Ouvrir le menu principal

Elsie Ferguson

actrice américaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferguson.
Elsie Ferguson
Description de cette image, également commentée ci-après
Dans Footlights (1921, photo promotionnelle)
Nom de naissance Elsie Louise Ferguson
Naissance
New York
État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 78 ans)
New London
Connecticut, États-Unis
Profession Actrice

Elsie (Louise) Ferguson est une actrice américaine, née le à New York (État de New York), morte le à New London (Connecticut).

BiographieModifier

 
Photographiée vers 1916
 
Poster promotionnel pour Forever (1921)
 
Poster promotionnel pour Outcast (1922)

Très active au théâtre, Elsie Ferguson joue notamment à Broadway (New York), où elle débute en 1901 dans la comédie musicale The Liberty Belles, avec Harry Davenport. Outre trois autres comédies musicales de 1902 à 1905, elle s'illustre régulièrement au théâtre new-yorkais jusqu'en 1929, dans vingt-quatre pièces (dont des productions de Charles Frohman ou Henry B. Harris). Parmi ses partenaires à Broadway, mentionnons Frederick Worlock — son troisième époux de 1924 à 1930 (divorce) — dans deux pièces, dont une adaptation de La Grande Duchesse et le Garçon d'étage d'Alfred Savoir (avec également Basil Rathbone) en 1925.

Accaparée par cette carrière théâtrale, Elsie Ferguson apparaît au cinéma dans seulement vingt-six films muets américains (dont des productions Famous Players-Lasky Corporation), la plupart réputés perdus à ce jour. Les deux premiers, sortis en 1917, sont La Délaissée (avec Lumsden Hare et Pedro de Cordoba) et Les Étapes du bonheur (avec Elliott Dexter), réalisés par Maurice Tourneur. Mentionnons aussi deux réalisations de George Fitzmaurice, The Witness for the Defense (en) (1919, avec Warner Oland et Wyndham Standing) et Forever (en) (ou Peter Ibbetson, 1921, avec Wallace Reid et Montagu Love), ainsi que Sacred and Profane Love (en) de William Desmond Taylor (1921, avec Conrad Nagel) — adaptation de la pièce éponyme d'Arnold Bennett qu'elle venait de créer à Broadway en 1920 —.

Après The Unknown Lover (en) de Victor Halperin (avec Mildred Harris), son dernier film muet sorti en 1925, elle revient à l'écran pour son seul film parlant, Scarlet Pages de Ray Enright (avec Marian Nixon, John Halliday et Grant Withers), produit par Warner Bros. et sorti en 1930.

Scarlet Pages est l'adaptation de son avant-dernière pièce (même titre) à Broadway en 1929, aux côtés de Jean Adair et Claire Luce. Elle retourne sur les planches new-yorkaises pour une ultime prestation de novembre 1943 à janvier 1944, dans Outrageous Fortune de Rose Franken (en), avec Margaret Hamilton et Maria Ouspenskaya.

Théâtre à Broadway (intégrale)Modifier

Comédies musicalesModifier

PiècesModifier

Filmographie complèteModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :