Endoparasite

Un endoparasite ou endoparasitoïde (quand il s'agit par exemple d'un insecte endoparasite qui parasite un autre insecte) est un parasite habitant l’intérieur de son hôte, se nourrissant de son fluide intérieur et finissant parfois par le tuer : les larves d’ichneumon sont endoparasites. Les strepsiptères sont tous endoparasites.

Le rétrovirus du VIH est aussi un endoparasite des lymphocytes T. On dit aussi « entoparasites ».

Par opposition, un ectoparasite habite à l'extérieur de son hôte.

Il est fréquent qu'un endoparasite dispose de moyen d'inhiber l'immunité de son hôte[1]. L'hôte et le parasite coévoluent, parfois dans des processus dits d'interactions durables[2].

Il existe deux types d'endoparasites :

  1. endoparasites cavitaires : filaire lymphatique, tissulaire ;
  2. endoparasite intracellulaire : ex. : Leishmania.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Schmidt O, Schuchmann-Feddersen I, « Role of virus-like particles in parasitoid-host interaction of insects », Subcell Biochem, no 15,‎ , p. 91-119. (PMID 2678620, DOI 10.1007/978-1-4899-1675-4_4)
  2. (en) Kraaijeveld AR, Godfray HC, « Evolution of host resistance and parasitoid counter-resistance », Adv Parasitol, no 70,‎ , p. 257-80. (PMID 19773074, DOI 10.1016/s0065-308x(09)70010-7)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :