Endless Forms Most Beautiful

album de Nightwish, sorti en 2015
Endless Forms Most Beautiful
Description de cette image, également commentée ci-après
Nightwish lors d'un concert en Colombie en 2015.
Album de Nightwish
Sortie (Europe, Argentine)
(Royaume-Uni)
(États-Unis)
Enregistré août à octobre 2014
Röskö Campsite (Kitee)
Petrax Studios (Hollola)
Angel Studios (Londres)[1]
Durée 78:36
Genre Metal symphonique
Producteur Tuomas Holopainen
Tero Kinnunen
Miko Karmilla
Label Nuclear Blast, Oily Empire

Albums de Nightwish

Singles

  1. Élan
    Sortie : 13 février 2015[2]
  2. Endless Forms Most Beautiful
    Sortie : 8 mai 2015[3]

Endless Forms Most Beautiful est le huitième album du groupe de metal symphonique finlandais Nightwish, sorti le par Nuclear Blast en Europe et en Argentine, le au Royaume-Uni et le aux États-Unis. Il s'agit du premier album studio du groupe avec la chanteuse Floor Jansen et le multi-instrumentiste Troy Donockley comme membre officiel. Il est aussi le premier sans le batteur Jukka Nevalainen, qui a dû interrompre temporairement ses activités au sein du groupe en raison de graves insomnies, ce qui l’amène à se retirer le temps de l'album et des tournées suivantes. Toutes les parties de batterie de l'album sont donc réalisées par Kai Hahto de Wintersun et Swallow the Sun, bien que Nevalainen apparaisse toujours comme un membre officiel dans le livret. Il s'agit du premier album présentant le groupe comme étant un sextet.

Contrairement à Imaginaerum, son prédécesseur, qui basait ses textes sur l'imagination et la fantaisie, Endless Forms Most Beautiful tourne autour de questions scientifiques et de la raison. Il se concentre plus particulièrement sur les théories de l'évolution de Charles Darwin et de Richard Dawkins — ce dernier participe à l'album en récitant des passages de ses livres. Les livres des deux auteurs ont influencé des morceaux spécifiques de l'album, Endless Forms Most Beautiful s'inspirant de The Ancestor's Tale et The Greatest Show on Earth tirant son nom du Plus Grand Spectacle du monde. Certaines chansons abordent toutefois des thèmes fantastiques, comme Edema Ruh, inspiré du livre Le Nom du vent de Patrick Rothfuss. Tuomas Holopainen, le claviériste et principal auteur-compositeur, le définit comme étant le premier volet d'une trilogie, contenant Human. :II: Nature. (2020) et un album prévu pour 2023.

Musicalement, il est considéré par Holopainen comme plus lourd que les précédentes sorties du groupe. Il évite également d'utiliser la voix lyrique de Jansen, qui n'aurait pas convenu aux morceaux, et préfère la faire passer de la sérénité à l'agressivité. Il s'agit du quatrième album consécutif du groupe en collaboration avec le chef d'orchestre Pip Williams.

L'œuvre est acclamée par les critiques, qui salue la qualité générale des morceaux et le travail réalisé par Floor Jansen, et figure dans plusieurs charts à travers le monde. Le premier single de l'album, Élan, sort le , le second, Endless Forms Most Beautiful, paraît le de la même année.

ContexteModifier

Après avoir sorti Imaginaerum fin 2011, le groupe commence en janvier de l'année suivante le Imaginaerum World Tour avec leur ancienne chanteuse Anette Olzon et Troy Donockley comme musicien de soutien[4],[5]. Le , avant un concert dans la ville de Denver, Olzon tombe malade et est remplacée par Elize Ryd (Amaranthe) et Alissa White-Gluz (The Agonist)[6]. Le lendemain, la chanteuse donne sa dernière représentation avec Nightwish à Salt Lake City[6]. Un jour plus tard, Olzon écrit sur son blog qu'elle n'approuvait pas d'avoir été remplacée par Ryd et White-Gluz sans avoir été consultée au préalable ; le matin suivant, elle est révoquée de sa fonction[7]. Dans le communiqué annonçant le départ d'Olzon, le groupe déclare que Floor Jansen de ReVamp la remplacerait jusqu'à la fin de la tournée[6],[8].

Le , à la fin de la tournée, Nightwish présente Jansen et Donockley comme étant les nouveaux membres du groupe[9],[10]. En , Tuomas Holopainen parle pour la première fois, par le biais de son site officiel, du huitième album et déclare qu'il devrait être prêt vers et que les répétitions commenceraient en juillet[11].

CaractéristiquesModifier

ConceptModifier

Le concept de l'album s'inspire des travaux du naturaliste Charles Darwin[12]. Selon Tuomas Holopainen, l'inspiration lui est venue plus précisément grâce à une citation de son livre L'Origine des espèces, qui comprend le terme correspondant au titre de l'album et fait référence à la théorie de Darwin sur la possibilité que tous les êtres vivants connus aient un ancêtre commun[13],[14] :

« N’y a-t-il pas une véritable grandeur dans cette manière d’envisager la vie, avec ses puissances diverses attribuées primitivement par le Créateur à un petit nombre de formes, ou même à une seule ? Or, tandis que notre planète, obéissant à la loi fixe de la gravitation, continue à tourner dans son orbite, une quantité infinie de belles et admirables formes, sorties d’un commencement si simple, n’ont pas cessé de se développer et se développent encore ![Note 1] »

— Charles Darwin, L'Origine des espèces

Pour le nom de l'album, d'autres titres tels que Élan et The Greatest Show on Earth sont envisagés, mais Holopainen juge le dernier choix trop « pompeux », et décide finalement avec le reste du groupe d'opter pour Endless Forms Most Beautiful[15].

Holopainen déclare souhaiter que les fans écoutent l'album du début à la fin, comme s'ils regardaient un film, au lieu d'écouter les chansons au hasard[16]. Il annonce aussi que le concept du nouvel opus est « très vague » : « Il s'agit de la beauté de la vie, de la beauté de l'existence, de la nature et de la science[16]. » De plus, il compare l'album à Imaginaerum, son prédécesseur : « L'album précédent était un hommage au pouvoir de l'imagination. Endless Forms Most Beautiful est un hommage égal à la science et au pouvoir de la raison[16] ». Le claviériste considère l'album comme étant le premier volet d'une « trilogie ou quelque chose comme ça » qui inclut Human. :II: Nature. (2020), considéré comme le « grand frère d'Endless Forms Most Beautiful », et un album prévu pour 2023[17]

CompositionModifier

Endless Forms Most Beautiful est le premier album du groupe à présenter Floor Jansen (gauche) et Troy Donockley (droite) comme membres officiels, faisant du groupe un sextet.

L'album est décrit par les membres de la formation comme étant « plus centré sur le groupe »[18],[19] et est, pour Tuomas Holopainen, musicalement plus lourd que ses deux prédécesseurs, citant les chansons Weak Fantasy, Yours Is an Empty Hope et Endless Forms Most Beautiful comme exemples[16]. Floor Jansen le considère comme un « album 100% Nightwish »[18]. Elle commente également que le groupe est passé directement des répétitions à l'enregistrement, « donc toute l'ambiance du groupe a été mise dans les enregistrements »[18]. Troy Donockley déclare que l'album « est progressif et sa perspective est définitivement très différente d'Imaginaerum [...] mais c'est toujours et absolument du Nightwish »[20].

Comme pour tous les autres albums du groupe, Endless Forms Most Beautiful est presque entièrement écrit par Holopainen. Et comme c'est le cas depuis 2002, le bassiste et chanteur Marco Hietala agit en tant que compositeur secondaire. Cette fois, certaines de ses paroles sont même ajoutées sur l'album[21]. Une fois l'enregistrement des premières démos terminées, Tuomas Holopainen déclare qu'« il est trop tôt pour analyser le matériel de plus près, mais l'album va une fois de plus explorer toutes les extrémités du spectre, faisant ressortir le meilleur de Floor [Jansen] et Troy [Donockley], les nouveaux venus. Et furtivement, l'album a fini par avoir un thème qui le traverse »[11]. Il écrit les titres de cet album en même temps que les chansons de son premier album solo, Music Inspired by the Life and Times of Scrooge, sorti en , et affirme avoir travaillé sur les chansons tôt le matin, disant : « Je pense que je n'ai pas écrit une seule chanson après 18 heures pour cet album »[22].

Floor Jansen considère que « le style [de Tuomas] n'a pas changé, bien sûr, mais il y a des choses qu'il m'entend mieux chanter, comme pour Troy et Marco, et on peut sentir que ces parties s'adaptent vraiment, et en même temps il me stimule pour faire de nouvelles choses, donc je vais aussi trouver de nouveaux sons et de nouvelles frontières dans mon son »[23]. Elle déclare également avoir été mise au défi par le claviériste afin « d'utiliser tout ce que j'ai à offrir. D’utiliser mes aiguës, mes graves, une voix plus douce, mais définitivement de manière plus douce et intime. C'est quelque chose qui, par coïncidence, me manquait un peu. Quelque chose que je n'ai pas beaucoup exploré et Tuomas a écrit des parties où je devais utiliser cette voix, où je devais m'y plonger pleinement. Je suis très heureuse de ce qui en est ressorti »[24]. Lorsqu'on lui demande s'il y a du chant lyrique sur l'album, la chanteuse répond « oui, mais pas trop » car le groupe teste beaucoup de styles différents, dont, de temps en temps, des chœurs opératiques[18]. Holopainen confirme plus tard avoir mis au défi la nouvelle chanteuse afin qu'elle soit convaincue que sa voix conviendrait à la fois aux chansons aux sonorités plus lourdes et plus légères[16]. « Nous pensions que ces histoires, ces chansons, ne nécessitent pas vraiment ce style de chant [le chant lyrique]. La bonne approche pour nous tous, y compris pour Floor, était de s'en débarrasser. Il est très important d'être humble devant les chansons afin de ne pas faire les choses juste parce que vous le pouvez — ou juste pour frimer quand il s'agit de chanter, de faire des solos ou d'autres choses »[25].

Bien qu'elle soit autrice et parolière dans ses deux principaux groupes, After Forever et ReVamp, Floor Jansen ne participe pas à l'écriture d'Endless Forms Most Beautiful. Elle déclare : « Je ne ressens pas le besoin d'être un membre actif en tant qu'auteur-compositeur, car la musique est tellement bonne. L'essentiel est que les morceaux et la musique passent avant et non pas que mon ego veuille s'y joindre de cette manière. Mais si je peux participer et ajouter quelque chose avec mes intuitions créatives, j'en serai bien sûr ravie. Bien sûr, j'ai de l'énergie créative en moi qui doit sortir d'une manière ou d'une autre, c'est pour ça que j'ai ReVamp à côté »[26],[27],[28]. Bien que ne participant pas à l'écriture des chansons, Tuomas Holopainen trouve que la chanteuse apporte cependant « beaucoup d'interprétations, quelques arrangements [aux chansons] et une énergie positive, c'est certain »[29],[30].

Troy Donockley déclare à propos de son rôle : « [Tuomas Holopainen] écrit des parties difficiles, surtout pour les cornemuses, parce que les cornemuses font partie intégrante d'un style et d'une tradition, donc c'est toujours agréable pour moi de repousser les limites de l'instrument. Mais ce n'est pas jusqu'au point de saturation, vous savez, le fait d'en mettre sur chaque chanson »[20]. Le guitariste Emppu Vuorinen s'exprime peu après le début des répétitions sur le fait qu'il « ne sait pas si cela a quelque chose à voir avec l'âge — mais le besoin de se montrer a encore diminué. Il s'agit plutôt de rendre justice à la chanson et non de se pavaner »[31].

EnregistrementModifier

 
Pour répéter et enregistrer son nouvel album, le groupe emménage dans un camp à Eno entouré par la nature.

Tuomas Holopainen, Marco Hietala et l'ingénieur du son Tero « TeeCee » Kinnunen enregistrent d'abord une démo de douze pistes entre mars et [11],[29]. Au cours des mois suivants, le groupe commence ses répétitions et part faire l'enregistrement final à Eno, en Finlande, dans une cabane isolée au milieu des collines et des arbres enneigés. Un endroit que le groupe qualifie de « camp d'été »[32],[33].

L'ambiance dans laquelle le groupe travaille est décrite par Donockley comme étant merveilleuse : « la paix, le calme, la géologie, la biologie de l'endroit. [...] Je n'ai jamais rien vu de tel. C'est un endroit merveilleux ». Floor Jansen se décrit comme étant « très sensible aux environnements. Ne me mettez pas au milieu d'une ville ou d'un fantastique studio super lumineux pour que je reste inspirée pendant des semaines. Mais un endroit comme celui-ci le fait. J'aime la nature et j'aime le calme. On peut travailler pendant des heures et ensuite se détendre »[20]. Marco Hietala souligne les avantages et les inconvénients du « camp d'été » par rapport à un vrai studio d'enregistrement : « C'est cool, tout est installé et nous pouvons enregistrer ce que nous voulons. Quand nous avons quelque chose de prêt, nous pourrons enregistrer et écouter. [...] Mais les vrais studios sont plus sûrs dans le sens où ils sont insonorisés. Vous n'avez pas à vous soucier des bruits extérieurs »[20]. Jansen explique que « Nous avions tous nos petites cabanes où nous pouvions dormir ou avoir un peu d'intimité si nous le voulions, ce qui nous permettait également de recevoir la visite de nos conjoints, enfants, amis et autres. Dans l'une des maisons principales, nous avons construit un studio de répétition, et à l'étage, le studio d'enregistrement »[18].

 
Kai Hahto remplace Jukka Nevalainen à la batterie, car ce dernier souffre d'insomnie.

Le , le batteur Jukka Nevalainen, souffrant d'insomnie, annonce ne plus pouvoir participer à l'album et à la tournée suivante[34]. Il continue cependant à s'occuper des questions administratives du groupe[35]. Il est remplacé par Kai Hahto, un de ses amis, batteur de Wintersun et Swallow the Sun, qui a également travaillé comme coach batterie pour Nightwish[36],[30],[37].

Le , le groupe annonce sur sa page Facebook que les enregistrements de la batterie sont terminés, et que ceux pour la basse se termineraient le [38]. Ils informent par la suite que les enregistrements pour les guitares et le chant sont également terminés[39],[40]. Holopainen est surpris de voir que les enregistrements sont terminés avant la date limite prévue, et déclare que la rapidité a peut-être été facilitée par le fait que les membres travaillaient davantage de manière coordonnée et que tout était bien répété[23]. Lorsque le groupe commençait à répéter les parties instrumentales, Floor Jansen restait dans le studio pour les accompagner, ce qui permit au groupe de discuter plus en détail du chant[18] — il s'agit de la première fois qu'une chanteuse de Nightwish assiste à toutes les répétitions, ce dont Marco fait l'éloge par la suite[41],[42]. Le , ils annoncent leur départ du camp[43].

Pour les parties orchestrales, le groupe travaille de nouveau avec le chef d'orchestre britannique Pip Williams et l'Orchestre philharmonique de Londres[44],[37]. Tuomas Holopainen déclare qu'il s'agit de « la sixième ou septième fois que nous travaillons avec eux. Nous avons réalisé ce dont ils sont capables durant toutes ces années. Ce n'est donc plus une surprise, mais aussi ils ne cessent de me surprendre. Le niveau de professionnalisme est tout simplement incroyable. Plus important encore, ils aiment manifestement ce qu'ils font. Ces gars avec qui nous avons travaillé pendant plus de dix ans sont toujours à la hauteur »[45]. Au même moment, le groupe annonce aussi la participation spéciale du biologiste britannique Richard Dawkins comme narrateur pour certaines parties de l'album[46]. Holopainen contacte lui-même Dawkins par le biais d'une lettre manuscrite, à laquelle celui-ci répondit deux semaines plus tard par un e-mail disant qu'il n'avait jamais entendu parler de Nightwish auparavant[25], mais qu'il s'était intéressé à eux après avoir écouté certaines de leurs chansons sur Internet[15],[25]. Leurs parties sont enregistrées par Michael Taylor au studio Hats Off à Oxford[44],[47],[48].

Le mixage de l'album est réalisé par Holopainen et ses anciens collaborateurs Mikko Karmila et Tero Kinnunen. Le , le groupe annonce le début du mixage[49], et le , son achèvement[50]. Il est ensuite masterisé par Mika Jussila au Finnvox Studio en [44].

Informations sur les pistesModifier

Shudder Before the Beautiful s'ouvre sur une citation de Richard Dawkins évoquant « la beauté du monde et tout ce qu'il a à offrir »[51]. La chanson rappelle à Holopainen les albums Once et Oceanborn et met aussi en scène une nouvelle « bataille » instrumentale entre les parties de clavier et de guitare, qui n'avait pas eu lieu depuis environ 15 ans[51].

 
Nightwish interprétant Élan en 2018 à Genève lors du Decades World Tour.

Weak Fantasy, principalement composée par Marco Hietala, est considérée par Holopainen comme la chanson la plus « lourde » de l'album[51]. Les paroles, qui critiquent la façon dont certaines religions restreignent la vie des gens, sont coécrites avec Hietala[52]. Ce dernier compose pour la chanson une partie instrumentale centrée sur la guitare acoustique qui n'est pas gardée par les autres membres du groupe car elle rallongeait trop le morceau[53],[52]. En 2016, dans une interview avec Louder, le bassiste commente davantage le morceau en déclarant qu'il s'agit d'une combinaison « d'une chanson metal intéressante avec des parties de guitare qui explorent le folk celtique »[53]. En concert, les paroles « wake up or die » sont affichées sur l'écran derrière le groupe. Troy Donockley explique que la phrase vient du film Relidicule, que lui et Holopainen adorent[54].

Élan parle du « sens de la vie, qui peut être quelque chose de différent pour chacun d'entre nous. Il est important de s'abandonner à la « chute libre » occasionnelle et de ne pas craindre le chemin le moins fréquenté »[55]. Au départ, Holopainen n'avait pas l'intention d'inclure la chanson dans la liste des titres de l'album, mais il change d'avis lorsque le groupe commence à travailler dessus. Sur une suggestion de Donockley et Hietala, il la choisit comme premier single de l'album plutôt que Edema Ruh, prévue initialement[51]. Au départ, le claviériste n'était pas sûr de vouloir faire Yours Is an Empty Hope (coécrite avec Marco Hietala et considérée par ce dernier comme étant l'une des chansons au son le plus massif de l'album)[51], mais il finit par le faire car le sujet du morceau est très « inspirant »[19]. Il évite de trop expliquer le sens des paroles car il ne veut pas « ruiner » l'interprétation des autres[15],[19]. Cependant, Hietala déclare dans une autre interview que le morceau parle de l'idée de « vivre le « ici et maintenant » au lieu du « plus tard » »[52].

Our Decades in the Sun est une ballade en l'honneur des parents des membres du groupe[51]. Le claviériste déclare qu'il s'agit « peut-être du morceau le plus difficile à mettre en place » en raison de son caractère délicat et intime — et qu'il a même fait pleurer le groupe lors des répétitions et l'enregistrement[51]. My Walden est une chanson celtique avec un travail plus important de la part de Troy Donockley. Elle est considérée par le leader du groupe comme une continuation de la chanson I Want My Tears Back d'Imaginaerum. Endless Forms Most Beautiful s'inspire du livre de Darwin, Il était une fois nos ancêtres[51]. Edema Ruh fait référence au groupe de musiciens et d'acteurs itinérants mentionné dans le livre de Patrick Rothfuss, Le Nom du vent[51] ; il s'agit d'une des premières chansons écrites pour l'album[15].

Alpenglow est considérée comme la « chanson ultime de Nightwish » par Holopainen, qu'il qualifie aussi de « petit interlude sympa » avec « un refrain accrocheur et un riff de guitare toxique ». Il déclare également qu'elle est le résultat de sa volonté d'écrire une chanson d'amour pour l'album dans le but particulier de trouver un nouvel angle de narration[51]. Selon lui, le secret le plus important pour aborder des thèmes universels comme l'émerveillement, la nostalgie ou la mort est de toujours trouver de nouvelles façons de traduire les émotions et les histoires en musique[56].

 
Nightwish interprétant The Greatest Show on Earth à Genève en 2018 lors du Decades World Tour.

