Elwood (Indiana)

ville américaine de l'état de l'Indiana
Elwood (Indiana)
Elwood Downtown HD in the day.jpg
Des bâtiments commerciaux du centre historique d'Elwood.
Géographie
Pays
État
Superficie
9,63 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
262 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Madison County Indiana Incorporated and Unincorporated areas Elwood Highlighted.svg
Démographie
Population
8 614 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
894,4 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Identifiants
Code postal
46036Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
18-21070Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
765Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Elwood est une municipalité américaine située dans le comté de Madison en Indiana.

GéographieModifier

La municipalité s'étend sur une superficie de 3,77 milles carrés (9,76 km2)[1]. Une petite partie d'Elwood, ne comprenant que 6 habitants, se trouve dans le comté de Tipton[1].

HistoireModifier

 
La cérémonie d'investiture de Willkie en 1940.

La localité se développe dans le Pipe Creek Township (en) lors de l'installation d'un magasin par William Barton en 1852, sur la rive de la Duck Creek[2],[3]. Elle porte un temps le nom de Duck Creek, en référence à la rivière[3]. La ville actuelle est fondée en 1853 par James Anderson, J. B. Frazier et Mark Simmons sous le nom de Quincy[2],[3]. Elle poursuit son développement grâce à l'arrivée du chemin de fer à la fin des années 1850[2]. Elle change de nom en 1869, pour éviter toute confusion avec Quincy (en) dans le comté d'Owen. Son nom serait celui d'un enfant de J. B. Frazier[2],[3]. Elwood devient une municipalité en 1872 (avec le statut de town)[2].

En 1887, des réserves de gaz naturel sont découvertes à proximité d'Elwood. La ville connaît alors un essor économique important, attirant notamment plusieurs verreries en raison du faible coût de l'énergie. Sa population est multipliée par sept en moins de 15 ans[4]. Elle acquiert le statut de city en 1891[3],[5]. Le boom gazier prend fin en 1903 avec l'épuisement des réserves d'hydrocarbures. L'économie locale se tourne alors vers la production de tomates, dont Elwood devient une « capitale mondiale » dans les années 1920 à 1940[6].

Le , c'est à Elwood que Wendell Willkie — natif de la ville — accepte l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine de 1940[3],[7]. Près de 300 000 personnes assistent à l'événement[3].

DémographieModifier

Historique des recensements
Ann. Pop.
1870310
1880751 +142,26 %
18902 284 +204,13 %
190012 950 +466,99 %
191011 028 -14,84 %
192010 790 -2,16 %
193010 685 -0,97 %
194010 913 +2,13 %
195011 362 +4,11 %
196011 793 +3,79 %
197011 196 -5,06 %
198010 867 -2,94 %
19909 494 -12,63 %
20009 737 +2,56 %
20108 614 -11,53 %
Est. 20188 403 -2,45 %

Lors du recensement de 2010, la population d'Elwood est de 8 608 habitants[1]. Elle est estimée à 8 403 habitants au [8].

Elwood est une ville presque exclusivement blanche[9]. Cela s'explique notamment par son ancien statut de « sundown town (en) », interdisant l'arrivée de familles afro-américaines avec des pancartes les prévenant de quitter la ville avant le coucher du soleil[9],[10].

Composition de la population en %[8]
Groupe Elwood (2017)   Indiana (2018)   États-Unis (2018)
Blancs 98,2 85,1 76,5
Afro-Américains 0,3 9,8 13,4
Amérindiens 0,1 0,4 1,3
Asiatiques 0,2 2,5 5,9
Océaniens 0,0 0,1 0,2
Métis 0,9 2,1 2,7
Hispaniques 3,5 7,1 18,3

Le revenu par habitant était en moyenne de 21 425 dollars par an entre 2013 et 2017, inférieur à la moyenne de l'Indiana (27 305 dollars) et à la moyenne nationale (31 177 dollars). Sur cette même période, 22,5 % des habitants d'Elwood vivaient sous le seuil de pauvreté (contre 13,5 % dans l'État et 11,8 % à l'échelle des États-Unis)[8].

Politique et administrationModifier

Le conseil municipal d'Elwood (en anglais : common council) est composé de sept membres : cinq élus dans des districts et deux élus à l'échelle de la ville[11]. Le maire et le clerc-trésorier sont élus directement par les électeurs.

