
No TitreParoles Durée
1. MémoGringe 1:40
2. Paradis noirGringe (feat. DJ Pone) 3:17
3. Je la laisse faireGringe 3:34
4. On danse pasGringe 2:52
5. Qui dit mieuxGringe (feat. Orelsan, Vald & Suikon Blaz AD) 4:10
6. KonnichiwaGringe 3:29
7. Jusqu'où elle m'aimeGringe (feat. Némir) 3:39
8. DéchiréGringe (feat. Orelsan) 3:40
9. Retourne d'où tu viensGringe 3:01
10. Pour la nuitGringe 2:49
11. Pièces détachéesGringe 3:58
12. ScannerGringe (feat. Léa Castel) 3:42
13. LMPGringe 4:11
14. KarmaGringe (feat. Diamond Deuklo) 3:48
15. Enfant luneGringe 3:09
50:59

CertificationModifier

Pays Certification
  France (SNEP)   Or

Notes et référencesModifier

  1. Guillaume Narduzzi, « En écoute : Enfant Lune, le premier album puissant de Gringe », sur Konbini, (consulté le 2 novembre 2018).
  2. « Gringe : son album Enfant Lune est enfin dehors et en écoute ! », sur Mouv' (consulté le 2 novembre 2018).
  3. « Gringe avec Orelsan, Vald et Suikon Blaz AD pour le massif Qui dit mieux », sur Mouv', (consulté le 2 novembre 2018).
  4. « Gringe, hors de l'ombre », .
  5. Stéphane Gobbo, « Gringe, le rap pour se reconstruire », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 13 avril 2019)
  6. Marc BALTZER, « Gringe Enfin débloqué », Charente Libre,‎ , p. 34