The Eyes of Sharbat Gula est un morceau instrumental prévu à l'origine avec des paroles. Le claviériste a eu l'idée d'écrire cette chanson quelques années auparavant, après avoir acheté un numéro de National Geographic contenant une reproduction de la célèbre photo de la jeune Afghane[16]. Il explique que la photo a eu un grand impact sur lui : « Ces yeux, ces yeux sauvages, indomptés et à la fois sans peur et craintifs. J'ai voulu capturer l'essence de cette photo dans l'une de mes chansons »[16]. À l'origine, le morceau parle de la vie des enfants dans les pays en guerre, mais Holopainen rencontre des difficultés avec les paroles en raison de la délicatesse du sujet. Après avoir demandé conseil à Donockley, il décide de ne pas utiliser de paroles autres que celles de voix lointaines et d'un chœur d'enfants[16]. Il considère ce morceau comme une pause entre le reste de l'album et le morceau de clôture[51].

The Greatest Show on Earth, d'une durée de 24 minutes, est le morceau le plus long de la carrière du groupe et fait référence à « la vie et l'évolution par sélection naturelle »[16]. Le titre s'inspire du livre de Richard Dawkins : Le Plus Grand Spectacle du monde[16]. Holopainen considère le morceau comme « la chose la plus ambitieuse que nous ayons jamais faite » et déclare qu'à l'origine il était encore plus long, dépassant les 30 minutes[19]. Il considère que l'album se compose de « neuf grands actes de soutien, [...] un entracte et puis l'acte principal », et ce dernier est le morceau de clôture[51]. Marco ajoute qu'il « est probablement l'aboutissement de tout ce que nous avons fait ensemble »[53]. Tuomas Holopainen déclare également que le groupe ne le jouera guère dans son intégralité en concert[16]. En concert, des photos de personnes sont affichées sur l'écran derrière le groupe ; la plupart sont des photos provenant de banques d'images, mais certaines montrent des proches des membres de la formation[54].

Lancement et accueilModifier

LancementModifier

L'album est publié fin dans le monde entier, sortant le au Japon[57], le en Europe et en Argentine[58],[13], le au Royaume-Uni et le jour suivant aux États-Unis[58],[13]. En plus de l'édition normale de 11 titres, publiée physiquement et en téléchargement numérique, l'album sort en versions vinyles de différentes couleurs, en version livre digitale avec un CD supplémentaire contenant les versions instrumentales des chansons, et en deux versions d'earbook : la première comprenant un disque instrumental et un orchestral, et la seconde est accompagnée d'un vinyle bonus[58].

Pour promouvoir l'album, le groupe sort le la chanson Élan comme premier single et est selon le claviériste Tuomas Holopainen, un « merveilleux aperçu de l'album, qui en donnera un petit avant-goût mais ne révélera que très peu du grand voyage à venir »[59]. À sa sortie, la chanson se place à la 200e place des charts français[60], à la 3e place des charts finlandais[61], à la 53e place des charts autrichiens[62] et à la 33e place des charts allemands et suisses[63],[64]. Le , le groupe publie Endless Forms Most Beautiful comme second single[65],[66],[67]. Selon le bassiste du groupe, Marko Hietala, Endless Forms Most Beautiful est choisie comme second single car le groupe voulait présenter une chanson aux sonorités plus metal par rapport à son prédécesseur qui a une « structure simple, un refrain accrocheur et une mélodie idéale pour un objectif vidéo »[68].

L'album se vend à plus de 18 000 exemplaires à sa sortie aux États-Unis, lui permettant d'atteindre la 34e place du Billboard 200[69].

Accueil critiqueModifier

Notation des critiques
Compilation des critiques
PériodiqueNote
About.com     [70]
Blabbermouth.net          [71]
Dangerdog Music Reviews     [72]
Metal Storm          [73]
Metal Injectionpositive[74]
The Guardian     [75]
Ultimate Guitar          [76]
RockRevolt     [77]

Endless Forms Most Beautiful reçoit à sa sortie des critiques positives. Dom Lawson, de The Guardian, considère que l'idée du groupe de miser ses textes sur des thèmes moins fantaisistes apporte des éléments qui « aboutissent à l'enregistrement le plus ambitieux et le plus sûr que le groupe ait réalisé jusqu'à présent » et désigne Tuomas Holopainen, le compositeur principal, comme étant le responsable de la qualité du disque. À propos de Floor Jansen, Lawson déclare trouver « un bon équilibre entre les acrobaties lyriques et les mélodies simples, notamment sur la chanson lumineuse et entêtante qu'est Élan »[75]. Le magazine Metal Storm décrit Endless Forms Most Beautiful comme étant « un bel album composé de chansons incroyables » et qui « n'essaie pas d'être une nouvelle tentative pour annoncer de façon grandiose une nouvelle ère pour le groupe. C'est tout simplement un grand album. Et le faire était une décision intelligente ». Le magazine fait également l'éloge de la voix de Jansen et de la façon dont elle utilise sa voix par rapport aux différents albums auxquels elle a participé dans le passé, trouvant en elle un « côté serein, doux, grave et sourd ainsi qu'un côté encore plus déchiré »[73].

Solomon Encina, de Metal Injection, trouve qu'il s'agit de l'album le plus abouti de Nightwish, bien qu'il détecte de nombreuses répétitions dans des morceaux comme Élan, Alpenglow et Endless Forms Most Beautiful et trouve un manque de nouveautés dans leur musique[74]. Craig Hartranft, fondateur de Dangerdog Music Reviews, déclare : « Le nouvel album de Nightwish, Endless Forms Most Beautiful, est formidable. [...] C'est le Nightwish que vous connaissez et que vous aimez : des arrangements à couper le souffle associés à une orchestration massive et des voix magnifiques »[72]. L'équipe d'Ultimate Guitar affirme avoir eu besoin de quelques écoutes pour vraiment comprendre l'album, donnant comme analyse finale : « [Endless Forms Most Beautiful est] probablement l'album le plus complet et le mieux écrit du catalogue de Nightwish » bien qu'il considère également que le titre de The Greatest Show on Earth fait un peu prétentieux ; il est pour eux « plus proche de la vérité que Nightwish ne l'a jamais été auparavant »[76].

En 2021, l'album est élu par Metal Hammer comme étant le 3e « meilleur album de metal symphonique de tous les temps »[78].

HommagesModifier

En , grâce à l'association de Nightwish avec le biologiste Richard Dawkins et pour rendre hommage à leur album Endless Forms Most Beautiful de 2015 « sur l’évolution de la vie », un groupe de scientifiques a décidé de nommer « Tanidromites nightwishorum » une des anciennes espèces de crabes qu'ils ont récemment découverte[79],[80].

Un abri-sous-roche préhistorique découvert en août 2020 en Pennsylvanie, datant d'au moins 4 000 ans avant notre ère, et situé à quelques centaines de mètres du site d'archéoastronomie de Council Rocks, est nommé Alpenglow Rockshelter en l'honneur de leur chanson Alpenglow[81],[82].

Endless Forms Most Beautiful World TourModifier

 
Nightwish à la fin d'un de ses concerts à Londres en 2016.