Elwood est considérée comme un bastion du Parti démocrate. Lors de l'élection présidentielle de 2008, la ville vote largement pour Barack Obama[10]. Elle soutient cependant Donald Trump en 2016[12].

Liste des maires d'Elwood[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1891 1898 William DeHority Démocrate  
1898 1902 Francis M. Harbit Réformiste  
1902 1904 William C. Smith Démocrate  
1904 1908 John W. Call Républicain  
1908 1910 O.A. Armfield Républicain  
1910 1914 Austin Brumbaugh Démocrate  
1914 1918 Francis M. Harbit Réformiste  
1918 1922 John G. Lewis Socialiste  
1922 1929 W.A. Faust Démocrate  
1929 1930 Charles Foster Démocrate  
1930 1935 George Bonham Républicain  
1935 1939 Orla A. Wann Démocrate  
1939 1943 George Bonham Républicain  
1943 1952 Elmer Tunis Démocrate  
1952 1956 Elmo Gustin Républicain  
1956 1961 Robert Fortson Démocrate  
1961 1968 Luther Stockdale Démocrate  
1968 1976 Eugene Smith Républicain  
1976 1980 Lynn Chase Démocrate  
1980 1984 Webb Morris Démocrate  
1984 1988 Phil Orbaugh Républicain  
1988 1992 Blair Englehart Démocrate  
1992 1995 Denny Robinson Démocrate  
1995 2000 Jerry D. Werline Démocrate  
2000 2004 Philip K. Metzger Républicain  
2004 2012 W. Merrill Taylor Démocrate  
2012 2015 Ron Arnold Républicain  
2015 2016 Don Tucker Républicain  
2016 En cours Todd Jones Démocrate  

PatrimoineModifier

Le centre-ville historique d'Elwood est classé au Registre national des lieux historiques depuis 2002. Il regroupe de nombreux bâtiments construits entre 1887 et 1952 dans divers styles architecturaux. Les premiers édifices construits entre 1887 et 1895 sont de style italianisant. Les principaux bâtiments sont des exemples de différentes architectures néo-traditionnelles[13] :

  • l'opéra, construit en 1887 sous la direction de Gustav Kramer[14] ;
  • l'église catholique Saint-Joseph, construite par les frères Medland en 1899 dans un style néo-roman[15] ;
  • l'église méthodiste unie, édifiée en 1899 dans un style néogothique[16] ;
  • la bibliothèque Carnegie, construite en 1901 dans un style néoclassique[17] ;
  • l'hôtel de ville, achevé en 1899 par le cabinet J. F Alexander et Fils[17] ;
  • l'agence postale, construite en 1911 d'après les plans néoclassiques de James Knox Taylor[16].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) Bureau du recensement des États-Unis, « Population, Housing Units, Area, and Density: 2010 - State -- Place and (in selected states) County Subdivision 2010 Census Summary File 1 », sur factfinder.census.gov (consulté le 12 septembre 2019).
  2. a b c d et e (en) John Warner, National Register of Historic Places Registration Form: Elwood Downtown District, National Park Service, (lire en ligne), p. 14-15.
  3. a b c d e f g et h (en) « Elwood Indiana History: “A Little Piece of Elwood’s History” », sur elwoodcity-in.org (consulté le 12 septembre 2019).
  4. Warner 2002, p. 16
  5. Warner 2002, p. 17
  6. Warner 2002, p. 18-19
  7. Warner 2002, p. 19-20
  8. a b et c (en) Bureau du recensement des États-Unis, « QuickFacts: Elwood city, Indiana; Indiana; United States », sur census.gov (consulté le 12 septembre 2019).
  9. a et b (en) James W. Loewen, Sundown Towns: A Hidden Dimension of American Racism, The New Press, (lire en ligne).
  10. a et b (en) Rebecca R. Bibbs, « Madison County communities strive to overcome 'sundown town' reputation », sur heraldbulletin.com, (consulté le 12 septembre 2019).
  11. (en) « City Council », sur elwoodcity-in.org (consulté le 12 septembre 2019).
  12. (en) Matthew Bloch, Larry Buchanan, Josh Katz et Kevin Quealy, « An Extremely Detailed Map of the 2016 Election », sur nytimes.com, (consulté le 12 septembre 2019).
  13. Warner 2002, p. 14
  14. Warner 2002, p. 8
  15. Warner 2002, p. 9
  16. a et b Warner 2002, p. 11
  17. a et b Warner 2002, p. 12

Voir aussiModifier