Ouvrir le menu principal

TravauxModifier

Il fait carrière en Allemagne (principalement à Hambourg) et émigre aux États-Unis en 1937.

Il fait partie des mathématiciens qui ont donné sa forme moderne à la théorie de Galois.

Il est également un des fondateurs de la théorie des tresses.

Il a résolu les neuvième et dix-septième problèmes de Hilbert.

Il a encadré plus de trente thèses, dont celles de Bernard Dwork, David Gilbarg (de), Serge Lang, John Tate, Hans Julius Zassenhaus, O. Timothy O'Meara et Max Zorn.

Emil Artin est le père du mathématicien américain Michael Artin.

Le prix Emil Artin est décerné depuis 2001, en référence à ses origines arméniennes.

Bibliographie partielleModifier

  • (en) Emil Artin, Galois Theory, Dover, 1998 (ISBN 978-0-486-15825-9) (réimpression de la seconde édition de 1944, University of Notre Dame Press) [lire en ligne]
  • (en) Michael Rosen (éd.), Exposition by Emil Artin: A Selection, coll. « History of Mathematics » (no  30), Providence, RI, AMS, 2006 [lire en ligne]
  • (en) Emil Artin, The Gamma function, Holt, Rinehart, Winston, 1964 [lire en ligne] (traduction par Michael Butler de (de) Einführung in die Theorie der Gammafunktion, 1931)
  • (en) Emil Artin, Geometric algebra, John Wiley & Sons, coll. « Wiley Classics Library », (1re éd. 1957) (ISBN 978-1-11816454-9, lire en ligne)

Voir aussiModifier