Ouvrir le menu principal
Emanuel Gat

Naissance (50 ans)
Drapeau d’Israël Hadera
Activité principale Chorégraphe, danseur
Style Danse contemporaine
Lieux d'activité Istres, France
Années d'activité depuis 1995
Enseignement Liat Dror
Distinctions honorifiques Bessie Awards 2006

Emanuel Gat, né le à Hadera en Israël[1],[2], est un chorégraphe israélien de danse contemporaine.

BiographieModifier

Emanuel Gat a des origines familiales marocaines, du côté de son père[1]. Ancien sportif, il étudie la musique à la Rubin Academy of Music pour devenir directeur d'orchestre et découvre la danse à 23 ans, après son service militaire[3]. Il travaille alors avec les chorégraphes et pédagogues israéliens Liat Dror et Nir Ben Gal.

Ses premières chorégraphies à succès datent du début des années 2000, mais il sera particulièrement remarqué grâce à la création de son Sacre du printemps et de Voyage d'hiver qui seront récompensés en 2006 par un Bessie Award. Il fonde sa propre compagnie Emanuel Gat Dance en 2004 au Suzanne Dellal Centre à Tel Aviv, avant de s'établir en France, avec sa famille (sa femme et ses cinq enfants[4]), à la Maison de la danse intercommunale d'Istres en octobre 2007[5]. Il collabore également avec des compagnies internationales comme invité[6].

L'œuvre d'Emanuel Gat est très liée à la musique sur laquelle il utilise un langage chorégraphique hérité de la danse post-moderne et de l'étude du mouvement pur. Ce très fort lien avec entre la danse et la musique est particulièrement exploré en 2011 avec Brilliant Corners, ballet pour dix danseurs pour lequel il écrit tout à la fois la chorégraphie, la musique originale, et la scénographie[7]. En 2013, il est l'artiste associé du Festival Montpellier Danse pour lequel il chorégraphie quatre pièces très remarquées et propose deux expositions photographiques sur son travail[2],[4]. De plus, il organise huit sessions de création interactives (de deux heures chacune), intitulées « The Surprising Complexity of Simple Pleasures », ouverte au public afin de « donner à voir le processus d'élaboration dont il est exclu, et le partager » lors de laquelle il crée en direct une pièce sous le regard des spectateurs qui peuvent questionner sa démarche chorégraphique[8].

Principales chorégraphiesModifier

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (it) La danza sensuale di Gat pura energia del corpo dans La Repubblica du 27 novembre 2008.
  2. a et b Montpellier gâté par Emanuel Gat par Marie-Christine Vernay dans Libération du 25 juin 2013.
  3. Panorama de la danse contemporaine. 90 chorégraphes, par Rosita Boisseau, Éditions Textuel, Paris, 2006, p. 235 (ISBN 2-84597-188-5).
  4. a et b Emanuel Gat hypnotise Montpellier par Arianne Bavelier dans Le Figaro du 25 juin 2013.
  5. Emanuel Gat, de la verticale au sol par Rosita Boisseau dans Le Monde du 26 octobre 2007.
  6. a b c et d Livret du spectacle Brilliant Corners au théâtre de la Ville en avril 2013.
  7. Danse : Emanuel Gat, Arte Journal du 23 août 2011.
  8. Avec Emanuel Gat, entrez dans la danse par Rosita Boisseau dans Le Monde du 28 juin 2013.
  9. Ce spectacle est nommé pour le Bessie Award 2012 de la meilleure production de la saison 2011/2012 ; (en) The Bessies Announces 2012 Award Nominees and Present Juried Award sur le site de Dance NYC le 19 juillet 2012.
  10. Rosita Boisseau, « A Avignon, Emanuel Gat s’emmêle les pas », Le Monde,‎ , p. 16

Liens externesModifier