Ouvrir le menu principal

Emil Büchner

compositeur et chef d'orchestre allemand
Emil Büchner
Emil Büchner 001.JPG
Gravure de Emil Büchner (1882)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ErfurtVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Adolf Emil Büchner (, Osterfeld (Saxe-Anhalt) - , Erfurt) est un chef d'orchestre et compositeur allemand. Il a écrit un certain nombre d'œuvres, y compris des opéras, musique de chambre, œuvres chorales et symphonies.

BiographieModifier

Les parents de Büchner ont encouragé son intérêt pour la musique à partir d'un jeune âge. Emil a étudié au Conservatoire de Leipzig entre avril 1843 et Pâques 1846, quand il a obtenu son diplôme. Il était le neuvième étudiant à entrer au Conservatoire nouvellement formé, et a été exempté de payer les frais de scolarité. Après ses études, il a travaillé comme professeur de piano à Leipzig jusqu'en 1856. Après de nombreux engagements comme chef d'orchestre, il a été à partir de 1865, le chef de la Meininger Hofkapelle dans la ville de Meiningen.

Büchner et la Meininger Hofkapelle ont donné avec Franz Liszt en 1867 à Meiningen, un festival organisé par l'"Allgemeiner deutscher Musikverein (en)". En 1876, à la demande de Richard Wagner, Büchner a engagé le majeure partie de l'orchestre au premier Festival de Bayreuth, engagement qui s'est renouvelé pendant de nombreuses années encore. Comme chef d'orchestre, Büchner a amené la Meininger Hofkapelle à un très haut niveau. En 1880, il a laissé à son successeur, Hans von Bülow, un orchestre européen réputé.

En 1881, Büchner a pris sa retraite et a déménagé à Erfurt, où, de 1882 à 1898, il a dirigé le "Sollerschen Musikverein". Pour son 80e anniversaire, il a reçu le titre de professeur donné par Georges II de Saxe-Meiningen-Hildburghausen.

Büchner était membre de la loge maçonnique de Leipzig, Minerva zu den drei Palmen.

ŒuvresModifier

LiederModifier

  • op. 6.
    • nº 1. Der Gruss
  • op. 18 : Fünf Lieder für Mezzo-Sopran (oder Bariton) mit Pianoforte
    • nº 1. Sehnsucht (texte : Emanuel von Geibel)
    • nº 2. An einem lichten Morgen (texte : Hermann Rollett)
    • nº 3. Ich sah den Wald sich färben (texte : Emanuel von Geibel)
    • nº 4. Nachtgesang (texte : Robert Reinick)
    • nº 5. Die stille Wasserrose (texte : Emanuel von Geibel)
  • op. 20 : Vier Lieder für Mezzo-Sopran (oder Bariton) mit Pianoforte
    • nº 1. Ave Maria
    • nº 2. Ich bin geliebt
    • nº 3. Osterlied (texte : Adolf Böttger)
    • nº 4. O wär' ich ein Stern
  • op. 25 : Drei Lieder für Sopr. (od. Ten.) mit Pianoforte
  • op. 28 : Sechs Lieder für 1 Singstimme mit Pianoforte
    • nº 1. Ich möchte mich in Rosenduft berauschen
    • nº 2. Der Mondstrahl fiel in der Lilie Thau (texte : Adolf Böttger)
    • nº 3. Mein Stern (texte : August Heinrich Hoffmann von Fallersleben)
    • nº 4. Die Erde liegt so wüst und leer (texte : Adolf Böttger)
    • nº 5. O Welt, du bist so wunderschön (texte : Julius Rodenberg)
    • nº 6. Huldigung (texte : Hermann Rollett)
  • op. 29 : Vier Lieder für 1 Singstimme mit Pianoforte
    • nº 1. Willst du mein eigen sein
    • nº 2. O blick mich an!
    • nº 3. Die Haideblume von Tiefensee
    • nº 4. Mir träumte von einem Königskind (texte : Heinrich Heine)

Liens externesModifier