Ouvrir le menu principal

Embargo des États-Unis sur les exportations de produits pétroliers

interdiction mise en place en 1975 par les États-Unis

L'embargo des États-Unis sur les exportations de produits pétroliers est une interdiction mise en place en 1975 par les États-Unis d'exporter du pétrole américain et certains de ses dérivés, à la suite du premier choc pétrolier. Cette mesure a été mis en place pour réduire l'impact du choc pétrolier et des politiques de pays étrangers sur les prix de l'essence en gardant la production locale des États-Unis dans le pays[1].

HistoireModifier

La loi qui a mis en place cette interdiction est l'Energy Policy and Conservation Act signé le 22 décembre 1975 par le président Gerald Ford[2].

Durant les années 2010, l'extension des capacités de production des États-Unis a remis en question cette mesure de restriction[2]. En 2014, les États-Unis mettent en place des mesures d'assouplissements de l'embargo[3]. La fin de cette embargo, a été voté le 18 décembre 2015 par le Congrès américain, avant de l'être de manière effectif en janvier 2016[4],[5].

Articles connexesModifier

RéférencesModifier