Ouvrir le menu principal

Emmanuel-Jean-Népomucène De Ghendt

dessinateur, graveur et éditeur
Emmanuel-Jean-Népomucène De Ghendt
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Première République française (depuis ), Pays-Bas autrichiens ( - ), États Belgiques Unis (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Maîtres

Emmanuel-Jean-Népomucène De Ghendt, né le à Saint-Nicolas, en Flandre-Orientale[1] et mort le à Paris, est un dessinateur, graveur et marchand d'estampes français d'origine flamande, considéré comme l'un des plus prolifiques du XVIIIe siècle.

BiographieModifier

De Ghendt a été formé à Paris, d'abord dans l'atelier de Jacques-Philippe Le Bas[2] où il est pris comme apprenti par Jacques Aliamet dont il devient l'assistant et montre très tôt sa maîtrise de l'eau-forte.

Son activité de graveur s'affirme en 1765 et continue jusqu'en 1815. Il se spécialise d'abord en vignettes et culs-de-lampe, petites pièces destinées à l'ornement de toutes sortes de publications, ainsi que des ex-libris. Interprète de Charles Eisen et plus rarement de Moreau le Jeune et Pierre Antoine Baudouin (Les quatre heures du jour), il devient, au fil du temps, le graveur attitré de Marillier, son contemporain ; leurs noms sont par exemple associés à l'édition illustrée (1783) de La Nouvelle Héloïse de Rousseau. Il a laissé plus de 400 pièces.

En 1778, il tient boutique, comme marchand d'estampes et de miniatures[3] avec un certain Desmarest, à Paris, rue de Bourbon-Villeneuve.

En 1806, il fréquente les fêtes organisées par Charles Van Hulthem, alors député français[4].

Le Cabinet des estampes (Paris, BnF) conserve un fonds très complet de son œuvre.

« Les quatre heures du jour »Modifier

Gravés à l'eau-forte en 1765 d'après quatre gouaches de Pierre Antoine Baudouin exécutées en 1754 (Fonds : Williamstown, The Clark Art Institute) :

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

« Histoire de Pygmalion et Galatée»Modifier

Cette série de six gravures à l'eau forte racontant l'histoire de Pygmalion et Galathée a été réalisée d'après des dessins de Charles Eisen.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :