Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Emmanuel Milingo a étudié à l'école presbytérienne St. Mary à Chipata puis a assisté aux séminaires de Kasina et de Kachebere. Il a été ordonné prêtre en 1958, fut affecté à la paroisse de Chipata de 1963 à 1966, où il fonda la Zambia Helpers Society. Il fut secrétaire des médias à la conférence épiscopale de Zambie de 1966 à 1969, lorsqu'il fonda les Daughters of the Redeemer. Il a été nommé évêque de l'archidiocèse de Lusaka alors qu'il n'avait que 39 ans[2]. Il le restera de 1969 à 1983.

En 1983, ses pratiques d'exorcisme contraignent les autorités de l'Église catholique romaine à lui demander de quitter son poste d'archevêque[3].

En 1996, il accusa publiquement plusieurs cardinaux de la curie d'être des satanistes[4].

Le 27 mai 2001, à l'âge de 71 ans, il s'est marié à Maria Sung (acupuncteur coréenne de 43 ans) à New York, sous la bénédiction de Sun Myung Moon, le chef de la secte Moon, malgré l'interdiction faite aux prêtres et évêques catholiques de se marier. Accusé par le père Gabriele Amorth d'avoir « subi le lavage de cerveau de la secte Moon »[5], Emmanuel Milingo a quitté Maria Sung en août 2001 et s'est réconcilié avec l'Église catholique romaine. Il est, par la suite, revenu en couple avec Maria Sung. Auparavant, il avait entretenu une liaison avec l’actrice pornographique italienne Moana Pozzi[6].

En juillet 2006, Emmanuel Milingo annonça la fondation de l'association Married Priests Now! qui est un mouvement regroupant des prêtres mariés et militant pour l'abolition du célibat ecclésiastique[7]. Pour le service pastoral de cette association, Emmanuel Milingo a présidé à l'ordination épiscopale sans mandat pontifical de quatre évêques, le 24 septembre 2006 à Washington (district de Columbia)[8]. Le , le pape Benoît XVI a déclaré l'excommunication d'Emmanuel Milingo ainsi que celle des quatre évêques ordonnés sans mandat pontifical[9].

Emmanuel Milingo n'ayant fait preuve d'aucun repentir, au point de vue de l'Église catholique romaine, ayant poursuivi ses activités à la tête de l’association Married Priests Now!, ayant de même présidé l’ordination épiscopale sans mandat pontifical de Mgr Daniel Kasomo, de nationalité kényane, et d'un autre évêque, de nationalité canadienne, en juin 2009[10], le pape Benoît XVI a, le 17 décembre 2009, réduit à l'état laïc Emmanuel Milingo et déclaré l’excommunication des deux évêques ordonnés sans mandat pontifical en juin 2009[11].

Cependant, le porte-parole du Saint-Siège précisa, le 17 décembre 2009, que les deux ordinations épiscopales sans mandat pontifical, qu'Emmanuel Milingo a présidées, en juin 2009 sont « valides »[12].

Le 20 novembre 2010, Medardo Joseph Mazombwe qui a été ordonné évêque par Emmanuel Milingo (en 1971, bien avant le début de sa rupture avec l'Église) a été élevé au rang de cardinal par le pape Benoît XVI[13].

Musique et dessin animéModifier

Emmanuel Milingo a enregistré deux albums, en collaboration avec Aldo Azzaro et Laura Scoccia, s'inspirant de la culture zouloue : Gubudu Gubudu ("l'ivrogne") en 1995, puis Emmanuel Milingo en 1998[14].

En 1998, il a coproduit, avec le dessinateur italien Mario Verger, un dessin animé autobiographique mis en musique par Lucio Dalla: Milingo the Spirit of Africa.

Succession apostoliqueModifier

Voir aussiModifier