Pour promouvoir leur nouvel opus, le groupe lance le Endless Forms Most Beautiful World Tour qui débute le et fait d'abord passer la formation aux États-Unis et au Canada[83],[84],[85]. Puis de juin à , après la tournée nord-américaine, Nightwish retourne en Europe en commençant ses concerts en Finlande avec une date dans le Baltic Princess Cruise, un navire de croisière[83], avant de partir se produire en tête d'affiche dans les plus grands festivals européens dont le Masters of Rock[86], le M'era Luna[87], l'Alcatraz Metal Festival[88], le Summer Breeze Open Air[89] et pour la toute première fois au Hellfest[90],[91].

Après une pause d'un mois, Nightwish effectue sa sixième tournée en Amérique latine et joue au festival Rock in Rio. Ce concert voit la participation exclusive de Tony Kakko, chanteur de Sonata Arctica, sur le morceau The Islander[92]. Puis, en , le groupe continue jusqu'à la fin de l'année une tournée européenne[93],[94]. Il devient le le premier groupe finlandais à investir le Wembley Arena de Londres et pour l'occasion, le groupe invite Richard Dawkins à faire la narration finale sur The Greatest Show on Earth[95],[96]. Ce concert, ainsi que celui réalisé au Tampere Stadium en juillet, sont filmés pour une sortie en CD et DVD sous le nom de Vehicle of Spirit[97],[98],[99]. En , Nightwish joue six dates en Australie et une date à Singapour avant d'effectuer en février et mars une nouvelle tournée nord-américaine[83],[100].

Après s'être produite en avril en Asie et en mai en Russie et en Ukraine[101], la formation retourne jouer dans les festivals de rock et de metal européen, où elle joue au Download Festival en Angleterre[102] et au Graspop Metal Meeting en Belgique[103]. Nightwish organise le un concert spécial 20 ans à la Himos Areena en Finlande. Pour l'occasion, le groupe fait participer le bassiste originel Sami Vänskä sur la chanson Stargazers et le batteur Jukka Nevalainen sur la chanson Last Ride of the Day[104],[105],[37]. Nightwish joue en Corée du Sud pour la toute première fois depuis le Wishmaster World Tour en 2001, avant de terminer le Endless Forms Most Beautiful World Tour le [83].

Liste des titresModifier

Toutes les paroles sont écrites par Tuomas Holopainen.

No TitreMusiqueChants Durée
1. Shudder Before The BeautifulTuomas HolopainenFloor Jansen[106] 6:29[57]
2. Weak FantasyTuomas Holopainen, Marco HietalaFloor Jansen, Marco Hietala[106] 5:23[57]
3. ÉlanTuomas HolopainenFloor Jansen[106] 4:45[57]
4. Yours Is An Empty HopeTuomas HolopainenFloor Jansen, Marco Hietala[106] 5:34[57]
5. Our Decades In the SunTuomas Holopainen, Marco Hietala 6:37[57]
6. My WaldenTuomas Holopainen, Marco HietalaTroy Donockley[106] Floor Jansen 4:38[57]
7. Endless Forms Most BeautifulTuomas Holopainen, Marco HietalaFloor Jansen[106] 5:07[57]
8. Edema RuhTuomas HolopainenFloor Jansen, Troy Donockley[106] 5:15[57]
9. AlpenglowTuomas HolopainenFloor Jansen, Troy Donockley[106] 4:45[57]
10. The Eyes Of Sharbat GulaTuomas HolopainenTroy Donockley[106] 6:03[57]
11. The Greatest Show On Earth
  • I. "Four Point Six" (5:47)
  • II. "Life" (5:05)
  • III. "The Toolmaker" (Hietala, Holopainen) (6:22)
  • IV. "The Understanding" (3:00)
  • V. "Sea-Worn Driftwood" (3:48)
Tuomas Holopainen, Marco Hietala[44]Floor Jansen, Marco Hietala, Richard Dawkins (guest)[106] 24:00[57]
78:36

Classements et certificationsModifier

Classement hebdomadaireModifier

Pays Chart Meilleure position Réf
  Allemagne Media Control AG 2 [107]
  Australie ARIA 16 [108]
  Autriche Ö3 Austria Top 40 4 [109]
  Belgique Ultratop 50 Flandres 14 [110]
  Belgique Ultratop 40 Wallonie 15 [111]
  Canada Canadian Albums 13 [112]
  Espagne Promusicae 13 [113]
  États-Unis Billboard 200 34 [112],[114]
  Finlande Suomen virallinen lista 1 [115]
  France SNEP 12 [116]
  Grèce IFPI 9 [114]
  Irlande IRMA 21 [114]
  Mexique AMPROFON 6 [112]
  Norvège VG-lista 2 [117]
  Nouvelle-Zélande RIANZ 32 [118]
  Pays-Bas Mega Album Top 100 3 [119]
  Pologne ZPAV 10 [120],[112]
  République tchèque IFPI 1 [112],[114]
  Royaume-Uni UK Albums Chart 12 [121]
  Royaume-Uni Rock & Metal Albums 1 [122]
  Suède Sverigetopplistan 4 [123]
  Suisse Schweizer Hitparade 2 [112]

CertificationsModifier

Pays Certification
  Finlande (IFPI Finland)[124]   2 × Platine
  Allemagne (IFPI)[125]   Or
  Suisse (IFPI)[126]   Or
  Tchéquie (IFPI)[114]   Or

CréditsModifier

NightwishModifier

Musiciens invitésModifier

  • Kai Hahtobatterie
  • Richard Dawkins – narration sur Shudder Before the Beautiful et The Greatest Show on Earth
  • Pip Williams – arrangement des parties de chœurs, d'orchestrales et direction
  • Ilona Opulska – assistante de Pip Williams
  • James Shearman – direction d'orchestre
  • Metro Voices – chœur
  • Richard Ihnatowicz – préparation musicale

ProductionModifier

  • Tero « TeeCee » Kinnunen – producteur, ingénieur son, mixage
  • Mikko Karmila – ingénieur son, mixage
  • Mika Jussila – mastering
  • Tuomas Holopainen – producteur
  • Nightwish – co-production
  • Steve Price – ingénieur son pour les enregistrements orchestraux
  • Jeremy Murphy – ingénieur assistant pour les enregistrements orchestraux
  • Jussi Tegelman – effets sonores et échos musicaux dans The Toolmaker
  • Sea-Worn Driftwood fait partie de l'expérience Cosmic Beam de Francesco Lupica
  • Janne & Gina Pitkänen – pochette d'album
  • Ville Juurikkala – photographie

Orchestre de GrandeurModifier

  • Isobel Griffiths – entrepreneur d'orchestre
  • Lucy Whalley – assistante de l'entrepreneur d'orchestre
  • Perry Montague-Mason – violons
  • Emlyn Singleton – violons
  • Dermot Crehan – violons
  • Patrick Kiernan – violons
  • Mark Berrow – violons
  • Rita Manning – violons
  • Boguslaw Kostecki – violons
  • Everton Nelson – violons
  • Chris Tombling – violons
  • Steve Morris – violons
  • Jackie Hartley – violons
  • Emil Chakalov – violons
  • Pete Hanson – violons
  • Jim McLeod – violons
  • Sonia Slany – violons
  • Peter Lale – altos
  • Bruce White – altos
  • Martin Humbey – altos
  • Rachel Bolt – altos
  • Andy Parker – violoncelles
  • Martin Loveday – violoncelles
  • Dave Daniels – violoncelles
  • Jonathan Williams – violoncelles
  • Frank Schaefer – violoncelles
  • Paul Kegg – violoncelles
  • Chris Laurence – contrebasses
  • Steve Mair – contrebasses
  • Richard Pryce – contrebasses
  • Andy Findon – flûte, piccolo
  • Anna Noakes – flûte, piccolo
  • David Theodore – hautbois, cor anglais
  • Nicholas Bucknall – clarinette en B♭ (en)
  • Dave Fuest – clarinette en B♭, clarinette basse
  • Julie Andrews – basson, contrebasson
  • Richard Watkins – cor d'harmonies
  • Philip Eastop – cor d'harmonies
  • Nigel Black – cor d'harmonies
  • Phil Cobb – trompettes
  • Mike Lovatt – trompettes
  • Kate Moore – trompettes
  • Mark Nightingale – trombones ténor
  • Ed Tarrant – trombones ténor
  • Andy Wood – trombones basse
  • Owen Slade – tuba
  • Skaila Kanga – harpe
  • Paul Clarvis – percussions éthniques
  • Stephen Henderson – timbales
  • Frank Ricotti – percussions
  • Gary Kettel – percussions

Metro VoicesModifier

  • Jenny O'Grady – chef de chœur
  • Alexandra Gibson, Alice Fearn, Ann de Renais, Catherine Bott, Claire Henry, Deborah Miles Johnson, Eleanor Meynell, Emma Brain Gabbott, Grace Davidson, Helen Brooks, Jacqueline Barron, Jenny O’Grady, Joanna Forbes, Jo Marshall, Kate Bishop, Mary Carewe, Morag MacKay, Rosemary Forbes Butler, Sarah Eyden, Soophia Foroughi, Andrew Playfoot, Ben Fleetwood Smyth, Callum MacIntosh, David Porter Thomas, Gabriel Vick, Gerard O’Beirne, James Mawson, Lawrence Wallington, Lawrence White, Michael Dore, Neil Bellingham, Richard Henders, Robin Bailey, Stephen Weller, Steve Trowell, Tom Pearce

Chœur d'enfants – Young Musicians LondonModifier

  • Lynda Richardson – chef de chœur
  • Omar Ait el Caid, Bertie Beaman, Delphine Christou Hill, Oliver Cripps, Eleanor Grant, Rowan Hallett, Theo Harper, Jane Jones, Asha Lincogle-Gabriel, Jenson Loake, Celine Markantonis, Kaela Simi Masek, Robert Masek, Marguerite Moriarty, Andrew Morton, Akinoluwa Olawore, Modadeogo Olawore, Christopher Sabiski, Alistair Spencer, George Webb

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Citation originale : (en) « There is grandeur in this view of life, with its several powers, having been originally breathed into a few forms or into one; and that, whilst this planet has gone cycling on according to the fixed law of gravity, from so simple a beginning endless forms most beautiful and most wonderful have been, and are being, evolved. »

RéférencesModifier

  1. (en) BraveWords, « NIGHTWISH Vocalist Floor Jansen Checks In From Orchestra Recordings For New Album - "It Was So Enchanting" », sur bravewords.com, (consulté le ).
  2. (en) Stef Lach, « Nightwish detail Elan single », sur loudersound.com, (consulté le ).
  3. (en) « NIGHTWISH's 'Endless Forms Most Beautiful' Single To Include Previously Unreleased Material », sur archive.blabbermouth.net, (version du 23 mars 2022 sur l'Internet Archive).
  4. (en) Nuclear Blast, « NIGHTWISH: “Imaginaerum” - release date, cover & tracklist », sur nuclearblast.de, (version du 28 décembre 2011 sur l'Internet Archive).
  5. (en) Nightwish, « Nightwish kick off the Imaginarium World Tour in Los Angeles », sur nightwish.com, (version du 5 juin 2011 sur l'Internet Archive).
  6. a b et c (en) Blabbermouth, « It's Official: NIGHTWISH Parts Ways With Singer ANETTE OLZON », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  7. (en) Sheila, « Nightwish Part Ways With Vocalist Anette Olzon », sur upvenue.com (consulté le ).
  8. (en) Robert Pasbani, « NIGHTWISH Part Ways With Vocalist; Announce Replacement », sur Metal Injection, (consulté le ).
  9. (en) Nightwish, « Press release // October 9th 2013 », sur nightwish.com, (version du 20 juin 2015 sur l'Internet Archive).
  10. (en) Mary Ouellette, « Nightwish Add Floor Jansen and Troy Donockley to Permanent », sur loudwire.com, (consulté le ).
  11. a b et c (en) Tomas Holopainen, « 14th May - Demo update », sur tuomas-holopainen.com, (version du 16 décembre 2014 sur l'Internet Archive).
  12. Benoît Decoopman, « Critique - Nightwish - Endless Forms Most Beautiful », sur avisdupublic.net, (consulté le ).
  13. a b et c (en) Nightwish, « NIGHTWISH – “Endless Forms Most Beautiful” comes to life! », sur nightwish.com, (version du 5 avril 2015 sur l'Internet Archive).
  14. Charles Darwin, L'Origine des espèces, Librairie C. REINWALD, Schleicher Frères éditeurs, , 576 p. (ISBN 0-8014-1319-2, lire en ligne), CHAPTER XV - Récapitulation et conclusions..
  15. a b c et d (en) BraveWords, « NIGHTWISH’s Tuomas Holopainen On Endless Forms Most Beautiful– “The Album Is About The Diversity Of The Life, The Beauty Of The Natural World” », sur bravewords.com, (consulté le ).
  16. a b c d e f g h i j et k (en) EMP Rockinvasion, « NIGHTWISH - Food for Thought », sur youtube.com, (consulté le ).
  17. Tiphaine Lombardelli, « Nightwish et le rappel à la nature », sur radiometal.com, (consulté le ).
  18. a b c d e et f (en) J Salemron, « Raise the Blind: An Interview with Floor Jansen », sur metalblast.net, (consulté le ).
  19. a b c et d (en) Metal Hammer, « VIDEO: A new dawn for Nightwish », sur loudersound.com, (consulté le ).
  20. a b c et d (en) Roooar Violent Zone, « NIGHTWISH : Making of new album 2015 (Episode 15) - Nouvelle Promo Video. », sur roooar.com, (consulté le ).
  21. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH's MARCO HIETALA Says 'Endless Forms Most Beautiful' Has 'Organic Band Vibe' », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  22. (en) Ken Pierce, « Nightwish Presents: “The Making Of” A New Album: Part 3 », sur piercingmetal.com, (consulté le )
  23. a et b (en) Nuclear Blast, « NIGHTWISH – seventh “making-of” album ... », sur nuclearblast.com, (consulté le ).
  24. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH's FLOOR JANSEN Was 'Challenged' Vocally To Use 'Everything She Has To Offer' On Upcoming Album », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  25. a b et c (en) Metal Hammer, « VIDEO: Nightwish discuss working with Prof Richard Dawkins », sur loudersound.com, (consulté le ).
  26. (en) Blabbermouth, « FLOOR JANSEN Doesn't Feel Need To Get Involved In Songwriting For Next NIGHTWISH Album », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  27. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Singer FLOOR JANSEN On Learning Finnish: 'I'm Sounding Like A Three-Year-Old' », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  28. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Working On New Album: Fifth Making-Of Clip Posted Online », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  29. a et b (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH's TUOMAS HOLOPAINEN Records Demo Of 12 Songs For Next Album », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  30. a et b (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH's TUOMAS HOLOPAINEN: New Singer FLOOR JANSEN 'Brings A Lot Of Motivation And Devotion' To The Band », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  31. (en) BraveWords, « NIGHTWISH Continue Work On New Album; Fourth Album Trailer Released », sur bravewords.com, (consulté le ).
  32. (en) Zach Fehl, « Nightwish release first trailer to new album coming in 2015 », sur metalinsider.net, (consulté le ).
  33. Roooar Violent Zone, « NIGHTWISH video: Making of new album 2015 (Episode 15) », sur roooar.com, (consulté le ).
  34. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Drummer JUKKA NEVALAINEN Forced To Take Break From Band Due To Health Issues », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  35. (en) Philip Trapp, « Original Nightwish Drummer Announces Departure, New Album Coming », sur loudwire.com, (consulté le )
  36. (en) Nightwish, « Unfortunate news from Jukka », sur nightwish.com, (version du 8 octobre 2015 sur l'Internet Archive).
  37. a b et c Nightwish France, « Biographie », sur nightwish.fr (consulté le )
  38. (en) Fred Bteich, « NIGHTWISH – Drums And Bass Recordings Done For New Album », sur metal-bell.com, (version du 20 mai 2015 sur l'Internet Archive).
  39. (en) BraveWords, « NIGHTWISH Announce Show In Vancouver; DELAIN To Support », sur bravewords.com, (consulté le ).
  40. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Completes Recording Vocals For New Album », sur blabbermouth.net, (version du 14 avril 2022 sur l'Internet Archive).
  41. (en) Martin Kielty, « Nightwish Hietala hails Jansen for her work ethic », sur prog.teamrock.com, (version du 20 mai 2015 sur l'Internet Archive).
  42. (en) Blabbermouh, « NIGHTWISH's MARCO HIETALA Says FLOOR JANSEN 'Fit In Perfectly' During Making Of 'Endless Forms Most Beautiful' », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  43. (en) BraveWords, « NIGHTWISH - "We Packed Up The Summer Camp..." », sur bravewords.com, (consulté le ).
  44. a b c et d (en) Allmusic, « Endless Forms Most Beautiful - Credits », sur allmusic.com (consulté le ).
  45. (en) CROMCarl, « Nightwish Releases Eighth Trailer On New Album », sur metalunderground.com, (consulté le ).
  46. (en) « NIGHTWISH's Next Album To Feature Guest Appearance By British Professor RICHARD DAWKINS », sur blabbermouth.net, (version du 15 décembre 2021 sur l'Internet Archive).
  47. (en) Cursarion, « Michael Taylor », sur metal-archives.com, (consulté le ).
  48. (en) Electricept, « Nightwish Endless Forms Most Beautiful: Theory of Evolution and Neoatherism in Musical Post-Processing », sur electricept.com, (consulté le )
  49. (en) BraveWords, « NIGHTWISH - New Album In Mixing Phase; 12 Songs Confirmed », sur bravewords.com, (consulté le ).
  50. (en) Nightwish, « The mix of our new album is finished », sur nightwish.com, (version du 19 avril 2015 sur l'Internet Archive).
  51. a b c d e f g h i j k et l (it) SpazioRock, « Nightwish: track by track di "Endless Forms Most Beautiful"! », sur spaziorock.it, (consulté le ).
  52. a b et c (en) FaceCulture, « Nightwish: track by track di "Endless Forms Most Beautiful"! », sur youtube.com, (consulté le ).
  53. a b et c (en) Marco Hietala, « The 10 Best Nightwish Songs », sur loudersound.com, (consulté le ).
  54. a et b « Interview de Troy Donockley (NIGHTWISH) », sur metalchestofwonders.com, (consulté le ).
  55. (en) CROMCarl, « Nightwish Announces First Single 'Élan' », sur metalunderground.com (consulté le ).
  56. (fi) Toni Nevanpää, « Kymmenen kysymystä lyriikasta: Tuomas Holopainen », sur rytmimanuaali.fi, (consulté le ).
  57. a b c d e f g h i j k et l (ja) Universal Music Japan, « 待望のニュー・アルバム完成!!3月25日、日本先行発売!! », sur universal-music.co.jp,‎ (consulté le ).
  58. a b et c (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH To Release 'Endless Forms Most Beautiful' Album In March », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  59. (en) Stef Lach, « Nightwish detail Elan single », sur loudersound.com, (consulté le ).
  60. Les charts, « NIGHTWISH - ÉLAN (CHANSON) », sur lescharts.com (consulté le ).
  61. (en) Finnish Charts, « NIGHTWISH - ÉLAN (SONG) », sur finnishcharts.com (consulté le ).
  62. (de) Austrian Charts, « Nightwish - Elan », sur austriancharts.at (consulté le ).
  63. (de) Offizielle Charts, « Elan - Nightwish single », sur offiziellecharts.de (consulté le ).
  64. (de) Swiss Charts, « Nightwish - Elan », sur swisscharts.com (consulté le ).
  65. (en) Nightwish, « “Endless Forms Most Beautiful” single out now! », sur nightwish.com, (version du 8 septembre 2015 sur l'Internet Archive).
  66. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH: 'Endless Forms Most Beautiful' Video Released », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  67. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH's 'Endless Forms Most Beautiful' Single To Include Previously Unreleased Material », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  68. (en) ShayLa Terry, « Nightwish presentation », sur docs.google.com (consulté le ).
  69. (en) Blabbermouth, « Nightwish's 'Endless Forms Most Beautiful' Cracks U.S. Top 40 - Blabbermouth.net », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  70. (en) Chad Bowar, « Nightwish - Endless Forms Most Beautiful Review », sur heavymetal.about.com, (version du 3 octobre 2015 sur l'Internet Archive).
  71. (en) Ray Van Horn, Jr., « NIGHTWISH - "Endless Forms Most Beautiful" (Nuclear Blast) », sur blabbermouth.net (consulté le ).
  72. a et b (en) Craig Hartranft, « Nightwish: Endless Forms Most Beautiful », sur dangerdog.com, (consulté le ).
  73. a et b (en) Susan, « Nightwish - Endless Forms Most Beautiful review », sur metalstorm.net, (consulté le ).
  74. a et b (en) Sol, « Album Review: NIGHTWISH Endless Forms Most Beautiful », sur metalinjection.net, (consulté le ).
  75. a et b (en) Dom Lawson, « Nightwish - Endless Forms Most Beautiful review », sur the Guardian, (consulté le ).
  76. a et b (en) « Endless Forms Most Beautiful reviews », sur Ultimate Guitar (consulté le ).
  77. (en) Anabel DFlux, « ALBUM REVIEW: Nightwish – Endless Forms Most Beautiful », sur rockrevoltmagazine.com, (version du 22 mai 2015 sur l'Internet Archive).
  78. (en) Hywel Davies et Malcolm Dome, « The 25 best symphonic metal albums », sur loudersound.com, (consulté le ).
  79. Mathieu Basset, « Nightwish : Des scientifiques ont nommé d’anciennes espèces de crabes d’après le groupe de Metal Symphonique », sur metalzone.fr, (consulté le ).
  80. (en) Adiël A. Klompmaker, Natalia Starzyk, René H. B. Fraaije, and Günter Schweigert, « Mesozoic reef crabs », Paleontologia Electronica, no 23(2):a32,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  81. (en) Nightwish, « Another scientific discovery named for Nightwish! », sur nightwish.com, (version du 27 novembre 2020 sur l'Internet Archive).
  82. (en) Guest Contributor, « A Rockshelter Awakens », Pennsylvania Historic Preservation, no 23(2):a32,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  83. a b c et d (en) Nightwish, « Past Shows », sur nightwish.com, (version du 14 novembre 2021 sur l'Internet Archive).
  84. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Announces North American Tour », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  85. (en) Concert Archives, « Nightwish Concert & Tour History (Updated for 2022) », sur www.concertarchives.org (consulté le )
  86. « Masters of Rock 2015 », sur concerts-metal.com (consulté le ).
  87. Concerts Metal, « M'era Luna 2015 », sur concerts-metal.com (consulté le ).
  88. Hard Force, « Alcatraz Metal Festival 2015 », sur hardforce.com, (consulté le ).
  89. Concerts Metal, « Summer Breeze 2015 », sur concerts-metal.com (consulté le ).
  90. Vyuuse, « Nightwish au Hellfest 2015 », sur lagrosseradio.com, (consulté le ).
  91. Vyuuse, « Hellfest 2015 : nouveaux remplacements », sur lagrosseradio.com, (consulté le ).
  92. (pt) O Globo, « Rock in Rio: Jukka Nevalainen cancela participação no show do Nightwish; Tony Kakko substitui »  , sur oglobo.globo.com, Grupo Globo, (consulté le ).
  93. (en) Anders Sandvall, « Nightwish with support on Endless Forms Most Beautiful European Tour 2015 Falconer Theater Copenhagen,Denmark », sur metal-rules.com, (consulté le )
  94. (en) aliblackdiamond, « NIGHTWISH: Announce “Endless Forms Most Beautiful – Europe 2015” Tour », sur metalshockfinland.com, (consulté le )
  95. (en) Dan Shutt, « Nightwish, Wembley Arena, gig review: Closing with The Greatest Show on Earth too much for sell-out audience to handle », sur The Independent, Independent Print Limited, (consulté le ).
  96. (en) Music Finland, « Nightwish announce show at Wembley Arena », sur musicfinland.fi, (consulté le ).
  97. Sly Escapist, « NIGHTWISH "Vehicle Of Spirit" », sur hardforce.com, (consulté le ).
  98. Nightwish France, « 2016 : Vehicle Of Spirit », sur nightwish.fr (consulté le ).
  99. (en) Blabbermouth, « Vehicle Of Spirit », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  100. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Announces 2016 North American Tour », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  101. Nightwish France, « Past Dates », sur nightwish.fr (consulté le )
  102. Anthony Bé, « Download Festival 2016 : nouvelle annonce ! », sur rockurlife.net, (consulté le ).
  103. (en) Graspop Metal Meeting, « Graspop Metal Meeting 2016 », sur graspop.be (consulté le ).
  104. (fi) Saku Schildt, « Nightwishin juhlakeikan erikoismeininkejä: katso ex-basisti Sami Vänskän ja huilaavan Jukka Nevalaisen tyylinäytteet », sur soundi.fi, (consulté le ).
  105. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Rejoined By Drummer JUKKA NEVALAINEN At Unofficial 20th-Anniversary Concert (Video) », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  106. a b c d e f g h i et j Tiphaine Lombardelli, « Nightwish : premières impressions sur Endless Forms Most Beautiful », (consulté le ).
  107. (de) « Nightwish - Endless Forms Most Beautiful », sur offiziellecharts.de (consulté le ).
  108. (en) « Australian charts », sur australian-charts.com (consulté le ).
  109. (de) « Austrian charts », sur austriancharts.at (consulté le ).
  110. (de) « Belgium (Vl) charts », sur ultratop.be (consulté le ).
  111. « Belgium (Wa) charts », sur ultratop.be (consulté le ).
  112. a b c d e et f (de) « NIGHTWISH: More 'Endless Forms Most Beautiful' First-Week Chart Positions Revealed », sur blabbermouth.net (consulté le ).
  113. (en) « Spanish Charts », sur spanishcharts.com (consulté le ).
  114. a b c d et e (en) « NIGHTWISH Reveal Global Chart Positions For With Endless Forms Most Beautiful Album », sur bravewords.com (consulté le ).
  115. (en) « Finnish charts », sur finnishcharts.com (consulté le ).
  116. « French charts », sur lescharts.com (consulté le ).
  117. (en) « Norwegian charts », sur norwegiancharts.com/ (consulté le ).
  118. (en) « New Zealand charts », sur dutchcharts.nl (consulté le ).
  119. (nl) « Dutch charts », sur dutchcharts.nl (consulté le ).
  120. (pl) « Olis charts », sur olis.onyx.pl (consulté le ).
  121. (en) « Official Albums Chart », sur officialcharts.com (consulté le ).
  122. (en) « Official Albums Chart », sur officialcharts.com (consulté le ).
  123. (en) « Swedish charts », sur swedishcharts.com (consulté le ).
  124. (en) « Hakutulokset », sur ifpi.fi (consulté le ).
  125. (en) « NIGHTWISH - Endless Forms Most Beautiful Certified Gold In Germany », sur bravewords.com (consulté le ).
  126. (de) « Edelmetall », sur swisscharts.com (consulté le ).

Liens externesModifier

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 29 juin 2022 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 29 juin 2022 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.